Accueil Paris Cabaret Sauvage - Paris 19ème
Dimanche 3 mars 2024 : 6889 concerts, 27051 chroniques de concert, 5404 critiques d'album.
Cabaret Sauvage - Paris 19ème

Cabaret Sauvage - Paris 19ème

59 boulevard MacDonald
Parc de la Vilette
75019 Paris
Métro Porte la Villette

Plus d'info :

Cabaret Sauvage : les dernières chroniques concerts 42 avis

Salif Keita

Critique écrite le 12 juillet 2023, par Lebonair

Cabaret Sauvage - Paris 7 Juillet 2023

Salif Keita en concert

Le festival d'été du cabaret Sauvage se tient du 27 juin au 29 juillet 2023. C'est un mois entier qui est consacré aux musiques du monde. Le programme avait de quoi nous faire saliver car il proposait 12 soirées où l'on retrouvera notamment à l'affiche Inna de Yard pour deux concerts (les seuls à jouer deux fois) ainsi que Tryo qui a rajouté il y a peu cette ultime date parisienne après les Folies Bergère en mars dernier. On est obligé de citer également le passage d'Amadou et Mariam et du légendaire Salif Keita qu'on ne croyait vraiment plus voir sur scène à l'aube de ses 74 ans et un dernier album sorti en 2018, " Un autre Blanc ", qui clôtura ainsi 50 années de carrière musicale. En effet l'immense artiste avait annoncé que cela serait le dernier et qu'il allait entamer un repos bien mérité après sa tournée achevée en 2019. On peut donc remercier chaleureusement le Cabaret Sauvage et son équipe d'avoir convaincu Salif Keita de revenir sur les planches pour un (ultime) round ou pas, mais qu'importe, cette date du vendredi 7 juillet 2023 fait véritablement figure d'évènement et pour rien au monde, nous ne pouvions manquer cela.Il est 20h15 et les musiciens arrivent sur les planches. Ils sont 8 au total et s'installent sur toute la scène.... Lire la suite

Shame & They Hate Change

Critique écrite le 23 mars 2023, par Sébastien Lopez

Cabaret Sauvage, Paris 15 mars 2023

Shame & They Hate Change en concert

Le rendez-vous pour voir Shame au Cabaret Sauvage était pris de longue date, pour l'occasion les copains de l'Ile de Ré faisaient le déplacement s'enfilant un aller-retour express rien que pour les beaux yeux de Charlie Steen ! Après avoir désespérément cherché dans le parc de La Villette de quoi boire une pinte, nous nous aventurâmes le long du canal de l'Ourcq où par miracle une terrasse ensoleillée nous tendait les bras. Après avoir disserté sur les choses de la vie, nous vîmes sortir du bar Sean Coyle-Smith qui se dirigeait vers un groupe de jeunes mecs ! S'approchent alors de nous Charlie Steen et Charlie Forbes... La probabilité qu'une telle rencontre se produise était mince et pourtant que de jeunes anglais trouvent le seul bar aux environs du Cabaret Sauvage ne me surprend guère ! Nous voici donc face à eux, leur témoignant notre enthousiasme à l'idée de les revoir sur scène pour le concert du soir. Le moment tant attendu étant arrivé, c'est le cœur empli de joie que nous retrouvons les amis parisiens dans la salle où They Hate Change m'a littéralement embarqué dans leur Hip Hop énergique et... Lire la suite

Shame

Critique écrite le 16 mars 2023, par lol

Cabaret Sauvage, Paris 15 mars 2023

Shame en concert

On avait découvert avec bonheur le groupe Shame à l'Elysée Montmartre fin 2017. Ce combo de jeunes branleurs anglais distillant un punk rock haut en couleurs avait alors fait forte impression. En 2023, au Cabaret Sauvage, devant une salle comble et chauffée à bloc, les jeunes britanniques venaient défendre leur nouvel opus, "Food For Worms", sorti il y a 3 semaines. Le chanteur Charlie Steen est maintenant tout frisé. Et s'il arrive en costume et cravaté, il ne suffit que des quelques chansons pour le retrouver torse nu, hurlant comme en possédé... Lire la suite

The Damned

Critique écrite le 05 mars 2023, par Electric Eye

Cabaret Sauvage, Paris 3 mars 2023

The Damned en concert

Les légendes du keupon rosbif The Damned étaient de passage à Paris pour inaugurer leur nouvelle tournée et présenter "Darkadelic", leur prochain album prévu pour avril. Dave Vanian (chant) et Captain Sensible guitare), membres historiques de la formation, étaient accompagnés de Paul Gray à la basse, Monty Oxymoron aux claviers et du petit nouveau Will Taylor à la batterie. Les Parisiens eurent donc droit à la primeur de ce qui s'annonce comme un... Lire la suite

Osees

Critique écrite le 06 décembre 2021, par Pif Paf Pouffe

Cabaret Sauvage, Paris 17 novembre 2021

Osees en concert

17 novembre 2021, après deux reports (ou plus, on a arrêté de compter), nos Américains préférés Osees font leur grand retour au Cabaret Sauvage, pour une prestation tout aussi sauvage, pour le plus grand bonheur d'une salle annoncée plusieurs fois complète (puis non, puis si, puis non, puis finalement si). En ouverture, Automatic, trio post-punk également domicilié à Los Angeles, dont il nous sera difficile de décrire la prestation, puisqu'à notre arrivée Osees prenait place sur scène. 20H30, Ephad time. De suite, le ton est donné : sur scène comme dans la salle, ce sera explosif. L'euphorie partagée de se retrouver est palpable, puis très vite liquide (sueur et jets de bière... à 10 balles la pinte, ça donne une bonne idée de l'excitation). Les Californiens enchaînent les tubes, pas chien les Osees, ils savent nous faire plaisir ! John Dwyer suinte de sa néo-moustache, grimaçant et provocateur, le duo de batteurs Dan Rincon/Paul Quattrone fait voler les éclats de bois, le bassiste Tim Hellman - en short et pieds nus - dégouline avec sérieux. Seul le nouvel élément du groupe, Tomas Dolas, qui s'occupe des machines, conservera sa prestance d'origine. Tout est joué au cordeau, on connaît parfaitement la réputation de... Lire la suite

Kevin Morby

Critique écrite le 30 juin 2019, par Coline Magaud

Le Cabaret Sauvage, Paris 20 juin 2019

Kevin Morby en concert

Kevin Morby ou La Beauté. Le jeune trentenaire américain à la tête d'angelot des grandes peintures classiques est probablement un des prodiges de notre époque. Déjà auteur de quatre très beaux albums, il a sorti en 2019 le merveilleux "Oh My God", un album peut-être plus conceptuel que les précédents mais à l'aboutissement plus que certain. Quasi-élégiaque, digne d'être joué dans le recueillement d'une église, il est parfait au réveil, un dimanche matin, au soleil. Pour le promouvoir au cours de sa tournée européenne, Morby s'est entouré de huit musiciens dont deux choristes et c'est au Cabaret Sauvage qu'ils ont fait étape à Paris. La salle drapée de rouge et décorée de ses lampes rondes se prête à merveille à la solennité qui se dégage du concert et le public, empli de respect, se laisse porter par les titres de ce dernier album joué en majorité et au détriment des autres opus du musicien. C'est... Lire la suite

Accès