Accueil Chronique de concert Dance Hall Preview : Straîka + Yanis Oudoua + Matinda + Little espion + Mister Curtis
Samedi 25 janvier 2020 : 11416 concerts, 25889 chroniques de concert, 5285 critiques d'album.

Chronique de Concert

Dance Hall Preview : Straîka + Yanis Oudoua + Matinda + Little espion + Mister Curtis

Café Julien, Marseille 12 Décembre 2003

Critique écrite le par

On dit souvent que les changement viennent des US avant arriver içi et bien voilà que la foudre jamaïcaine reprend ses droit. Partis du feu sacré rastafarien, le Ragga répand son flow sur le monde de plus en plus branché, à tel point qu'on oublie parfois qu'il s'agit d'un combat politique pour la reconnaissance d'une histoire et de peuples et pas seulement de se remplir les poches en faisant trémousser des girls sur des beats styleeeee. Mais bon tout n'est pas à la porté de tout le monde, ou peut être plus tard.

Ce feu sacré qui se répand dans les cœurs arrive aux Antilles. Ce feu réveille les histoires enfouis qui divisent ce peuples. YANIS OUDOUA l'avais bien précisé en montant sur scène il y quelques années quand il fit son 1er concert en France : "ce que je vais dire ne plaira pas à tous mes frères". Il n'y a qu'une histoire qui reste écrite, celle du vainqueur, mais le courage des résistances ne se perds pas. Et bien qu'aux Antilles le Capitale fait aussi danser les investisseurs, à Petite Anse (guadeloupe) c'est les Sound Syteme des Rastafariens qui faient trembler les villas. Le mouvement rasta fait dire que la culture est pluriel et que chacun peut choisir son chemin culturel et spirituel, que chacun peut suivre l'histoire qui résonne encore en lui.

Dance hall preview, c'est un peu de ça, une culture afro antillaise valoriser, brut et arrivant en force en métropole sur la déferlante Ragga. Le créole résonne de nouveau et nul jeune n'a plus honte et il ne restera que peu de temps à l'ombre du grand frère anglais.
Dance hall préview, sa clach, c'est sec et net, sa frappe et sa cisaille. Le sélecta Straîka tient les hard core versions aux bout des doigts et de l'autre mains prend le micro pour ce faire découvrir plutot love et culture. Yanis OUDOUA c'est le flow mystic et mélodique de celui qui voie loin et qui donne la vibe du Sound, Matinda à les échos de la Jamaïque dans sa voie lourde et posé, ces yeux derrière ses lunettes noires cache la vision de Red X de Tosh. Little espion envoi Sa Locomotive Verbale, fort et clair, qui m'aime me suive, les autres brûlerons sur place dans la fournaise de ses mots, car pas de mie teinte, c'est jeune et énergique. Mister Curtis à le talent, la voie des barry white des montagnes bleus de jamaîque, mais l'assurance de ce Ragga créole tout jeune qui cherche sa spécificité, car il ne sera l'ombre de personne et qui dit que très bientôt il ne chantera pas bien fort sa propre histoire sur le flow de la créole reggae music.

 Critique écrite le 06 février 2004 par Nuno


Yaniss Odua : les dernières chroniques concerts

Yaniss Odua + Metisson + Conquering Sound  en concert

Yaniss Odua + Metisson + Conquering Sound par Bertrand 13rugissant
Les Passagers du Zinc, le 02/03/2013
Nouveau rendez-vous aux Passagers du Zinc. Soirée reggae dans cette salle cosy qui promet un concert vivant et animé. Le public sera logiquement sollicité par les artistes.... La suite

Reggae Sun Ska 2019 J2, Alpha Blondy, Balik, Flavia Coelho, Irie Ites, Linval Thompson, Morcheeba, Patrice, Selecta Antwan, Snk, Tairo, Tiwony, Trinity, U Brown, Yaniss Odua en concert

Reggae Sun Ska 2019 J2, Alpha Blondy, Balik, Flavia Coelho, Irie Ites, Linval Thompson, Morcheeba, Patrice, Selecta Antwan, Snk, Tairo, Tiwony, Trinity, U Brown, Yaniss Odua par Penandpaper
Domaine de Verteuil, le 03/08/2019
Nous voilà reparti pour le deuxième jour du Reggae Sun Ska. Paré à l'embarquement, nous allons voyager aujourd'hui aux vus des têtes d'affiches présentes ; du Brésil à la Côte... La suite

Duck duck Grey Duck ,Yaniss Odua , Gary Clark Jr ,Anthony B , Hell's Kitchen, Ben Harper and the innocent criminal, Faada Freddy, Biga Ranx, Johnny Hallyday , Chinese Man par Lionel Degiovanni
Paléo Festival , Nyon, le 23/07/2015
Pour démarrer ce jeudi, je découvre un jeune groupe suisse sur une petite scène. Il s'agit de. Duck duck Grey Duck . Dans ce projet, on peut retrouver le chanteur de Mama Rosin qui est pour moi le sosie de Jean Dujardin mais avec des cheveux longs et bouclés. Ce qu'ils font est du bon rock, bien gras qui dégouline bien comme il faut. La voix du... La suite

Dance Hall Preview : Straîka + Yanis Oudoua + Matinda + Little espion + Mister Curtis par Mister GATINHO
Café Julien, Marseille, le 12/12/2003
C'est la première fois que j'ai l'occasion de voir autant de bons artistes dancehall reunis sur une scène, bien que la salle soit petite et bien remplis (café julien et non espace julien), l'événement était de taille. Le concert à débuté un peu plus tard vers 23h30, le temps que Straïka D chauffe un peu le public, ensuite sont arrivés les... La suite

Café Julien, Marseille : les dernières chroniques concerts

Charlélie Couture en concert

Charlélie Couture par G Borgogno
Espace Julien, Marseille, le 14/12/2019
C'était la troisième fois où je voyais CharlÉlie. Je l'avais vu à l'époque de "Comme un avion sans ailes" (Poèmes Rock, 1981, donc). Et au moment de la tournée "Solo Boys &... La suite

Toy Dolls en concert

Toy Dolls par Griffu
Espace Julien, Marseille, le 03/12/2019
"Marseille ville rock" ? ça fait doucement rigoler... Mercredi 3 décembre, à peine 500 métalleux se pressaient au Silo - pouvant en contenir plus de 2200 - pour accueillir... La suite

Guillaume Meurice And The Disruptives en concert

Guillaume Meurice And The Disruptives par lionel
Espace Julien, Marseille, le 23/11/2019
Ce samedi 23 Novembre, je me rends à l'Espace Julien de Marseille avec des conditions très difficiles. Le temps est pourri. Nous sommes en alerte orange météo et quand j'arrive... La suite

Thylacine en concert

Thylacine par Sami
Espace Julien, Marseille, le 28/11/2019
Bien qu'il soit passé plusieurs fois à Marseille, notamment à Marsatac en 2016, je suis agréablement surpris que Thylacine, pas underground mais pas vraiment grand public non plus,... La suite