Accueil Chronique de concert The Lords of Altamont
Mercredi 22 novembre 2017 : 11787 concerts, 24727 chroniques de concert, 5186 critiques d'album.

Chronique de Concert

The Lords of Altamont

The Lords of Altamont en concert

Poste à Galène, Marseille 21 mai 2012

Critique écrite le par

La soirée avait (un peu) mal commencé : je n'étais pas à l'heure, alors que le groupe, si. Ces gens-là sont américains : C'est carré. Pas comme les français qui, parfois, se retrouvent pour diverses raisons sans photos d'un concert qui valait pourtant aussi pour les poses prises. Peu importe, puisque les Lords of Altamont font preuve d'une belle régularité : ils ont déjà joué ici plusieurs fois, et la dernière il y a un an pile : on peut donc se référer aux photos de la chronique 2011 sans aucun problème, puisque rien n'a changé depuis. Ni la bannière en noir et blanc, ni la danseuse...

Expédions-là tout de suite, ce sera fait : il y a une danseuse avec les Lords of Altamont. En petite tenue, tous nibards et chignon dehors, montée sur talons hauts et sur un ampli, elle paraît tout droit sortie d'un film de Russ Meyer. Mais enfin ce n'est pas Tura Satana non plus : on est fasciné 15 secondes et puis on l'oublie pour la suite de la soirée. A part ça pas grand chose de changé au niveau du groupe (une guitare en moins et peut-être un changement de batteur ?) depuis mon dernier concert avec eux, également ici en 2006. 2 au moins de ses membres (et même 3, selon La Marseillaise) se teignent les cheveux en noir, tout le monde est soigneusement sapé en une sorte d'uniforme biker (veste en jean sans manche avec patches nickel).

Et ces gens-là, comportement hautement suspect et carrément trop "straight", ne boivent que de la Heineken (beurk, dans la seule salle de concert de Marseille qui ait une carte des bières, faut vraiment être barbare, batave ou amerloque !). James "Preacher" Cavalier, qui me paraît encore plus tatoué et encore plus "slim" que la dernière fois, fait le job d'entertainer mais on sent que ce n'est de loin pas la première date de la tournée, ni celle où il va le plus se donner. Pareil pour les autres : les poses et l'attitude sont parfaites, mais tellement rodées que j'aurai le temps de remarquer que les lumières sont très bien aussi (ce qui est anormal pour un concert de ce type où en principe, on en a rien à foutre parce qu'on trépigne et qu'on sue).

Bref, la première impression est que c'est toujours assez bourrin et assourdissant (donc, fondamentalement plaisant), puis on se rappelle que les chansons sont souvent assez proches les unes des autres. Quelque part entre faces B des Stooges, Stones n'ayant pas fait la balance, et MC5 dans les meilleurs moments. Le barnum bien huilé tourne et dégaine une setlist équilibrée entre leurs trois albums, devant un public qui, lui aussi du coup, tourne à l'économie : le Poste est correctement rempli mais ce n'est franchement pas l'émeute. Au moins on a le temps de flâner dans les layettes punk-rock vendues par notre vaillant Striker local...

Et bien sûr quelques tubes relèvent le niveau (Velvet, Get in the Car), tandis que le Farfisa du chanteur a toujours le job le plus pourri de toute la scène (au moins, il ne lui grimpe plus dessus comme auparavant !). La fin de la première partie s'emballe un peu sur des titres de Midnight to 666, notamment la très réussie FFTS. Mais c'est le premier rappel qui voit enfin le concert décoller, enchaînant les "vieilleries" du premier album, après ce qui me semble être une reprise de MC 5 (après vérification, mais oui, c'est bien Kick out the Jams, mais j'ai pas entendu la célèbre entame !). Le titre a en tout cas l'air de plus les amuser que leurs propres chansons, dont certaines ont sans doute été un peu trop jouées, tandis que la puissance de celle-ci est intacte !

Bien aussi, l'un peu downtempo et chelou Action, à laquelle ils croient tellement qu'ils arrivent à nous en convaincre aussi. Mention spéciale également à 4$95, bien construite et pétaradante, très bon moment donc. Deuxième rappel tout aussi plaisant, notamment avec leur chouette reprise d'Ain't it Fun des Dead Boys (et non des Guns'n'Roses, comme je le croyais à 18 ans). Mais il permet surtout de constater en conclusion que Cyclone est encore et toujours leur seul et unique tube potentiel (aheum, je l'avais déjà écrit en 2006...), leur Ace of Spades à eux, disons.

Bon, tout ça c'est un peu de la série B mais hey, pour un lundi soir, ça reste un divertissement très plaisant ! N'empêche que le groupe va bien devoir se renouveler, d'une façon ou une autre, parce que même avec des tonnes de teinture pour les cheveux, ça va être dûr de tirer comme ça jusqu'à la retraite... Surtout que le groupe, précurseur en 2005 dans le revival garage, a depuis été débordé par des hordes de jeunes et vieux merdeux en cuir engouffrés dans la brèche. Mais que ça ne vous empêche pas d'aller ou retourner les voir, maintenant que vous savez à quoi vous attendre !

Setlist (telle que manuscrite, moyennement fiable) :
Come together
Live Fast
Come on Baby
Soul for Sale
Going Nowhere
Velvet
Get in the Car
Burn me Out
Mystery Plane
Justice
Save Me
FFTS
---
Lunch
Action
4$95
Jams (Kick out the, jouée en premier au rappel)
---
Split
Ain't it Fun
Cyclone

Vignette : Carole Largaud, même endroit, avril 2011

The Lords of Altamont : les dernières chroniques concerts

La Flingue + Lords of Altamont en concert

La Flingue + Lords of Altamont par Philippe
Le Molotov, Marseille, le 17/10/2017
Arrivé en goguette après 21 h 30 en se croyant très malin, votre serviteur rate royalement une bonne moitié du show de La Flingue, appelée en renfort pour ouvrir ce soir. Ca... La suite

The Lords Of Altamont en concert

The Lords Of Altamont par Samuel C
Le Point Éphémère - Paris, le 14/10/2017
"Sauna d'une nuit d'automne", c'est l'accroche qui vient immédiatement à l'esprit pour qualifier la soirée passée avec les génialissimes Lords of Altamont ! Dans un Point... La suite

The Lords of Altamont  en concert

The Lords of Altamont par Gandalf
Poste à Galène, Marseille, le 15/04/2014
C'est par pur hasard, en empruntant le premier album des Lords Of Altamont à la bibliothèque municipale grâce à sa pochette qui m'a attiré l'oeil, que j'ai découvert ce groupe... La suite

Lords of Altamont en concert

Lords of Altamont par jorma76
Le Poste à Galène - Marseille, le 17/04/2011
Journée ensoleillée, l'OM qui gagne et un concert des Lords of Altamont au Poste à Galène. Joie et allégresse. On aurait presque envie de crier une ode au Printemps, tiens... La suite

Poste à Galène, Marseille : les dernières chroniques concerts

La Kamba en concert

La Kamba par pirlouiiiit
Poste à Galène, Marseille, le 06/10/2017
Dernière chronique d'une longue soirée qui a donc eu lieu il y a maintenant 3 semaines. Longue soirée qui avait commencé avec le concert de Stoo Odom's Odomiseurs à la Casa... La suite

The Bootleggers - Franka (Cops&Robbers) - Leeroy Stanner (Wild Child) - Nitrate. en concert

The Bootleggers - Franka (Cops&Robbers) - Leeroy Stanner (Wild Child) - Nitrate. par g
Marseille, le Poste à Galène, le 29/09/2017
LA (BONNE) NOSTALGIE CAMARADE. Tout a commencé avec le livre de Robert "Rock" Rossi (sorti en mai, tout frais donc). Le co-fondateur et co-leader de Quartiers Nord a eu l'idée... La suite

Page Hamilton + Rescue Rangers en concert

Page Hamilton + Rescue Rangers par Pirlouiiiit
Poste à Galène, Marseille, le 06/06/2017
Mais c'est que j'ai une chronique de concert en retard depuis un moment moi ! A vrai dire je comptais profiter d'un déplacement en train à Tours pour la faire mais je n'ai eu le... La suite

Archimède en concert

Archimède par Fred Boyer
Le Poste à Galène - Marseille, le 24/05/2017
"La variété française est morte, oh oui elle est morte En mars 78 Avec Claude François Et tout le monde le sait" Les Wampas - Mars 78 Voici donc le groupe Archimède qui... La suite