Accueil Chronique de concert Troïka + Fun Carmen
Vendredi 15 novembre 2019 : 12026 concerts, 25765 chroniques de concert, 5276 critiques d'album.

Chronique de Concert

Troïka + Fun Carmen

Chapiteau du festival "L'Arrière court" Clermont-Ferrand 7 février 2002

Critique écrite le par



A 21 heures, sous le grand chapiteau qui se remplit doucement, les trois lyonnaises de Fun Carmen entament leur spectacle. ce groupe joue une chanson française funk-rock parfois à la limite du théâtre. Elles sont très à l'aise pour raconter de petites histoires drôlissimes. Leur manière de se présenter sur scène est naturelle, sans fard et originale. Par exemple, le nom du groupe est écrit en fond de scène avec des lettres colorées en tissu étendues sur un fil à étendre le linge ! Si les gens applaudissent, ce qui est immanquablement le cas devant un tel déballage de bonne humeur et de pêche, elles envoient des nombreuses fleurs dans le public. Chaque nouveau morceau est l'occasion d'un échange d'instruments (basse, guitare, batterie minimaliste) : tout cela se fait à la bonne franquette avec un sourire aux lèvres. Elles finissent par un titre bien rock : du Sonic Youth funky joué par Jamie Hendrix, la sœur cachée de feu Jimi. Dans un océan de larsens, elles saluent et se déclarent prêtes à revenir à Clermont quand on veut. You're welcome ladies !

Les quatre membres de Troïka sont un peu trop fascinés par Noir Désir, ce qui rend leur musique peu originale. Sur presque chaque titre, on voit dans quel tube des bordelais ils ont puisé leur inspiration, ça fait beaucoup. Ce soir, ce n'est pas vraiment "Du ciment sous les plaines" mais plutôt du ciment dans les oreilles ! Les thèmes abordés dans les chansons sont truffés de bons sentiments (anti racisme, anti TV, pseudo révolution) mais le trait est tellement grossier que cela en devient risible. Une chanson contre la télé en 2002, c'est une belle porte ouverte enfoncée, de plus avec la finesse d'une enclume ! Vous l'avez compris, je n'ai pas trop apprécié leur concert mais la majorité du public, en tout cas les premiers rangs, s'est entrechoqué joyeusement dans un énorme pogo. La musique de Troïka, à base de grosses guitares et de refrains fédérateurs, sert de défouloir. "Hexagone", la meilleure chanson de Renaud, est jouée à la sauce Noir Désir (c'est eux qui le disent !). C'est sympa de réécouter le texte, même si les deux chanteurs en font des kilos, mais cette version ne vaut pas celle du chanteur énervant, écrite en 1976. L'attitude du groupe dans son ensemble est énervante : ils se la pètent à mort, nous infligent des concours de solo de guitare entre les 2 gratteux. Une belle bande de rebelles à 50 centimes d'euros ! Vous n'aimez pas Noir Désir ? No problemo ! Comme ils se raccrochent à toutes les modes, ils font aussi du ska, reprennent "Le chant des partisans", comme Zebda. Si ça vous dit, leur album est téléchargeable sur www.revolutionnaires.org ! Non mais c'est quoi ça ? Je ne vois pas ce qu'il y a de révolutionnaire dans leur musique et leurs propos, aussi éculés les uns que les autres ! Ils se prennent tellement au sérieux dans leurs jeans et chemises noirs qu'ils ont eu le mérite de nous faire beaucoup rire. Après une telle débâcle, je quitte la fournaise du chapiteau, finalement rempli, avec une moue dubitative. Un peu plus tard, les Dead Plants me redonneront le sourire dans un Bam Bar en fusion.



Fun Carmen : les dernières chroniques concerts

Fun Carmen par romy
Place Sathonay, Lyon, le 23/06/2006
C'était en meme temps que France Togo, bein on pourrait dire : zut, on verra pas le match ! Mais putain, ça valait vraiment le coup de le louper celui là ! Fun Carmen nous transporte sur leur tapis volant, au dessus de l'afrique, mais par l'Europe centrale et l'Asie ! Une harmonie des voix exceptionnelle, et une patate sur scène, si ces filles... La suite

Ruda Salska + Fun Carmen + Brain Damage + Stereotypical Working Class par mathilde
Amphiteatre de Fourviere, Lyon, le 03/08/2002
Cette fois-ci je n'étais pas déchirée, j'ai pu profiter du concert au maximum. En premiere partie Fun Carmen qui a vraiment eu du mal à se faire entendre du public, trois jolies minettes qui ont juste eu le tort de passer à 20 heures. ensuite Stereotypical Working Class qui bourrinait bien comme il faut. Troisième, Brain Damage qui nous a tous... La suite

Fun Carmen par Valérie
Crolles, journées du Patrimoine, le 18 septembre 2004
Elles m'ont bluffés. elles sont 3, c'est magique. Il faut voir tout ça pour comprendre. C'est plus qu'un simple concert, c'est un spectacle avec des petites histoires racontées entre 2 titres. Métissé, oh oui !! La suite

Fun Carmen par antoine
Bar Le Bariolé, Auxerre, le 21 juillet 2004
C'était un pur bonheur pour les yeux et pour mes oreilles... 3 jolies zouzes qui diffuse de la chanson rock métissé par des precus d'Afrique de l'Ouest. ce trio féminin utilise les moments ou il ne joue pas pour raconter des petites histoires personnelles et imagées. a voir absolument ! La suite

Troika : les dernières chroniques concerts

Troika par damsaute
forum de Laudun(30), le 08/02/2003
A nouvelle scène, nouvelles émotions. Deuxième fois que je les vois et toujours cette force qui émerge de leur set. Un concert très musical, avec une progression crescendo de l'intensité. J'ai adoré le début acoustique en toute retenue pour aller vers des ambiances de plus en plus tendues. Tout simplement excellent ! Encore merci à eux pour le... La suite

Troïka par JMH
La Pleine Lune - Montpellier, le 25/01/2003
Concert gratuit. C'est toujours avec le même bonheur que je retrouve pour la quatrième fois Troïka sur une scène, même si celle-ci est fort petite, devant une salle minuscule, chaude et enfumée... Le son est impeccable, et après un set du groupe Lâcher Prise, Troïka déboule, toujours aussi énergique, brillant, puissant. On retrouve les... La suite

Troika par achoux
Meze, le 18/01/2003
Le 1er concert auquel j'avais assisté m'avait plu malgré une salle pas terrible, et bien là c'était carrement un régal : salle agréable, public dans l'ambiance, un son plus net avec des voix plus audibles. A conseiller vivement ! La suite

Troïka (rock) par Dame pipi
Thézan (11), le 23/02/2002
Grace à leur enthousiasme ( il en fallait croyez moi ) et à leur humour vraiment à propos, les Troïka ont donné du relief à la salle où ils se produisaient. Ils vivent leur musique et cela m'a fait passer une excellente soirée. A revoir Merci Troïka La suite