Accueil Tous les festivals Dour Festival : les artistes en concert
Vendredi 15 décembre 2017 : 11129 concerts, 24777 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.
Dour Festival

Dour Festival

du 11 au 15 juillet 2018
Dour (B)


Comme chaque année, le festival de Dour aura lieu en juillet et accueillera plus de 200 artistes de différents styles, de différentes nationalités, des artistes reconnus, connus ou à découvrir. La 30ème édition du festival se déroulera du 11 au 15 juillet 2018 et accueillera Mura Masa, Tyler, the Creator! ...

Dour Festival : vos critiques de concerts
Site

Dour Festival : le programme

Mercredi 11 Juillet 2018

Dour Festival 2018 : Mura Masa, Tyler, The Creator!, Paul Kalkbrenner, ...

Site Festival - Dour(B) Du 11 au 15 juillet 2018 !
Paul Kalkbrenner en concert
Paul Kalkbrenner Vos critiques de concerts
Paul Kalkbrenner pratique un mélange d'électro minimale et de sonorités acoustiques... Ce...

Plus d'infos

Moins d'infos

... Berlinois hébergé par le prestigieux label BPitch Control remporte un énorme succès partoutdans le monde.

Fin des concerts

Dour Festival : les dernières chroniques concerts 1 avis

Dour Festival : General Elektriks + High Tone + Fun Lovin' Criminals + Atari Teenage Riot + Melissa Auf Der Maur + The Sonics + Monotonix

Critique écrite le 15 août 2010, par Odliz

Dour - Belgique 15-18 Juillet 2010

Dour Festival : General Elektriks + High Tone + Fun Lovin' Criminals + Atari Teenage Riot + Melissa Auf Der Maur + The Sonics + Monotonix en concert

Dour, c'est fantastique. Surtout son fléchage. Après avoir donc suivi le fléchage vert à travers toute la ville, le comté et la campagne avoisinante, déniché le stade local où étaient distribués les précieux sésames par du personnel local serré contre un aquarium rempli de billets de banque ( !), nous trouvons par miracle notre parking plus ou moins attribué, en mode tranchée de teknival. Shit, on a loupé Peter Pan Speedrock . C'est parti pour des heures de randonnée entre les différents postes de douane, bip-bip, un coup d'œil sur le terril en haut à droite, bip-bip, une première cantine Jupiler, bip-bip ; enfin le site du festival et ses kilomètres carrés, ses innombrables stands de hippie genre "Au bonheur des bolas" ou "la ganja c'est sympa", ses 5 chapiteaux auréolés de sponsors liquides pour tous les styles de soif (Jupiler, Bacardi, Coca Cola et Jack Daniel's), son Carrefour market, ses jeux de piste. L'espace presse, joli living cosy, vaguement décalé (lino aquatique et bibelots peints en bleu) est périodiquement assailli par des concurrents au m'as-tu-vu, regarde mon objectif comme il est gros, attend faut que j'i-phone mon boss, tout ça. Nous on nous a un peu regardé comme des ovnis avec notre petit numérique et nos naïves... Lire la suite