Accueil Arènes - Nîmes
Mardi 21 novembre 2017 : 11491 concerts, 24720 chroniques de concert, 5186 critiques d'album.

Arènes - Nîmes

1 rue Alexandre Ducros
30000 Nîmes

Plus d'info :

Arènes : Dernières news

Julien Clerc à La Seine Musicale & en tournée [Le 23/09/2017] A l'occasion de ses 50 ans de carrière et de la sortie le 20 octobre 2017 de son nouvel album intitulé "A nos amours", Julien Clerc se produira en concert à La Seine Musicale à Boulogne Billancourt les 23 et 24 novembre 2018, des dates qui s'ajoutent à celles déjà annoncées à...
En concert le 23/06/2018

Arènes : les dernières chroniques concerts 252 avis

Manu Chao + Koolspeed (Festival de Nîmes 2017)

Critique écrite le 16 juillet 2017, par olivier

Arènes de Nîmes 9 juillet 2017

Manu Chao + Koolspeed (Festival de Nîmes 2017) en concert

Le festival de Nîmes bat son plein, après avoir ouvert avec System of a Down, accueilli les Vieilles Canailles et en attendant Rammstein (pour 3 jours consécutifs !!!), c'est au tour de Manu Chao de faire escale dans la cité gardoise.  D'ailleurs, ce n'est pas la première fois que Manu et ses acolytes de la Ventura participent au festival de Nîmes. Leur réputation n'est plus à faire et le concert s'inscrit dans les valeurs sures pour les programmateurs du festival... 20 heures pile, les premiers accords raisonnent dans l'arène... Koolspeed est le groupe qui assure la première partie de la soirée.  La fosse se remplit doucement mais sûrement, tandis que les gradins sont déjà copieusement garnis. Koolspeed, que nous ne connsaissons pas, joue du reggae,  dans un style proche  de ce que l'on a l'habitude d'entendre en France, vraisemblablement  influencé par Zebda, Sinsémellia et autres. à Rien d'extraordinaire mais exactement ce qu'il faut en guise d'apéro. Koolspeed aura même droit a ses invités venus de Marseille pour interpréter un Rap, avant de revenir pour les derniers morceaux et laisser la place a la tête d'affiche.  Le temps de remonter la scène, et à 21 heures 30 pile, Manu... Lire la suite

Rammstein (Festival de Nîmes 2017)

Critique écrite le 14 juillet 2017, par Gandalf

Les Arènes de Nimes 12 juillet 2017

Rammstein (Festival de Nîmes 2017) en concert

12 ans après le mythique live des Allemands de Rammstein dans ces mêmes arènes, immortalisé sur un non moins mythique dvd officiel, les voici de retour pour 3 dates consécutives toutes complètes ! Ayant réussi à chopper des tickets pour le deuxième soir grâce à une copine connaissant quelqu'un chez Adam Production, nous voici en route pour voir si le groupe est aussi en forme que sur la dernière tournée vue, c'est à dire la best of de 2012-2013 (Bercy et Montpellier). Bon, inutile de paraphraser tous mes comptes rendus élogieux sur le groupe depuis 1998 (à part la date lyonnaise de 2009...), c'était encore une fois la grande classe, le rouleau compresseur dévastateur, la puissance in your face ! Si nous n'avions plus la plate forme centrale ou le méga gode gicleur de "Buck dich, rien à redire sur les effets de scène, avec de la pyrotechnie diverse et variée à foison (il faisait TRES chaud au milieu de la fosse...), des lights encore une fois superbes, un son quasi parfait ultra incisif, un clavier toujours aussi barré et les autres zicos au top du top. Je ne peux pas leur en vouloir de faire tourner leur setlist d'une année sur l'autre, et c'est un avis purement subjectif, mais virer des hits imparables tels... Lire la suite

Rammstein + Jatekok (Festival de Nîmes 2017)

Critique écrite le 14 juillet 2017, par fredb

Arènes de Nîmes 11 juillet 2017

Rammstein + Jatekok (Festival de Nîmes 2017) en concert

On est le mardi 11 Juillet et j'ai rendez vous avec Rammstein aux Arènes de Nîmes, autant vous dire que je suis motivé :-), Je n'étais pas le seul visiblement, la vente de tous les billets de ce premier concert s'étant faite en 5 minutes... Et puis leur dernier concert ici, c'était il y a déjà 12 ans ! Allez c'est parti donc pour la première des trois dates nîmoises (du 11 au 13 juillet) du groupe de métal allemand. En arrivant sur place, gros stand de merch et la ville peuplée de gens "bizarre" comme disent les Nîmois lol. Je vous passe l'entrée dans ce magnifique lieu : les arènes... les rencontres avec des fans surmotivés... Bref, grosse soirée en perspective ! Petit check visuel de photographe : la scène est très haute, et grande. La scène est pleine à craqué d'éclairage, de dispositifs pyrotechniques, de nacelle ... voila quoi :-) On commence par la gentille première partie : Jatekok, Un duo au piano jouant du Rammstein ... euhhh on s'endort tout de suite ? ou .... oh mon dieu, vite vite que ça passe. Allez on arrive vers les 21h30, le public commence à bouillir, une petite vague, au moins une dizaine de tours, le public est venu faire la fête et ça fait carrément plaisir. 21h50, la grande toile qui couvre la scène, s'allume... Lire la suite

David Gilmour (Festival de Nîmes 2016)

Critique écrite le 28 juillet 2016, par Gandalf

Arènes de Nimes 21 juillet 2016

David Gilmour (Festival de Nîmes 2016) en concert

Le Maitre David Gilmour, dans le majestueux cadre des Arènes de Nîmes, une belle chance d'enfin voir live cette légende poser ses doigts délicats sur des cordes délivrant quelques unes des plus belles lignes mélodiques de l'Histoire du Rock. Sans faire durer un suspens qui n'a pas lieu d'être, j'affirme tout de suite que c'était beau. Vraiment beau à plus d'un titre. Une (malheureusement) belle minute de silence, suivie d'un beau toucher de guitare, sous un bien bel écran géant central tout rond imprimant de belles images (parfois d'un psychédélisme exacerbé) sur nos rétines, pour de belles envolées musicales qui ont ravi les esgourdes de ces milliers de fans (un peu trop) sagement à l'écoute. Mais sans faire non plus durer un suspens insoutenable, je n'ai pas été transporté dans cet autre monde, celui, unique, où me dépose la musique du Floyd, celui qui me fait passer dans un état totalement second, fracassant toutes les barrières de la réalité, pour me faire vivre quelque chose de si spécial que ça en est indescriptiblement jouissif, teinté d'une émotion intense. Comme pour les shows de Roger Waters. Car la comparaison est inévitable, même si la démarche est différente. Mais puisque le Floyd est au panthéon de mes... Lire la suite

David Gilmour (Festival de Nîmes 2016)

Critique écrite le 26 juillet 2016, par Billduvaucluse

Nîmes - Arênes 21 juillet 2016

David Gilmour (Festival de Nîmes 2016) en concert

Je ne sais pas si c'était parce que c'était le 21 que j'ai assisté au concert et non pas le 20, mais je n'ai absolument pas le même ressenti mi figue mi-raisin que la personne qui a fait la critique du concert du 20. J'ai trouvé David Gilmour extraordinaire, encore meilleur qu'à Orange en septembre 2015. De plus, je fais partie de ceux qui aiment ses albums solo, dont le dernier "Rattle..." , donc le jingle SNCF associé ça me va bien. De même, j'ai trouvé les trois choristes très bons sur "Great Gig..." Quant à la set list, rien à redire, un mix de... Lire la suite

David Gilmour (Festival de Nîmes 2016)

Critique écrite le 25 juillet 2016, par Jacques 2 Chabannes

Arênes de Nîmes 20 juillet 2016

David Gilmour (Festival de Nîmes 2016) en concert

Time... (What Do We Wants From You !) Les Arènes... Quoique, relativement chauffées et peuplées, l'on aura senti confusément qu'un petit quelque chose aura avorté céans, ce soir, afin que le feu qui semblait pourtant couver d'envie au niveau du parterre et du Vomitoire, ne s'étende finalement à l'ensemble du majestueux et antique espace - l'ensemble aura même entamé une molle et convenue "Ola", vite stoppée, abandonnée de foulée par manque d'entrain généralisé - ; il n'en aura rien été, pour de multiples et forts claires, raisons. Avant toute chose, même si l'on aura annoncé le "héros" du soir (toujours) très marqué par le récent (tragique) évènement "Niçois" - œuvre d'un bas de plafond moyenâgeux de plus abonné aux ratages et échecs en série qui s'était plus ou moins récemment raccroché à la noire nébuleuse "D" afin de boucler honteusement son piteux passage terrestre en mode "laideur" absolue, option carnage facile et victimes SURTOUT sans défense... - au point de demander à ce que l'on respecta une "minute de silence" avant le début du show, il aura également été le tout premier responsable de cette soirée achevée en mode mi-figue, mi-raison. Alors que l'on eut pu (dû ?) s'attendre à un départ sur les chapeaux de roues... Lire la suite

Accès