Accueil Toulon Espace Malraux - Six Fours les Plages
Mercredi 13 décembre 2017 : 10983 concerts, 24773 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.

Espace Malraux - Six Fours les Plages

Avenue M. de Lattre de Tassigny
83140 Six Fours les Plages

Plus d'info :

Espace Malraux : Dernières news

Nada Surf au Cabaret Sauvage et en tournée [Le 27/10/2017] Le groupe américain de pop rock Nada Surf sera en concert au Cabaret Sauvage à Paris le 5 février 2018 et en tournée française pour les 15 ans de l'album Let Go ! Dates+Billets ici:
En concert le 10/02/2018

Espace Malraux - Six Fours les Plages : l'historique des concerts

Ve.

01

Déc.

2017

Klub des Loosers en concert
Klub Des Loosers + Corine (Annulé) Klub des Loosers / Corine

Di.

26

Nov.

2017

FranÇois-hadji Lazaro & Pigalle

Sa.

25

Nov.

2017

Georgio

Je.

23

Nov.

2017

La Colonie De Vacances

Sa.

18

Nov.

2017

Danakil + Volodia & Booboo'zzz All Stars Band

Ve.

17

Nov.

2017

Frere Animal "Second Tour" (Annulé)

Ve.

10

Nov.

2017

Jonny Lang

Je.

09

Nov.

2017

Sarah Mckenzie

Ve.

03

Nov.

2017

Ego Le Cachalot

Ma.

31

Oct.

2017

Les frères Casquette

Ve.

27

Oct.

2017

The Wackids

Me.

14

Juin

2017

Hatebreed + Nostromo

Espace Malraux : les dernières chroniques concerts 29 avis

Nostromo + Hatebreed

Critique écrite le 19 juin 2017, par Sodis Xiii

Six-Fours-la-Plage 14 juin 2017

Nostromo + Hatebreed en concert

Pour beaucoup de metalleux, ce mercredi est une journée sous le signe de l'excitation et du stress. Excitation car c'est la veille du départ pour le HELLFEST, et stress car on a toujours l'impression d'oublier quelque chose lors des préparatifs. Cette année, n'étant pas du voyage à Clisson, c'est avec le moral dans les chaussettes, que s'est déroulée ma journée. Heureusement, j'avais anticipé cet état de déprime, en prévoyant de me rendre à Six-Fours pour le concert d'HATEBREED. Car quoi de mieux qu'une bonne soirée hardcore pour retrouver la pêche ! Du bruit et de l'agressivité, c'est ce dont j'ai besoin pour évacuer toute ma frustration ! Les premiers à monter sur scène sont les suisses de NOSTROMO. Après un break d'une dizaine d'années, les helvètes reviennent pour reprendre leur... Lire la suite

Asaf Avidan

Critique écrite le 05 décembre 2016, par Anas

Espace Malraux - Six Fours 09 octobre 2016

Asaf Avidan en concert

Ses titres phares on les a tous entendu, à travers ceux-là on pouvait déjà percevoir l'ombre d'un personnage atypique doté d'une voix exceptionnelle dans un univers bien à lui. Le découvrir là, seul, avec ses instruments, quelquefois originaux, qu'il maîtrise à la perfection d'ailleurs, ne pouvait être qu'une expérience hors du commun. Le concert commence, et bim ! Directe on est absorbé, confiné, dans cette ambiance intimiste et douce. Renter dans son univers, s'y perdre, c'est permis et même préférable ! Aucun doute cet homme est en capacité de nous transporter et nous faire voyager dans les divers mondes qui l'entourent ! Un voyage exceptionnel à vivre et revivre si l'occasion se présente. Sans conteste ce mec et un musicien à part entière, un voyageur émotionnel,... Lire la suite

AaRON

Critique écrite le 29 novembre 2015, par Calie-cotto

Espace André Malraux Six-Fours 28 novembre 2015

AaRON en concert

AaRON ... Groupe portant le même nom que leur premier LP : Artificial Animals Riding on Neverland. Si on fait aussi référence à ce prénom biblique, on retrouve dans l'étymologie un caractère "Brillant" et "Eclairé". La lumière que dégage ces musiciens : c'est l'élément qui me frappe immédiatement lorsque débute Magnetic Road. "I'm facing this magnetic solitude. Oh, I'm getting bigger, as the sun goes down". AaRON suit depuis sa création en 2004 cette belle route magnétique. Une lumineuse alchimie entre Simon et Olivier, qui a débuté au lendemain de leur rencontre, par les premières notes du morceau Endless Song. Très vite jailliront de leur collaboration les morceaux du premier album dont U-Turn Lily, morceau qui révèlera le groupe au public, en le hissant en tête des charts sur itunes. AaRON ne finit pas de nous surprendre avec ce troisième opus présenté au public dans le cadre d'une longue tournée qui prendra fin en mai prochain. Ce tout nouvel LP présenté ce soir sera-t-il la poursuite logique amorcée depuis la naissance du groupe ? Le flow qui tel un battement de cœur traçant une trajectoire émotionnelle forte, se chargera t-il en électricité à chaque déferlante d'énergie soutenue par les riffs... Lire la suite

Yodélice + Gatha

Critique écrite le 17 novembre 2013, par Kris Tian

Espace Malraux - Six Fours les Plages 16 novembre 2013

Yodélice + Gatha en concert

La salle affiche complet et ce n'est pas étonnant, Yodélice est très attendu ! Son nouvel album, Square Eyes, qui vient de sortir, annonce un bon concert. La foule s'amasse devant la scène me laissant peu, même très peu de place pour faire mes photos. Je sens que je vais galérer pour sortie des clichés sympa ce soir... Un violoncelle est posé sur scène, il règne sur la salle. Il attend son maître. C'est l'instrument de prédilection d'Agathe qui l'a étudié au conservatoire de Bordeaux. Sortie du classique, elle arrive avec sa fraîcheur, sa jeunesse et son pep's sur scène. Son groupe, Gatha, va assurer la première partie. Le mélange entre l'instrument ancien et les rythmes actuels interprété par Julien qui l'accompagne, sonne à merveille. Gatha nous interprète ses textes en français et en anglais sur des fonds d'électro-pop-mélancolique. Le set se termine par Give me dont le clip vient de sortir. Cette chanson est extraite du dernier EP qui va sortir le 9 décembre sur les plateformes digitales et en physique après les concerts dont le prochain se déroulera à Bordeaux le 7 décembre au Krakatoa où elle assurera à nouveau la première partie de Yodélice Voilà donc un bon moment que le public lui fera remarquer à... Lire la suite

Thomas Fersen

Critique écrite le 23 avril 2013, par Ysabel

Centre Culturel André Malraux - Six Fours 06 Avril 2013

Thomas Fersen en concert

Nos retrouvailles avec L'Espace Culturel André Malraux, après l'avoir découvert lors du concert qui avait réuni Kyle Eastwood et Erik Truffaz il y a deux ans, se fait sous un ciel lourd et pluvieux. Le public pour Thomas Fersen ce soir est plutôt familial et à l'heure H, il commence déjà à s'impatienter ... La scène est sobre, habillée de son rideau noir. Et il en va de même du duo en costume sombre qui prend place devant nous. Aux premières notes, Pierre Sangra nous la joue un peu tzigane à la guitare, pendant que Thomas Fersen l'accompagne de son ukulélé pour La Chauve-Souris (qui fait chanter la petite fille qui est assise sur les genoux de son papa à côté de moi !) La voix peut faire un peu penser à un Thomas Dutronc et cette petite histoire faussement de rien est plutôt emplie de poésie. Il sourit d'amusement de ce public qui reprend la fin avant lui ... Fausse fin. Lumière off et reprise sur la clappe pour cette histoire de chauve-souris amoureuse d'un parapluie. Sa voix prends des accents rauques par moment pour servir des textes qui oscillent en permanence entre la poésie et le pince-sans-rire, avec cette forme de duo musical atypique au niveau son, qui donne un résultat plutôt rigolo. Le public a l'air vraiment ravi même... Lire la suite

Coeur de Pirate

Critique écrite le 25 avril 2012, par Fred Boyer

Espace Malraux - Six Fours les Plages 24 Avril 2012

Coeur de Pirate en concert

Cœur de pirate est une chanteuse canadienne francophone. Vendu comme ça, bien évidemment cela ne fait pas trop envie tant le pays du sirop d'érable se traine une image de contrée épouvantable, rempli de chanteuses effrayantes, hantants nos pires cauchemars. En effet, avant quand je pensais musique au Quebec, j'imaginais une comédie musicale écrite par Plamondon et Obispo, intitulée "Les quatre sœurs de l'Amour", avec dans les rôles principaux : Celine Dion, Lara Fabian, Natasha St Pier et Linda Lemay. Bref l'horreur absolue. Mais ça, c'était avant. Cœur de pirate, aka Béatrice Martin, est apparue dans nos radar en 2009 avec son premier tube "comme des enfants". Tout de suite quelque chose la différenciait de ses consœurs : sa jeunesse, l'approche frontale et jamais cynique avec laquelle elle chantait (et jouait!) ses mélodies mignonnettes, son look gothico-manga-fleur-bleue. Tout ceci réveilla chez le vieux punk que je suis la midinette qui sommeillait depuis longtemps. Je me penchait alors (un peu à reculons quand même) sur son premier album et découvrait une sucrerie de très bon gout, à base de tubes efficaces joués avec des arrangements épurés (principalement piano-voix). Elle formait ensuite le groupe... Lire la suite

Accès