Accueil 54 Nude Honeys en concert
Samedi 16 octobre 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Elles ne sont pas 54 mais 3 et c'est bien assez car elles sont en cuir, elles jouent du rock garage et comme tous les rockers japonais, elles en jouent comme si les MC5 et les Stooges n'avaient jamais existé... Des Guitar Wolf au féminin ! Elles tirent leur nom d'un jeu de cartes licencieux vendu sous le manteau dans les rues de Tokyo.

Site

54 Nude Honeys en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

54 Nude Honeys : l'historique des concerts

Lu.

28

Mai

2007

The 54 Nude Honeys + Guest Crock'more - Perpignan (66)

Di.

27

Mai

2007

54 Nude Honeys + Bt 59 - Bègles (33)

Sa.

26

Mai

2007

Sa.

19

Mai

2007

54 Nude Honeys + Rodeo Massacre Maroquinerie - Paris 20ème (75)

Ma.

15

Mai

2007

Lu.

14

Mai

2007

Magnetix en concert
54 Nude Honeys + Magnetix Magnetix | 54 Nude Honeys
La Vapeur - Dijon (21)

Sa.

12

Mai

2007

54 Nude Honeys + The Ediths L'Ampli - Billere (64)

Ve.

11

Mai

2007

54 Nude Honeys : les dernières chroniques concerts 2 avis

54 Nude Honeys

Critique écrite le 03 mai 2006, par Philippe

Le Poste à Galène, Marseille 2 mai 2006

54 Nude Honeys  en concert

Des tonnes de Photos : les propres/classe sont par Pirlouiiiit et les crasseuses/gonzo par Philippe ! Arrivé astucieusement en retard (croyais-je), je suis comme d'hab' encore trop tôt et je tombe au début du concert de la première partie, les assez laborieux Sonic Angels de Montpellier. Comment dire ? Ce n'est pas qu'ils jouent mal ou faux, ça ressemble même par moment à Lords of Altamont, c'est juste qui contrairement à ceux-ci, il n'y a ici pas un pet d'humour et/ou d'originalité. C'est du rock garage bas du front, pratiqué par trois gars dont une fille, c'est vaguement violent et braillé sur une note à peu près unique, pour tout dire ça sent un peu le copinage ou le groupe plateau imposé... Quand ils quittent la scène ce sera donc dans l'indifférence générale avec des applaudissements tout juste polis. Evidemment ce n'est pas facile de passer avant un tel groupe que les 54 Nude Honeys ! Car mes bien chers frères, mes bien chers soeurs, il y a un certain nombre de choses qui peuvent faire fantasmer un fan de rock hétérosexuel et tout d'abord, un groupe composé que de filles qui jouent de la guitare et/ou qui braillent dans un micro avec conviction. Par ailleurs si ces filles sont un peu jolies ça sera un plus,... Lire la suite

The Dresden Dolls + Queen Adreena + 54 Nude Honeys (Le Printemps de Bourges 2006)

Critique écrite le 05 mai 2006, par Pierre Andrieu

Le Phénix, Bourges 27 avril 2006

Ce soir, ce sont les pénibles Indochine que la foule réunie dans l'immense Phénix attend impatiemment... Les remplacements de White Rose Movement par 54 Nude Honeys et celui de The Subways par Queen Adreena n'intéressent pas grand monde : les fans veulent voir Nicola Sirkis, et c'est tout. Ou presque. 54 Nude Honeys : Sheena is a punk rocker. Dans ces conditions, l'arrivée des quatre furies japonaises de 54 Nude Honeys ne déclenche donc pas une émeute. Leur punk rock virulent sexy et hurlé réussit néanmoins à faire remuer un tantinet le public du Phénix. A moins que ce ne soient les tenues, plutôt courtes, des jeunes femmes, qui provoquent quelques remous émus dans les premiers rangs. Toutes de noir vêtues, les Ramones japonaises ont le sens de la mise en scène ; leurs accoutrements (des bikinis en latex ou en cuir, il faudrait toucher pour savoir... ) attirent immanquablement l'œil, et leur manière très énergique de tenir une scène en sont deux preuves éclatantes. Comme leurs compatriotes des Pascals et de Guitar Wolf, les 54 Nude Honeys ont le sens du spectacle, et des bons morceaux qui donnent envie de tout casser. Même la piètre qualité du son ne gâchera pas notre plaisir. Rendez-vous le samedi 6 mai à la... Lire la suite