Accueil Derek Delano en concert
Samedi 8 mai 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Jeune songwriter clermontois, Derek Delano se sert d'une voix joliment plaintive et torturée, d'arpèges de guitares neurasthéniques, d'un banjo fatigué et d'un piano lumineux pour composer des morceaux mélancoliques traversés par un étonnant souffle mélodique...

Derek Delano : vos chroniques d'albums
Site

Derek Delano en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Derek Delano : l'historique des concerts

Ve.

02

Déc.

2011

Les Trans Musicales de Rennes en concert
Rencontres Trans Musicales 2011 : Carte Blanche à Kutu Folk Records : Garciaphone + Evening Hymns + Kutu Folk Records The Band Les Trans Musicales de Rennes | Garciaphone | Derek Delano | Evening Hymns
L'Aire Libre - St Jacques de la Lande (35)

Derek Delano : les dernières chroniques concerts 2 avis

The Delano Orchestra

Critique écrite le 27 décembre 2008, par Mystic Punk Pinguin

Poste à Galène - Marseille 19 Décembre 2008

The Delano Orchestra en concert

Raaaah... Victime d'un apéro sympathique, je n'arrive qu'à la fin de ce concert, qui a presque commencé à l'heure. Et c'est bien dommage car je trouve leur album A little girl, a little boy..., beau à en pleurer.... Dernier morceau du set donc, la magnifique Outro. Un morceau lent, mélancolique, avec une trompette qui te tire les larmes et cette voix murmurée, à peine audible, qui t'invite à un voyage onirique. Contrairement à l'album, sur scène le morceau s'étire sur une montée sonique aux guitares, le genre de chose qui te donne le frisson. Lire la suite

Jack Lewis & The Cutoffs + The Delano Orchestra + Leopold Skin + ST Augustine

Critique écrite le 04 décembre 2006, par Pierre Andrieu

L'Escapade, Clermont-Ferrand 7 novembre 2006

Jack Lewis et ses musiciens ont fait une halte fort réjouissante à L'Escapade, à Clermont-Ferrand, début novembre. Après une première partie parfaitement assurée par le sobre duo (folk, pop et soul) Leopold Skin + ST Augustine et avant la prestation - entre rock planant et folk mélancolique - d'un Delano Orchestra en gros progrès, le petit frère de Jeffrey Lewis a démontré que quand un musicien a la foi, du talent et l'envie de jouer, rien ne peut l'empêcher de donner un concert mémorable. Pas même un lieu un peu déserté, une sono pourrie ou du matériel à deux doigts de rendre l'âme... Non, en ce joli ce soir de novembre, Jack Lewis et son excellent groupe comptant en son sein deux autres songwriters, sont en grande forme. D'un naturel confondant, d'une gentillesse rafraîchissante et d'une humilité incroyable, le "leader" du groupe propose un set de cinquante minutes où son jeu de basse ultra rock (voire punk), sa voix (très proche des superbes dérapages de Stephen Malkmus de Pavement), ses compositions (entre folk, rock lo-fi et punk) et ses textes surréalistiquement drôles et osés font merveille. Comme à la maison ou en répétition, les musiciens s'interrogent entre les morceaux pour savoir ce qu'ils vont chanter... Lire la suite

Derek Delano : les chroniques d'albums

The Delano Orchestra : A Little Girl , A Little Boy...

Chronique écrite le 05/09/2007, par Pierre Andrieu

The Delano Orchestra : A Little Girl , A Little Boy...

Premier album envoûtant pour The Delano Orchestra, la version "groupe" du projet de Derek Delano, qui avait déjà fait paraître un disque solo autoproduit - et de belle facture - l'année dernière. A little girl, a little boy & all the snails they have drawn est encore une fois réalisé selon la méthode do it yourself, mais les idées compensent allègrement le manque de moyens. Entre folk introspectif, post rock lancinant et pop délicate, Derek Delano (chant, guitare sèche) et son discret orchestre (guitare électrique, basse, batterie, piano, trompette... ) offrent un recueil de chansons à la fois sobres et extrêmement riches... Des chansons à écouter seul chez soi, loin des radios commerciales diffusant les très fatigants, désespérants et presque... Lire la suite

Derek Delano : Open Wide Your Eyes You Will See A Bird

Chronique écrite le 14/06/2006, par Pierre Andrieu

Derek Delano : Open Wide Your Eyes You Will See A Bird

Un cd gravé glissé dans une pochette en papier dessinée et cousue à la main recèle souvent plus de bonnes surprises qu'un double album digipack marqueté pour plaire aux kids... Le premier disque autoproduit de Derek Delano est un très bon exemple de cet état de fait. Voici ce qu'on trouve sur cette oeuvre artisanale réalisée à la maison, avec les moyens du bord : une voix joliment plaintive et torturée (qui ne plaira donc pas à tout le monde... ), des arpèges de guitares neurasthéniques, du banjo fatigué, un piano lumineux, des morceaux mélancoliques... Lire la suite