Accueil Isabelle Olivier en concert
Jeudi 13 mai 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Harpe Jazz. Croisant les chemins du jazz, des musiques celtiques, de la musique savante française...

Isabelle Olivier en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Isabelle Olivier : l'historique des concerts

Sa.

22

Juin

2019

Isabelle Olivier & Rez Abbassi Sunset - Paris 1er (75)

Lu.

12

Nov.

2018

Isabelle Olivier + Morgan Café de la Danse - Paris 11ème (75)

Lu.

13

Nov.

2017

Ma.

27

Juin

2017

Isabelle Olivier Le Sunside - Paris 1er (75)

Di.

09

Oct.

2016

Di.

02

Oct.

2016

Di.

25

Sept.

2016

Di.

18

Sept.

2016

Isabelle Olivier : les dernières chroniques concerts 1 avis

Charlie Jazz Festival Jour 3 : Paris Jazz Big Band + Duo Isabelle Olivier / Youn Sun Nah + La Fanfarine + Yves Laplane Quartet

Critique écrite le 09 juillet 2009, par Mcyavell

Domaine de Fontblanche - Vitrolles 5 juillet 2009

Charlie Jazz Festival Jour 3 : Paris Jazz Big Band + Duo Isabelle Olivier / Youn Sun Nah + La Fanfarine + Yves Laplane Quartet en concert

Troisième et dernière soirée du Charlie Jazz Festival 2009. L'éclectisme du jazz est illustré par le programme de ce dimanche : un quartet de jazz moderne, un quintet-fanfare, un duo harpe/voix et un big band classique de 17 musiciens. Yves Laplane est un pianiste compositeur marseillais. Ce sont ses compositions - souvent dédiées à des proches - que son quartet interprète à l'exception d'une du saxophoniste niçois Jean-Marc Baccarini. Ce dernier est mis en avant dans chaque pièce et ce n'est pas pour me déplaire. A sa droite, Yves Laplane passe de son clavier Rhodes à son Yamaha (je préfère le son de ce dernier). Joseph Crimi à la contrebasse et Willy Walsh (batterie) rythment le propos. Willy est Irlandais et nous fait découvrir ou redécouvrir un instrument à percussion de chez lui, le bodhrán, sur Nomad's Land. Deux compositions retiennent mon attention : Blues For Ann pour lequel Joseph Crimi a troqué sa contrebasse contre une basse électrique. Chacun y a droit à son solo et celui du pianiste commençait à me faire apprécier le son du Rhodes. Auparavant, ils avaient interprété une merveilleuse mélodie, Fluffy Doll, ballade où s'entrelacent le son du piano et celui du saxo. Ils terminent en remerciant Claude... Lire la suite