Accueil Jeffrey Lewis en concert
Lundi 10 mai 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Jeffrey Lewis est l'un des personnages importants de la bouillonnante scène new-yorkaise antifolk. Ses chansons à la fois décalées, marquantes, corrosives et bien écrites sont interprétées sur scène avec une rock 'n roll attitude joyeusement folk Lo Fi. En concert en France en 2018 !

Jeffrey Lewis : vos chroniques d'albums
Site

Jeffrey Lewis en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Jeffrey Lewis : l'historique des concerts

Lu.

02

Mars

2020

Jeffrey Lewis & The Voltage Botanique - Bruxelles (B)

Sa.

29

Sept.

2018

Jeffrey Lewis (w/ Gareth Dickson + Amber Arcades) (We Will Folk You festival) 4 Ecluses - Dunkerque (59)

Ve.

28

Sept.

2018

The Wendy Darlings en concert
Jeffrey Lewis + The Wendy Darlings Jeffrey Lewis | The Wendy Darlings
Bombshell - Clermont-Ferrand (63)

Je.

27

Sept.

2018

Jeffrey Lewis Grnd Zero - Lyon (69)

Me.

26

Sept.

2018

Ma.

25

Sept.

2018

Lu.

17

Sept.

2018

Jeffrey Lewis & Los Bolts La Machine à Coudre - Marseille (13)

Lu.

16

Mai

2016

Jeffrey Lewis & Los Bolts U-Percut - Marseille (13)

Jeffrey Lewis : les dernières chroniques concerts 3 avis

Jeffrey Lewis & Los Bolts

Critique écrite le 18 septembre 2018, par Philippe

La Machine à Coudre, Marseille 17 septembre 2018

Jeffrey Lewis & Los Bolts en concert

On devrait toujours faire confiance à ce magnifique outil qu'est le site Concertandco ! Grâce à son agenda bien à jour (et à quelques critiques déjà élogieuses trouvées sur le site), il m'a permis de ne pas manquer un inattendu magnifique grand/petit concert du groupe Jeffrey Lewis & Los Bolts, dont j'ignorais parfaitement l'existence le matin-même ! Ce chanteur multi-talent est en fait plutôt un chansonnier (au sens noble du terme), qui raconte des histoires amusantes (et tout à fait intelligibles) de la vie de tous les jours (par exemple une amusante sur son addiction aux vinyles, déclinée sur 3 décennies). Le tout en s'appuyant sur sa propre guitare (sèche mais souvent électrifiée, et bien maîtrisée), ainsi que sur un batteur (qui pourrait bien être son frère, manifestement) et une petite bassiste chic et choc, les deux étant capables de très bien l'appuyer vocalement ou même de dialoguer avec lui sur certaines chansons en forme de sketches. Fait très amusant et vraiment jamais vu pour ma part, Jeffrey Lewis (qui a une super bonne bouille et un charisme d'enfer, soit dit en passant) est aussi dessinateur (il édite un magazine appelé Fluff). Et donc à plusieurs reprises dans le concert, il illustre littéralement ses chansons par ce... Lire la suite

Jeffrey Lewis & Los Bolts

Critique écrite le 25 mai 2016, par phil2guy

Upercut Marseille 16 Mai 2016

Jeffrey Lewis & Los Bolts en concert

Disons le tout de suite : Jeffrey Lewis est certainement l'un des musiciens les plus cools de la galaxie. Figure de proue de la mouvance " anti-folk " de début des années 2000 et en (sur)activité depuis une bonne quinzaine d'année, ce new yorkais assure la jonction entre Leonard Cohen et Sonic Youth ou même Jonathan Richman et Pavement. En plus d'être un songwriter exceptionnellement bon, Jeffrey Lewis est un showman hors-pair, à la fois tout en exubérance et sobriété et plein d'humour. Certains se souviennent encore de son dernier passage lors du Festival B-Side il y a trois ans pour un concert de grande classe qui avait bien scotché son monde. L'équipe de In the Garage est donc une nouvelle fois à l'initiative de sa venue ce soir, cette fois-ci à l'UPercut. Il est accompagné de Los Bolts, trio composé d'un batteur, son frère Jack à la basse et au clavier (qu'il jouera surtout assis par terre) et une autre comparse au casio qui se saisit de temps en temps d'une basse. Muni d'une guitare folk totalement customisée et bariolée, finalement un peu à l'image, fantasque, du personnage, il va débuter le set tranquillement par un titre folk pour jouer ensuite une chanson pop catchy où le casio prend pas mal de place. Rien n'est... Lire la suite

Jeffrey Lewis & The Junkyard

Critique écrite le 09 décembre 2009, par Sami

L'Embobineuse - Marseille 8 Décembre 2009

 Jeffrey Lewis & The Junkyard  en concert

Il faut louer à L'Embobineuse, en plus d'avoir une programmation des plus expérimentales, d'avoir reçu cette année quelques unes de plus belles affiches indé, à des prix dérisoires. De la claque Evangelista en début d'année en passant par le festival B-Side et ce soir Jeffrey Lewis & The Junkyard, un sans faute couronné de succès en ce mardi soir car malgré le froid et le foot, la salle était presque pleine. Difficile de savoir par contre combien il y avait de Marseillais dans la salle ce soir, la vingtaine d'habitués de ce genre de concerts était aux abonnés absents, mais le trio New Yorkais semble avoir acquis un public solide au fil des albums et des tournées (dont une cet été au festival MIDI à Hyères). Une soirée généreuse et d'une rare intensité, qui restera dans les mémoires des chanceux et (nombreuses) chanceuses présents. N'étant pas familier de leur discographie, je... Lire la suite

Jeffrey Lewis And The Junkyard + Pikelet + Zak Laughed And The Hobos Company

Critique écrite le 28 juillet 2009, par Pierre Andrieu

Le Rat Pack, Clermont-Ferrand 27 juillet 2009

Jeffrey Lewis And The Junkyard + Pikelet + Zak Laughed And The Hobos Company en concert

Au cœur de l'été, une chaude soirée folk, pop et rock sauve la bonne ville de Clermont-Ferrand (capitale du rock, mon c... !) de la morosité ambiante et de l'ennui latent... Ambiance à la fois intimiste, recueillie et bon enfant au Rat Pack pour les réjouissants et roboratifs concerts de Zak Laughed & The Hobos Company, Pikelet et Jeffrey Lewis and The Junkyard. Compte rendu. Zak Laughed & The Hobos Company, un concert aussi enlevé que touchant. Ravi de jouer en première partie d'un de ses héros (Jeffrey Lewis) et ayant accessoirement sorti récemment un single sur le même label que celui-ci (une super reprise de The End Has No End des Strokes sur Rough Trade), Zak Laughed propose une fois de plus un concert remuant et bien envoyé entre pop/rock et folk, un concert aussi enlevé - grâce au groupe The Hobos Company - que touchant, grâce à la voix joliment fluette de Zak et à la qualité de ses chansons. Justement, à propos des chansons jouées, on en découvre un paquet de flambant neuves, alors que le premier album de 14 titres de Zak Laughed - The Last Memories Of My Old House - n'est même pas encore sorti (c'est prévu pour le 24 août 2009) ! En plus d'être doué, le gamin à la casquette vissée sur le crâne est sacrément... Lire la suite

Jeffrey Lewis : les chroniques d'albums

Jeffrey Lewis : 12 Crass Songs

Chronique écrite le 28/12/2007, par Pierre Andrieu

Jeffrey Lewis : 12 Crass Songs

Punk dans l'âme malgré sa passion pour la folk music, Jeffrey Lewis se lance avec succès dans un disque de reprises du groupe de punk anglais Crass... 12 Crass songs est une oeuvre à part entière que l'on peut apprécier sans être particulièrement fan des oeuvres de Penny Rimbaud (qui n'écrivait pas exactement de la poésie, cf Systematic dead et Punk is dead, Demoncrats), Steve Ignorant (qui avait peut-être mieux choisi son pseudo... ) et consorts. Jeffrey Lewis réinterpréte - à sa manière, en changeant beaucoup de choses... -... Lire la suite

Jeffrey Lewis : Vidéo