Accueil Jim Yamouridis en concert
Samedi 11 juillet 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Jim Yamouridis écrit des chansons prenantes habitées par sa superbe voix grave à la Leonard Cohen. Les mélodies graciles, les arrangements délicats et la puissance évocatrice de la voix saisissent l'auditeur - un tant soit peu sensible au style folk pop - pour ne plus le lâcher ensuite. Nouvel album, The True Blue Skies, début 2014 et concerts partout en France...

Jim Yamouridis : vos chroniques d'albums

Jim Yamouridis en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Jim Yamouridis : l'historique des concerts

Me.

06

Fév.

2019

Ma.

16

Oct.

2018

BlauBird // Jim Yamouridis Studio de l'Ermitage - Paris 20ème (75)

Di.

05

Juin

2016

Festival Yeah! en concert
Morando & Villeneuve Avec Le Trio Vacarme - Jim Yamouridis Festival Yeah! | Jim Yamouridis
Temple Prtestant - Lourmarin (84)

Je.

21

Avril

2016

Faveurs de Printemps en concert
The Apartments + Jim Yamouridis Faveurs de Printemps | Jim Yamouridis | The Apartments
Théâtre Denis - Hyères (83)

Me.

20

Avril

2016

The Apartments en concert
The Apartments + Jim Yamouridis Jim Yamouridis | The Apartments
Le Tremplin - Beaumont (63)

Ma.

19

Avril

2016

The Apartments en concert
The Apartments + Jim Yamouridis Jim Yamouridis | The Apartments
La Lune des Pirates - Amiens (80)

Lu.

18

Avril

2016

The Apartments en concert
The Apartments + Jim Yamouridis Jim Yamouridis | The Apartments
Café de la Danse - Paris 11ème (75)

Me.

19

Nov.

2014

Jim Yamouridis - Laure Brisa (en Duo) Et Nicolas Martel (accompagné Par Gilles Coronado). Les Trois Baudets - Paris (75)

Jim Yamouridis : les dernières chroniques concerts 5 avis

Jim Yamouridis (Interview pendant le festival Yeah!)

Interview réalisée le 11 octobre 2016, par Catherine Deylac

Lourmarin 05 juin 2016

Jim Yamouridis (Interview pendant le festival Yeah!)

Nous avons rencontré Jim Yamouridis au Festival Faveurs de Printemps de Toulon et sommes convenus de nous revoir dans le cadre du festival Yeah! à Lourmarin. Voici avec quelque retard, le fidèle compte-rendu de notre conversation. Le son n'est pas beau, nous avons connu une avarie... Lire la suite

KinG + Ghost of Christmas + Cleary + Jim Yamouridis + Elvis et le Chacras .... Festival Yeah! (complément)

Critique écrite le 03 juillet 2016, par Pirlouiiiit

Village, Cave du Chateau et Temple de Lourmarin 4 et 5 juin 2016

KinG + Ghost of Christmas + Cleary + Jim Yamouridis + Elvis et le Chacras .... Festival Yeah! (complément)  en concert

En complement des chroniques de Philippe (cf jour 1, jour 2 et jour 3) un petit mot rapide sur quelques artistes qu'il a raté pendant ces 3 jours et que j'ai eu la chance de voir. Car en plus de la programmation du soir qui affichait d'ailleurs complet depuis un bon moment il y avait aussi tout un tas d'autres concerts et animations (notamment destination) qui font justement que ce jeune festival n'est pas un festival comme les autres. Des trucs dans l'après midi qui a eux seuls justifier de venir faire un tour à Lourmarin et d'y passer une demi journée (ce que certains potes qui s'y étaient pris trop tard pour le festival on fait). Que Philippe ait raté les trucs pour les enfants ça ne m'a pas étonné (il était venu sans les siens) mais qu'il rate tous les artistes du label du dit festival alors que ceux ci ont été programmés chaque jour (donc 3 fois chacun) on aurait pu croire qu'il l'avait fait exprès. Non en fait vu les heures auxquelles ils sont passés ça peut se comprendre (et la tentation de la piscine). Moi même cette année je l'ai pris plus cool qu'il y a 2 ans et ai zappé un certain nombre de choses dont le concours de pétanque et celui de Air DJ. Par contre je n'ai pas raté les concerts de 3 des artistes du label S.L.Y.... Lire la suite

The Apartments + Jim Yamouridis

Critique écrite le 28 avril 2016, par Pierre Andrieu

Le Tremplin, Beaumont 20 avril 2016

The Apartments + Jim Yamouridis en concert

Très prenant, hyper émouvant et d'une classe folle, le concert de The Apartments au Tremplin, à Beaumont, avec le très en forme également Jim Yamouridis en première partie... Jim Yamouridis En configuration cabaret, avec des tables et des chaises, la très accueillante salle des environs de Clermont-Ferrand est l'écrin parfait pour accueillir ce genre de soirée intimiste, qui débute avec une prestation habitée, du "local" de l'étape - il habite près de Brioude - Jim Yamouridis. Celui-ci se présente en duo avec son excellent acolyte Fabrice Barré à la clarinette, et offre un set tout en profondeur au public. La superbe voix très grave, la qualité des morceaux et les arrangements guitare/clarinette, tout concourt à créer un beau moment de live... The Apartments Grand concert de The Apartments ensuite... Le groupe est en trio, le songwriter, guitariste et chanteur australien Peter Milton Walsh étant accompagné de deux précieux musiciens, Natasha (chœurs, tambourin, claviers) et Antoine (guitare) du groupe français Grisbi, avec lesquels c'est véritablement l'accord parfait.... Lire la suite

Entretien avec Jim Yamouridis à l'occasion de la sortie de l'album The True Blue Skies

Interview réalisée le 01 octobre 2014, par Pierre Andrieu

Octobre 2014

Entretien avec Jim Yamouridis à l'occasion de la sortie de l'album The True Blue Skies

Fort d'un excellent nouvel album paru en 2014, The True Blue Skies, opus qui vient rejoindre une discographie déjà riche, le songwriter country folk blues Jim Yamouridis est actuellement en tournée afin de le présenter en live... Au programme de ces concerts à ne pas manquer : une voix très grave de crooner à la Leonard Cohen/Lou Reed, des chansons très bien écrites et des arrangements finement ciselés... Jim Yamouridis a bien voulu répondre à quelques questions qui lèvent, un tout petit peu, le mystère qui entoure sa personne... Entretien : Dans quel état d'esprit étiez-vous au moment de commencer à travailler sur l'album The True Blue Skies ? "The True Blue Skies" a suivi deux autres tentatives d'écriture. J'avais accumulé une vingtaine de compositions, musicalement denses, en privilégiant la présence de la guitare. Avant de me lancer dans la troisième tentative, je savais que je voulais laisser beaucoup d'espace pour l'instrumentalisation. En commençant, j'ai voulu définir la forme avant tout. Je l'ai approchée de l'extérieur ; le tempo était ma priorité, en particulier l'idée du silence en tant que complément de composition au feeling de temps et d'espace. J'ai utilisé un minimum d'accords et je me suis rapidement... Lire la suite

Jim Yamouridis : les chroniques d'albums

Jim Yamouridis : The True Blue Skies

Chronique écrite le 28/12/2013, par Pierre Andrieu

Jim Yamouridis : The True Blue Skies

Le nouvel album de Jim Yamouridis est programmé pour une une sortie française le 17 février 2014 sur le désormais fameux label artisanal et participatif Microcultures... Intitulé The True Blue Skies, ce très bel opus devrait ravir les fans du monsieur car on y retrouve toutes les inestimables qualités entrevues sur ses trois précédents disques en solo : une voix très grave de crooner folk blues à la Leonard Cohen/Lou Reed, des chansons très bien écrites et des arrangements finement ciselés... Ces derniers ont d'ailleurs été réalisés par les toujours irréprochables Sébastien Martel, Sarah Murcia, Fabrice Barré et Laure Brisa, qui jouent respectivement de la guitare électrique, de la contrebasse, de la clarinette et de la harpe sur cet opus intemporel aux vertus apaisantes et délicieusement spleenétiques... The True Blue Skies est le genre d'album qui se découvre patiemment, se dévoilant progressivement pour mieux instiller une douce mélancolie... Lire la suite

Jim Yamouridis : Into The Day

Chronique écrite le 04/01/2011, par Pierre Andrieu

Jim Yamouridis : Into The Day

Songwriter émérite mélangeant de manière admirable dans ses chansons faussement calmes le blues, la folk music et le country rock, l'Australien d'origine grecque Jim Yamouridis publie début 2011 son troisième album, l'excellent et poignant Into The Day. Sur celui-ci, l'écriture inspirée et émouvante de ce proche des Bad Seeds de Nick Cave (il a joué avec Conway Savage et Warren Ellis - également membre des sauvages de Grinderman - participe à cet album... ) fait merveille, une fois de plus serait-on tenté d'écrire, les précédents disques du monsieur dévoilant déjà un singulier talent. Mais sur Into The Day, son meilleur album à ce jour (produit par Seb Martel, arrangé par ce dernier, Sarah Murcia - Las Ondas Marteles - et Fabrice Barré), la présence de nombreux invités à la guitare électrique, à la clarinette, aux chœurs, à l'harmonica, au violon et à la batterie allège le propos, diversifie les tonalités et illumine les compositions,... Lire la suite

Jim Yamouridis : Travelling Blind

Chronique écrite le 22/02/2008, par Pierre Andrieu

Jim Yamouridis : Travelling Blind

Loin de l'insignifiance des baby rockers parisiens et du suivisme des hypes anglosaxonnes, le songwriter folk pop Jim Yamouridis continue à sillonner le chemin aride qu'il a choisi. Et ce pour une raison très simple : tout simplement parce qu'il le veut et non pas pour faire bien, même s'il est signé sur le label Les Disques Bien, une structure où "l'artiste seul décide du contenu de son disque Bien" (chose très surprenante à l'heure du formatage actuel... ). Sur son deuxième album intitulé Travelling Blind, Jim Yamouridis continue à écrire des chansons prenantes habitées par sa superbe voix grave à la... Lire la suite

Jim Yamouridis : The Name Of This Place

Chronique écrite le 22/02/2005, par Pierre Andrieu

Jim Yamouridis : The Name Of This Place

Les sept premiers titres publiés en France par Jim Yamouridis (qui a déjà sorti en Australie des disques produits par Convay Savage, le clavier des Bad Seeds de Nick Cave) sont une agréable surprise pour les amoureux de folk music déchirante à la Leonard Cohen. En assistant à ses premières parties de Belle & Sebastian et d'Alain Bashung, on avait déjà beaucoup pensé à l'auteur de Bird on a wire... Puis, en découvrant sur disque cette voix grave revenue de tout et ces arpèges de guitare désespérés, l'impression se confirme. Comme la musique de son illustre aîné, celle de Jim Yamouridis empêche de faire quoi que ce... Lire la suite