Accueil Kaki King en concert
Dimanche 9 mai 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Folk groovy pour cette guitariste new-yorkaise adepte du tapping et du picking.
Armée de sa guitare, Kaki King livre des compositions s'approchant du post rock teinté de folk. Cette guitariste américaine est reconnue pour son style de tapping, technique guitaristique également utilisée à la basse et sur d'autres instruments à cordes frappées, consistant à taper une corde plutôt qu'à la gratter ou à la pincer.

Site

Kaki King en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Kaki King : l'historique des concerts

Me.

12

Fév.

2014

Ve.

29

Mars

2013

Les Femmes s'en Mêlent en concert
Les Femmes S'en Mêlent 2013 : Mai Lan + Kaki King Les Femmes s'en Mêlent | Mai Lan | Kaki King
La Poudrière - Belfort (90)

Je.

28

Mars

2013

Les Femmes s'en Mêlent en concert
Les Femmes S'en Mêlent 2013 : Liesa Van der Aa + Kaki King Les Femmes s'en Mêlent | Kaki King | Liesa Van Der Aa
La Fourmi - Limoges (87)

Me.

27

Mars

2013

Les Femmes s'en Mêlent en concert
Les Femmes S'en Mêlent 2013 : Liesa Van der Aa + Kaki King Les Femmes s'en Mêlent | Kaki King | Liesa Van Der Aa
Le Ciel - Grenoble (38)

Ma.

26

Mars

2013

Les Femmes s'en Mêlent en concert
Les Femmes S'en Mêlent 2013 : Kaki King + The Luyas + Liesa Van Der Aa Les Femmes s'en Mêlent | The Luyas | Kaki King | Liesa Van Der Aa
Divan du Monde - Paris 18ème (75)

Lu.

25

Mars

2013

Lu.

25

Mars

2013

Pass "les Femmes S'en MÊlent" : Kaki King + Teen La Péniche - Lille (59)

Kaki King : les dernières chroniques concerts 3 avis

Kaki King

Critique écrite le 06 octobre 2011, par Jacques 2 Chabannes

Poste à Galène - Marseille 27 septembre 2011

Kaki King en concert

"Effets de Serres..." (Impair et manche !) (Appel à Témoin Anonyme) Dernièrement, "on" m'a reproché vertement (via mail) d'en faire "trop", des "tonnes", de "beurrer les tartines" à foison, et de "digresser pas mal", aussi... Aussi ! (Durant mes chroniques). En gros, j'en ferais "trop", trop "long", et trop "fouillé", en plus ; il serait donc plus que temps de me borner à décrire le sujet, juste, en lieu et place du sujet à décrire... En gros ! Comme je ne suis pas du genre à changer pour inonder mes chroniques de détails sur ma "vraie" vie personnelle de tous les jours (personnages réels et ennuyeux, inclus !) pas plus à envoyer un vague format "carte postale" barré de mots d'argot et expressions à la mode, j'ai donc logiquement changé mon fusil d'épaule, comme suit... 20 h (au bord du bar, bien en place, fidèle au POSTE !) : Elle a beau rouler exclusivement au Perrier, cette brune au talent "dénudé" de jupe courte, elle bute néanmoins sans cesse sur le nom de l'artiste du soir - comme le ferait un frelon obtus sur une vitre humide de chaleur Aoûtienne du Var, ou du Lubéron - et l'amoche ainsi sans trembler ou (paraître) regretter. "Kako kiné", "Kakou Kline" et "Kak ô Kine", seront ainsi jetés pêle-mêle en une brassée de... Lire la suite

John Butler Trio + Kaki King

Critique écrite le 12 octobre 2007, par Frédéric Bloise

Dock des Suds Marseille 2 octobre 2007

Une heure avant le concert, c'est un long serpentin de personnes qui occupe les trottoirs des Docks des Suds pendant que les dernières places se vendent au guichet. Passés les portes battantes du hall où échoppes et stand de tee-shirts se côtoient, la salle de concert déjà bien enfumée et peu aérée attend artistes et public. 20h30 la timide brunette entre sur scène et s'assoit derrière un micro dont elle réservera l'usage exclusif à délivrer des marques d'affection au public."Hello","bonjour","ça va ?" lance Kaki King avant de disparaître derrière sa frange, la tête baissée sur sa guitare qu'elle tient à plat sur ses jambes. Harmoniques, violonnings, la guitariste construit progressivement l'univers planant de Gay Sons of Lesbian Mothers à l'aide d'un effet qui lui permet de répéter en boucle des fragments de sa composition. Même si aujourd'hui on est un peu blasé devant cette technique qui a explosé ces dernières années, il n'en demeure pas moins qu'elle reste périlleuse et demande une attention et une dextérité que la jeune artiste maîtrise jusqu'au bout des pieds. Sous les filets de lumière blancs et face aux croisements étoilés des faisceaux des projecteurs, Kaki King fait glisser ses mains sur sa guitare lap steel : superbe et en... Lire la suite

John Butler Trio + Kaki King

Critique écrite le 04 octobre 2007, par McYavell

Dock des Suds Marseille 2 octobre 2007

Enfin, je vais pouvoir les voir en concert. Je ne les avais vus qu'en show-case à Virgin en 2005 et j'avais reçu une claque. Un repas avec des amis prévu de longue date m'avait empêché de poursuivre la soirée à l'Espace Julien. La première partie est assurée par Kaki King. Je n'en avais jamais entendu parler et je suis donc allé faire un tour sur son site. Quatre morceaux y sont en écoute. Pas de quoi fouetter un chat. Je me souviens m'être dit : en première partie de JBT, ça va être dur pour elle. Eh bien ce fut tout le contraire. Elle a mis le public dans sa poche dès le premier morceau "Gay Sons Of Lesbian" : seule avec sa slide guitar et sa loop pedal qu'elle a utilisée au moins six foix consécutives, elle a accumulé les prouesses techniques pour un résultat bluffant. Pour la suite, je suis moins enthousiaste. C'est vrai qu'on n'a rien à lui reprocher au niveau virtuosité (toute la gamme du guitariste est maîtrisée) et originalité (elle joue de la guitare d'une façon inédite, appliquant un vague genre de technique du slide à la guitare classique ou désaccordant son instrument à chaque... Lire la suite