Accueil Pierre Laurent Bertolino en concert
Samedi 24 octobre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Membre des "Dupain". Vielle à roue et effets dub.

Site

Pierre Laurent Bertolino en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Pierre Laurent Bertolino : l'historique des concerts

Me.

04

Mars

2020

Bertolino, Le Gac Gurvond Le Gac | Pierre Laurent Bertolino
Église Saint-Pierre - Saint Pierre de Mezoargue (13)

Sa.

18

Janv.

2020

Du Bartàs en concert
Du Bartas - Bertolino Le Gac Du Bartàs | Pierre Laurent Bertolino | Gurvond Le Gac
Meson - Marseille (13)

Ve.

13

Déc.

2019

Bertolino / Le Gac Gurvond Le Gac | Pierre Laurent Bertolino
L'Ostau dau País Marselhés (13)

Ve.

24

Mai

2019

Jeff Kellner en concert
La Noria Jeff Kellner | Pierre Laurent Bertolino
Afriki Djigui Theatri - Marseille (13)

Ve.

03

Mai

2019

Ve.

18

Janv.

2019

Bertolino - Le Gac Gurvond Le Gac | Pierre Laurent Bertolino
Cité de la Musique - Marseille (13)

Ve.

16

Nov.

2018

Jagdish en concert
Maura Guerrera, Kalliroi Raouzeou, Jagdish Kinoo, duo Khan-Kopecky e David Lillkvist, duo Bertolino-Le Gac, Nadia Ammour, Giovanna Milanesi e Elena Baldassari, Tchoune Tchanela ... Pierre Laurent Bertolino | Kalliroï Raouzeou | Jagdish | El Tchoune | Gurvond Le Gac
L'Ostau dau País Marselhés - Marsei (13)

Ve.

19

Oct.

2018

UÈI - Djé Baleti - Bertolino Le Gac Gurvond Le Gac | Pierre Laurent Bertolino
Café Julien (13)

Pierre Laurent Bertolino : les dernières chroniques concerts 7 avis

La Noria

Critique écrite le 08 mars 2020, par Pirlouiiiit

Les Fils Qui s'Touchent, Marseille 29 février 2020

La Noria en concert

Ce matin j'étais encore dans les Alpes où comme quelques chanceux je suis allé glisser sur les pentes enneigées de ces montagnes conquises et désormais défigurées pour le plaisir de vacanciers toujours plus nombreux. Rentré comme j'y suis allé, en bus et en train, j'ai retrouvé l'activité de cette ville dans laquelle je vis depuis plus de 40 ans maintenant (aouch). En traversant le Cours Julien je dois avouer que je m'y sens presque étranger ... et ce n'est pas tant le contraste avec la blancheur et le calme de la montagne, que parce qu'il y a de plus en plus de lieux dans lesquels je n'ai finalement jamais vraiment mis les pieds (si ce n'est juste pour voir comment c'était dedans) : pas encore eu l'occasion de voir un concert ou pris le temps de boire un coup à la Brasserie Communale, et toujours pas vu de film au Videodromme 2 ... Plus ça va et moins j'ai de temps pour les découvertes ou soirées où j'enchainait facilement 3-4 lieux / concerts au pas de course. Rien d'anormal ... juste le reflet de semaines bien remplies et d'un certain âge (deuxième référence en 2 paragraphes on sent que ça cogite là dedans). En tout cas c'est justement pour que tout ceci soit un peu moins vrai que je me rends enfin aux Fils Qui s'Touchent salle... Lire la suite

Du Bartas, Duo Bertolino / Le Gac

Critique écrite le 20 janvier 2020, par Agent Massy

La Mesón, Marseille 18 jan 2020

Du Bartas, Duo Bertolino / Le Gac en concert

Duo Bertolino / Le Gac Essentiellement de la vielle à roue (Bertolino) avec de la flûte (Le Gac), et aussi des programmations électroniques répétitives et minimales (des boucles sans break, sans modulation, ça fait une pédale comme dans certaines musiques indiennes un peu). Pas mal de pédales d'effet aussi. Tout ça utilisé à très bon escient, au sens ou les ambiances sont vraiment tripantes, on est vraiment dans le son, dans le concert. C'est subtil en fait, la façon dont la vielle est lancinante mais pas... Lire la suite

UEI + Gurvant Le Gac et PierLau Bertolino

Critique écrite le 21 octobre 2018, par Ana-hata

Café Julien - Marseille 19 Octobre 2018

UEI + Gurvant Le Gac et PierLau Bertolino en concert

Un vendredi soir à l'espace julien... Arrivé au café julien on commence la soirée par le duo Gurvant Le Gac et Pierre Laurent Bertolino. L'un est accompagné de sa flute traversière et l 'autre de sa vielle. Le duo commence par un morceau nommé "la ruche", ils nous font passés ici un message fort de soutien envers le quartier de la plaine qui subit le chaos des travaux menés par la ville et détruit nos arbres, nos poumons... Pour avoir des ruches il faut avoir des abeilles, pour avoir des abeilles il faut des arbres, des fleurs de tilleuls sauvagement détruit par le groupe Soleam. Le duo nous dit ici "les abeilles ont besoin de rester en vie comme la diversité humaine". Nous voila transporté dans un univers aux sonorités tribale qui prend aux tripes et nous fait voyager vers nos ancêtres. Il y a des vibrations sonores qui nous transportent dans des mémoires profondes. Ces deux artistes nous envoutent clairement tout au long de leur improvisation. Une belle connexion lient les deux hommes et fait du bien à entendre. Ce soir le duo m'a fait voyager dans leur univers, littéralement transporté vers un ailleurs qui fait du bien et on en demande encore. On poursuit l'ambiance humaine, engagé et poétique avec le groupe Uei. Si vous ne... Lire la suite

Pierre-Laurent Bertolino trio

Critique écrite le 25 juin 2016, par pirlouiiiit

Casa Consolat, Marseille 13 mai 2016

Pierre-Laurent Bertolino trio  en concert

J'avais déjà un beau programme avant même d'apprendre que Pierlo jouait à la Casa Consolat (Mesdames, Messieurs les programmateurs de la Casa s'il vous plait faites nous passer votre programmation via https://www.concertandco.com/annonce.php ou même par mail). Après avoir raté de justesse Temenik Electric au Lollipop, confirmé tout le bien que je pensais des lives de Magali à la Passerelle, découvert les sympathiques Liminanas au Poste à Galène me voilà d'un coup de vélo au début de la rue Consolat. Il est 22h20. Une partie du public est assise, l'autre au bar ... sur la droite de la salle il y a donc Manu Reymond (de Poum Tchack et Dupain) à la contrebasse, Thomas Lippens aux " percussions diverses " et Pierre-Laurent Bertolino à la vielle à roue et au sampler. Sam (de Dupain) est là aussi mais il restera dans le public ce soir. Ambiance calme et planante pour un concert à l'ambiance familiale (j'imagine que je dis ça parce qu'il y avait quelques enfants). Beaucoup plus calme que Dupain donc mais plus riche (de fait) que Pierlo en solo. La fin du set est proche je resterai donc jusqu'à la fin, assis par terre, les yeux mi-clos ou completement d'ailleurs manquant de m'assoupir bercer par leur douce musique. Quand je les garde... Lire la suite