Accueil Swallow The Sun en concert
Samedi 20 juillet 2024 : 6538 concerts, 27137 chroniques de concert, 5414 critiques d'album.


Death / Doom metal mélodique finlandais

Site

Swallow The Sun en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Swallow The Sun : l'historique des concerts

Lu.

24

Avril

2023

Swallow The Sun + Avatarium C.C.O. - Villeurbanne (69)

Di.

23

Avril

2023

Swallow The Sun + Avatarium Secret Place - Saint-Jean de Vedas (34)

Ma.

18

Avril

2023

Swallow The Sun / Draconian Le Backstage - Paris 18eme (75)

Di.

21

Août

2022

Motocultor en concert
Motocultor Festival 2022 - Pass 1 Jour 21 Août : BEHEMOTH / BLOODYWOOD / BURY TOMORROW / CATTLE DECAPITATION / COMBICHRIST / DARK FUNERAL / DARK TRANQUILLITY / DRUIDS OF THE GUÉ CHARETTE / ELECTRIC CALLBOY / EXODUS / HANGMAN'S CHAIR / HARAKIRI FOR THE SKY Motocultor | Combichrist | As I Lay Dying | Swallow The Sun | Behemoth | Sublime Cadaveric Decomposition | Dark Funeral | Testament | Life of Agony | Dark Tranquillity | Orange Goblin | Exodus | Hangman's Chair | Igorrr
Site de Kerboulard - Saint Nolff (56)

Ma.

01

Fév.

2022

Lu.

31

Janv.

2022

Swallow The Sun + Avatarium C.C.O. - Villeurbanne (69)

Lu.

04

Nov.

2019

Swallow The Sun + October Tide + Oceanwake Le Backstage - Paris 18eme (75)

Me.

09

Déc.

2015

Swallow The Sun : les dernières chroniques concerts 1 avis

Paradise Lost + Swallow The Sun

Critique écrite le 18 mai 2012, par Karen Solvery

Transbordeur Club, Lyon 5 Mai 2012

Paradise Lost + Swallow The Sun en concert

C'est avec Paradise Lost, figure iconique de la scène gothique-doom métal, que nous avions rendez-vous ce samedi 2 Mai au Transbordeur Club. Il nous arrive cette année, avec son treizième album, Tragic Idol, paru en avril dernier. Le concert démarre. Entre en scène le groupe qui interprète la première partie, Swallow the Sun. Groupe finlandais de doom/death, c'est pour moi une première découverte. Il y a du monde sur scène (6 membres) : Mikko Kotamäki au chant, Juha Raivio et Markus Jämsen à la guitare, Matti Honkonen à la basse, Aleksi Munter aux claviers et Kai Hahto à la batterie. J'ai été plutôt réceptive à leur prestation. Oscillant tantôt entre morceaux énergiques, tantôt des rythmes plus calmes, le groupe donnait dans une atmosphère lourde et suffocante. Le chant de Mikko Kotamäki traverse aisément les barrières vocales allant d'une voix posée et mélodieuse à un growl soutenu et puissant. Les morceaux instrumentales sont plaisants mais ne me surprennent pas plus que ça. Cependant, le son était vraiment trop fort. Les basses étaient saturées à bloc, mes oreilles suintaient. C'est dommage car je n'ai pas pu apprécié autant le son que j'aurais pu. Arrive l'entracte. La pause dure quelques instants, laissant au ... Lire la suite