Accueil The Waves en concert
Dimanche 18 avril 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

The Waves en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

The Waves : l'historique des concerts

Ma.

15

Mai

2007

Nacimiento en concert
Nacimiento + The Waves + IYNX Nacimiento | The Waves
Usine - Istres (13)

Ma.

24

Avril

2007

Mastaya en concert
Mastaya- + Karsohn + The Waves Mastaya | Karsohn | The Waves
Usine - Istres (13)

Ma.

13

Fév.

2007

Triembach en concert
The Waves + Triembach + Jostle Triembach | Jostle | The Waves
Usine - Istres (13)

Ma.

19

Déc.

2006

Nacimiento en concert
Nacimiento + Basalte + The Waves + DUD Nacimiento | Basalte | Dud | The Waves
Usine - Istres (13)

The Waves : les dernières chroniques concerts 3 avis

Nacimiento - The Waves - Iynx

Critique écrite le 16 mai 2007, par kouros

L'Usine - Istres 14 mai 2007

Il aura fallu 13 sessions de 3 groupes pour en arriver à cette fameuse "finale" de l'édition 2007 du respectable tremplin de l'Usine istréenne : au menu, trois formations qu'un "Monsieur Loyal" nous présentera comme "toutes dans le même style (Rock electro, rock FM, et...rock, nous précisera-t-il)...." avec un aplomb surprenant : quand on sait que le duo de Iynx lorgne du côté d'Asian Dub, que les Waves assument une fusion metal tout droit issue de la scène américaine des 90's, et que Nacimiento évolue dans un registre très typé "pop anglaise indie" avec son double chant et son violon , on peut se dire que le gars a dû manquer un épisode... Mais bref, ne décrions pas un des dispositif de région auquel on a même pas envie de coller l'étiquette de "tremplin" tant ce serait réducteur vis-à-vis de l'arène du Café-musique de l'Usine, petite perle architecturale et acoustique : l'esprit de la "compétition" qui s'y déroule tous les ans à coups de Mardi soirs gratuits y est séduisant, la sélection rigoureuse, et les palmarès révèlent bien souvent de splendides projets musicaux. Bref, trêve de compliments et place à l'ambiance du jour. Audience ? Clairsemée. Tendance ? melting pot de hardos tatoués en bas de treillis bien alcoolisés, de jeunes... Lire la suite

The Waves

Critique écrite le 15 février 2007, par Camelito

L'Usine - Istres 13 février 2007

C'est à l'occasion du tremplin de l'Usine qu'on a pu voir enfin The Waves sur scène, après quelques passages (2 je crois) au Red Lion de Marseille. Le contexte : 3 groupes jouaient ce soir à l'Usine dont 1 a été retenu pour la manche suivante. The Waves jouait en dernier, après Jostle et Triembach. Je ne m'étendrai pas sur les prestations de ces derniers, d'autres le feront je pense... Quant à The Waves, ils nous ont gratifié de 30 minutes de bonheur. Première constatation : ces 4 gars ont du métier, et s'il s'agissait de leur première scène en tant que "The Waves", leur show témoignait néanmoins d'un professionalisme évident. Les parties instrumentales sont équilibrées et maîtrisées, très bonne mise en place rythmique (il semble d'ailleurs y avoir un gros boulot sur ce point, avec pas mal de subtilités bienvenues), gros travail vocal... Lire la suite

The Waves

Critique écrite le 22 octobre 2006, par Gandalf

Red Lion de Marseille 18 octobre 2006

Ce soir à un de nos pubs fétiches marseillais, se produisait un groupe local formé assez récemment, mais composé de sacrés zicos, trés expèrimentés pour la plupart, puisque roulant leurs bosses dans divers combos de PACA et Languedoc depuis des années. Avec le "quart d'heure" de retard marseillais de rigueur, le groupe, composé de Julien à la gratte, Arnaud au chant, Lionel à la batterie, et bien sur Mika à la basse, monte sur la petite estrade habituelle du Red Lion...pour nous faire attendre encore un peu dans la bonne humeur générale grâce audit Julien, en plein problème de racks, de jacks, bref d'un peu tout :p. Pas grave, ici on est pas aux pièces, on a de la bonne binouse sous la main, des habitués conviviaux, on a même le batteur des Adagio a une table de metalleux, et un sud africain qui deviendra mon bon pote de poils ce soir là :D ! Finalement le set démarre, pour 45 minutes de compos personnelles. Et des compos qui rentrent dedans, avec le génial Humility en ouverture qui donne le ton, et le fracassant et hargneux Get out qui cloture la prestation ! Entre les deux, nous avons droit à du rock funky je dirais, qui fait taper du pied et donne une bonne patate... Lire la suite