Accueil Chronique album : Abd Al Malik - Dante, par Philippe
Mardi 19 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Critique d'album

Abd Al Malik : "Dante"

Abd Al Malik :

Soul Funk Rap

Critique écrite le 15 décembre 2008 par Philippe

Nouvel album, nouvelle démonstration éblouissante du petit-grand Abd Al Malik, le philosophe des cités alsaciennes, qui nous a depuis son très grand Gibraltar, enchantés à plusieurs reprises sur scène. Bien sûr, ce n'est pas vraiment un grand chanteur, ni même un grand slammeur par sa diction. A vrai dire on écouterait même ses textes a capella. Mais le fait est que les musiques très léchées qui entourent ses compositions, qu'elles soient jazz, afro, trip hop ou autres, contribuent indéniablement à les mettre en avant. Et ses textes, bonne nouvelle, sont toujours d'une pertinence et d'une sensibilité admirables, résistant sans problèmes à des écoutes multiples. C'est du lourd, single annoncé, est un manifeste pour sonner la relève citoyenne des banlieues, simple et universel. Enfoncé par le constat, plus amer mais pas désespéré, de HLM Tango en fin d'album...
La mort est très présente tout au long de Dante. Elle conclut évidemment Romeo et Juliette, très joli duo tragi-comique avec Juliette Gréco, ou Circule, Petit, mort d'un petit malfrat qu'aurait pu écrire le grand Renaud il y a vingt ans. Mais qu'il parle de la mort de Malik Houssekine et du monde de l'époque (il y a déjà plus de vingt ans), ou de celle du Nègre Aimé Césaire (et de comment il disait son Ile), où même de celle d'un Marseillais connu dans sa cité (et de comment il racontait sa ville), Abd Al Malik fait preuve d'intelligence, de modestie, d'ironie, à travers une prose luxuriante, cultivée et sans ostentation. D'autres textes sont de petites tranches de vie plus joyeuses qui offrent un heureux contrepoint (Le Faqir, Paris Mais...).
Au rayon émotion, son Conte alsacien en forme de valse est le plus bel hommage a l'émigration entendu depuis longtemps : nostalgie de la terre de départ, déclaration d'amour à celle d'arrivée, tout en un. Si un alsacien exilé (ou un exilé en Alsace) peut écouter ça sans avoir les yeux humides, c'est qu'il est plus fort que moi... Et ses magnifiques Noces à Grenelle, déclaration de foi écologique tardive mais sincère, concluent admirablement un album à l'éclat d'un joyau sombre, qui s'avèrera à n'en pas douter poignant sur scène. Alors fier d'être français ? Pas de quoi, non, en tout cas pas tous les jours... Fier d'être du même pays que Keny Arkana, MAP et Abd al Malik ? Ca, oui, et pas qu'un peu.
(2008)
Vignette Philippe

 Critique écrite le 15 décembre 2008 par Philippe
 Envoyer un message à Philippe

Abd Al Malik : les chroniques d'albums

Abd Al Malik : Gibraltar

Abd Al Malik : Gibraltar par Jz
08/01/2007
Encore tout secoué par le magnifique concert d'Abd Al Malik à l'Affranchi, je décide de courir acheter l'album. Bonne surprise : le prix et cassé en deux, ce qui ne gâche pas le plaisir. Autant le dire tout de suite, même à plein tarif, ce n'est pas... La suite