Accueil Chronique album : Anaïs - A L'eau De Javel, par Pirlouiiiit
Dimanche 24 mai 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Critique d'album

Anaïs : "A L'eau De Javel"

Anaïs :

Pop - Rock

Critique écrite le 05 février 2012 par Pirlouiiiit

En 2005 Anaïs avait surpris tout le monde avec son Cheap Show (enfin tout le monde, sauf ceux qui suivaient Opossum depuis 2000 où ceux qui avaient vu ses premiers concerts en solo dès 2003). Après son succès qui dépassa tout ce qu'on aurait pu lui souhaiter, il y a eu le deuxième album, forcément décevant, même s'il comportait quelques morceaux sympathiques. Avec ce troisième album Anaïs semble avoir retrouvé son souffle. Comme libérée de toute pression, Anaïs est revenue à ses premières amours (du temps où elle animait l'émission Comme le parfum sur Radio Zinzine) : le music hall. Ainsi ce disque compte 12 reprises de chansons qui ont connu leur heure de gloires interprétées par Edith Piaf, Eliane Embrun, Marie Dubas, Rina Ketty, Lily Fayol et autres noms qui ne diront pas grand choses aux fans d'Anaïs, mais auxquelles elle rend hommage avec brio ! Que les reprises soient proches des originales, plus rock, country, voire électro, elles restent homogènes et s'écoutent avec plaisir. Très vite, on fredonnera les titres les plus dynamiques comme Je n'embrasse pas les garçons ou Si j'étais une cigarette (avec son final à la Blur), au passage on sera évidemment sidéré par les textes de certains morceaux comme ce Tango stupéfiant, on sera amusé par le très Bourvil l'Anisette, et on notera sur un titre la voix du chanteur de Blood Arm (avec qui elle avait déjà fait un chouette duo) ou cette étonnante adaptation (en français) de Tina Turner. On a une nouvelle fois la confirmation qu'Anaïs peut absolument tout chanter et, pour notre plus grand plaisir, c'est ce qu'elle continue à faire au lieu de se spécialiser dans un registre particulier (elle aurait sans doute pu faire un disque comme Selah Sue par exemple). Finalement le seul bémol de ce disque sincère est la première piste. En effet si les quelques intermèdes caractéristiques comme le début de Merci mon ami ou les pleurs de bébé sur En douce sont de petits clins d'œils sympathiques, en revanche l'intro (trop longue et pas assez drôle) aurait été beaucoup plus à sa place en chanson cachée. En tout cas Anaïs est de retour, et ça fait plaisir !

5 mars 2012 (anaisinyourface.com - Polydor - Universal Music)

 Critique écrite le 05 février 2012 par Pirlouiiiit

Anas : les chroniques d'albums

Anaïs : The Love Album (2008 / Universal)

Anaïs : The Love Album (2008 / Universal) par Stéphane Sarpaux
04/11/2008
2 ans après son Cheap show et ses 450 000 albums vendus, Anaïs revient sur le devant de la scène avec The love album, réalisé avec Dan th the Automator, tête pensante du groupe Gorillaz. Mais ce n'est pas pour ses compositions crossover entre le... La suite

Anaïs : The Cheap Show

Anaïs : The Cheap Show par Pierre Andrieu
07/10/2005
Lauréate des Découvertes du Printemps de Bourges en avril 2005 (où elle avait délivré une prestation totalement hilarante), Anaïs a depuis été signée sur le label V2 ; juste reconnaissance pour l'ex chanteuse du groupe rock Opossum, qui évolue... La suite

Anaïs : The Cheap Show - Live Au Poste À Galène

Anaïs : The Cheap Show - Live Au Poste À Galène par Philippe
29/05/2005
Fait inédit pour moi, voici la sortie d'un live que j'ai déjà chroniqué en tant que concert : celui de notre vibrionnante Anaïs qui fut récemment décorée pour celui-ci avec ses confrères slammeurs, lors du Printemps de Bourges. C'est l'occasion ou... La suite

ANAIS : THE CHEAP SHOW

ANAIS : THE CHEAP SHOW par Pirlouiiiit
15/02/2004
20h22 c'est plein d'un mélange d'excitation et d'appréhension que je glisse la nouvelle demo de Anaïs dans mon lecteur. Anaïs pour situer c'est l'ancienne chanteuse d'Opossum dont j'étais extrêmement fan (voir nombreuses chroniques sur ce site).... La suite