Accueil Chronique album : Mellino - Mellino, par igor
Mercredi 28 septembre 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Critique d'album

Mellino : "Mellino"

Pop - Rock

Critique écrite le 02 avril 2008 par igor

Les Mellino sont des extra-terrestres, c'est pas pour rien qu'ils ont été catalogués au rang de Négresses vertes.
Posons nous trente secondes, regardons leur parcours, disséquons leur agenda... Ils ont connu le pinacle, le sommet à te filer le vertige à n'importe quel blanc-bec, les beuglements des filles à la sortie du bus, les palaces victoriens, les flashs qui aveuglent, les têtes de gondoles à la Fnac et chez les disquaires (disparus depuis), les agents avec des coronès fumant des Corona et brillant des ratiches aux bagouzes.
Les Mellino ce sont des miraculés du show-business, des graciés du système. Après cette aventure, ils auraient dû sombrer, s'échouer sur un ban de coke, tricoter des tambourins dans le Larzac ou en Patagonie, élever des guitares au Bangladesh que sais-je encore...
Mais comme ce sont des extra-terrestres qui se respectent, ils ont déjoué tous les plans. Aujourd'hui, comme des minos tu les retrouves là où on les attend le moins : dans des cafés sans fumée, des restos qui s'encanaillent, des bouibouis qui s'émancipent.
Tu les retrouves les Mellino à foutre le feu, à faire péter les bretelles de soutifs des mamans (celles qui beuglaient il y a 20 ans !). Tu les surprends à faire chialer les mecs ivres de bonheur. Y jouent plus fort en acoustique que les électrifiés du bocal, alors forcément çà dénote.
Le truc des Mellino, outre les doigts de pieds palmés c'est la mémoire. Oui, le truc qui permet de se rappeler d'où l'on vient !
Les Mellino ont pris la gloire en pleine gueule, s'en sont gavés avec délectation et sans retenue, ni arrière-pensée. Contrairement à ceux qui ne sont pas des extra-terrestres, ils ont su rendre les clés. Sans amertume, sans rechigner, ils ont su reprendre les petits chemins après avoir roulé à 200 sur les autoroutes, parce qu'au fond d'eux le vrai bonheur et fait de choses simples, d'amitiés durables et sincères. Les enfants, la famille, les amis, des trucs d'extra-terrestres dans le "wonderful world" du show business. Et puis y a un truc qu'ils ont, outre les médiators greffés sous les ongles et le métronome caché sous le cervelet. Ils ont la capacité d'écouter... Incroyable, non ! Un truc de dingue oui, ils sont ouverts sur le Monde et sur les autres... Ce sont des extra-terrestres je vous dis. Ne les approchez pas ils sont magnétiques carrément très attachants.

 Critique écrite le 02 avril 2008 par igor