Accueil Chronique album : The Thrills - SO MUCH FOR THE CITY, par Pierre Andrieu
Lundi 30 novembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Critique d'album

The Thrills : "SO MUCH FOR THE CITY"

The Thrills :

Rock

Critique écrite le 23 septembre 2003 par Pierre Andrieu

Ces cinq jeunes Dublinois sont si fascinés par la musique américaine West Coast qu'ils sont partis composer leur premier album à San Diego en Californie dans une minuscule baraque sur la plage. Plus tard, ils ont eu l'opportunité d'enregistrer à Los Angeles avec le producteur de Beck et Air, Tony Hoffer.
De chaque plage de So much for the city émane une touchante naïveté teintée de mélancolie pour l'âge d'or de la pop des années 60 et 70. Arpèges de guitares cristallins, chœurs omniprésents, banjo, voix douces comme la brise de Santa Cruz, harmonica, orgue Hammond, morceaux tantôt enlevés ou engourdis... il n'y a pas de doute, nous sommes bien ici en présence de pop music ! On ne peut s'empêcher d'écouter la musique de The Thrills avec un sourire légèrement niais au coin des lèvres, voire une larme au coin de l'œil car l'été et ses amours éphémères commencent à s'éloigner. A la fin des onze chansons, plongé dans une agréable léthargie, impossible de se souvenir si on a réellement fait l'amour avec une superbe jeune femme sur une plage de sable chaud (et humide) de la côte Ouest américaine ou si ce sont les images du clip China girl de David Bowie qui traversent notre esprit troublé...


Juillet 2003 (Virgin Records)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 23 septembre 2003 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu

The Thrills : les chroniques d'albums

The Thrills : Let's Bottle Bohemia

The Thrills : Let's Bottle Bohemia par Pierre Andrieu
14/01/2005
Un an après son rafraîchissant premier album - So much for the city -, The Thrills présente déjà le fruit de son travail acharné sur la pop. Et comme leur premier effort en studio s'est écoulé à un grand nombre d'exemplaires, les Irlandais aux yeux... La suite