Accueil Chronique de concert Abdu Ali
Samedi 15 août 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Abdu Ali

Abdu Ali en concert

Pioneer Works, Red Hook, Brooklyn 12 aout 2018

Critique écrite le par

Williamsburg by Pirlouiiiit 12082018

Avec l'âge je me sociabilise de plus en plus. En effet il y a quelques années je pense que je n'aurais raté pour rien au monde ce beau plateau que promettais d'être Music + Revolution : Greenwich Village in the 1960s à Summerstage Central Park, même si je ne connaissais dans la liste de nom de celui de Melanie. Mais étant déjà allé la voir deux jours plus tôt au .Le Poisson Rouge je me suis laissé embarqué du côté de Red Hook au Pioneer Works (Center For Art and Innovation), lieu de résidences de nombreux artistes plasticiens qui ouvrent leur ateliers le deuxième dimanche de chaque mois. Après avoir trimballé notre sac Lollipop Music Store dans Williamsburg, avoir fait la connaissance de Margot et Charlotte, avoir été stupéfait par les changement de DUMBO, et mangé une glace avec Steve Shiffman, et nous être trompé de sortie de métro, nous retrouvons nos amis alors qu'ils sortent de Pioneer Works, ...

Bar B. Cue by Pirlouiiiit 12082018

Ils ont faim, ça tombe bien nous aussi. Direction Bar B Cue (just around the corner) pour ce qui seront nos derniers burgers du séjour. Un cour intérieure, des bancs et tables, de la bière et un bon burger, des potes, ... tout va bien si ce n'est la pluie qui commence à tomber pile quand notre commande arrive. Qu'à cela ne tienne on se dépêche ! Les garçons mangeant plus vite et/ou parlant moins finissent bien avant les filles ; nous retournons donc en premier à Pioneer Works où le concert de Abdu Ali a déjà commencé. M'étant un peu renseigné au préalable en visionnant ce clip - un peu cheap) je ne m'attendais pas franchement à être conquis c'est pour cela que je ne m'étais pas dépêché.


Abdu Ali by Pirlouiiiit 12082018

Cela dit son set étant entamé je me cale devant et y assiste avec curiosité me disant que je visiterai les studios après. Le lieu dans son ensemble est plutôt sympa. Une grande cour avec une partie protégée où se trouve la scène), sur laquelle donne les ateliers situés à l'étage. Il n'y a pas une grosse grosse foule devant la scène ou Abdu Ali et ses musiciens se produisent mais suffisamment pour qu'il y ait une interaction. Abdu Ali donc qui se définit sur son soundcloud comme "a butch femme from Baltimore".

Abdu Ali by Pirlouiiiit 12082018

Ou comme la bio de son site le dit "Abdu Ali is an independent music artist, writer, and multimedia arts curator based in Baltimore. Since 2012, Ali has released five musical projects, all notable for his idiosyncratic blend of punk, futurism, jazz, Baltimore Club Music, and rap music, with lyrics yielding poetic suprise to interrogate ideas of identity as well as narrate and promote individual and collective liberation from oppressive ideologies and systems". Tout un programme.

Abdu Ali by Pirlouiiiit 12082018

Au moment où j'arrive il vient de descendre de la scène et danse avec les premiers rangs et il y a une sacrée ambiance. Comme évoqué plus haut on est pas vraiment dans le genre de musique dans lequel je rentre facilement, mais je dois reconnaître qu'ils ne font pas les choses à moitié en terme d'énergie, et si je m'interroge sur sa tenue vestimentaire en revanche musicalement ça envoie.

Abdu Ali by Pirlouiiiit 12082018

Impossible de trouver le nom de musiciens qui l'accompagnent sur son site pourtant très complet (où on trouve même son CV) mais il y avait un batteur, un saxophoniste et un clavier, tous très bons qui assurent et donnent vraiment envie de se mettre à danser pendant que Abdu se roule par terre ou dans le public. Foutraque entre jazz funk et hip hop avec de belles parties instrumentales. Quand il ne vient pas au contact Abdu semble toiser le public.

Abdu Ali by Pirlouiiiit 12082018

J'ai l'impression qu'il commence à fatiguer ... que nenni il repart de plus bel en sautant sur scène ; mais c'est déjà la fin du set, et même de la soirée. Les ateliers sont désormais fermés et on nous demande de repartir au plus vite. Certes il est dimanche soir mais quand même ! Du coup nous finirons la soirée comme pas mal d'autre avant cela dans un bar avant de finir sur le toit de l'immeuble où Ira nous hébergeait à regarder la skyline en ayant l'impression d'entendre les vagues (en fait les milliers de clim' qui tournent 24h sur 24)

Plus de photos et vidéos par Pirlouiiiit par ici
Abdu Ali by Pirlouiiiit 12082018 - 583