Accueil Chronique de concert Alt-J + Stealing Sheep
Mercredi 27 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Alt-J + Stealing Sheep

Alt-J + Stealing Sheep en concert

La Cigale, Paris 25 Février 2013

Critique écrite le par




Il n'y avait étonnamment pas tant de hipsters que ça à la Cigale pour applaudir le groupe hype de 2012, Alt-J. Et tant mieux.




A 20 heures tapantes, les trois jeunes anglaises de Stealing Sheep montent sur scène pour une petite demi-heure de musique inspirée et rendue par une formation plutôt inhabituelle : claviers/percussions/guitare. Toutes trois chanteuses, elles délivrent un set peut-être trop sûr de lui alors qu'encore un peu hésitant mais en même temps, qui pourrait leur en vouloir d'essayer de convaincre l'assistance du bien fondé de leur présence ici ce soir ? Avec leurs harmonies vocales, il est vrai impeccables, et leur son tendu, elles ne sont pas sans rappeler leurs grandes sœurs américaines de Warpaint. Leurs compositions sont plutôt inventives et plaisantes même si trop de changements de rythme au sein des morceaux peut parfois fatiguer. La foule semble sous le charme de ces trois jeunes femmes et les accueille chaudement. Les morceaux ont tous un petit quelque chose pour surprendre, ce qui fait de Stealing Sheep une découverte sympathique, à écouter sur disque pour voir si leur relative prétention y est aussi présente ou si celle-ci était uniquement due à la pression de la date parisienne.




21h05, Alt-J fait son entrée. Les 4 jeunes gens au physique quelconque et au look improbable (cheveux roses et tee-shirt Adidas vintage pour le batteur, Thom Green) sont accueillis à grands renforts de sifflets et d'applaudissements. Depuis leur concert en novembre dernier à la Boule Noire, leur notoriété n'a cessé de croître et on les attend un peu au tournant ce soir : la popularité a-t-elle transformé ces petits gars un peu timides mais entiers sur scène ? Sont-ils devenus des monstres d'arrogance surfant sur une hype éphémère ? Heureusement, la réponse est non.

Le concert commence comme l'album, enchaînant Intro, le premier Interlude puis Tessellate. La balance est un peu forte en basse mais au fur et à mesure du concert l'équilibre se fait entre les différents instruments et les voix du guitariste Joe Newman et du claviériste Gus Unger-Hamilton se marient aussi bien en live que sur album, laissant à chaque fin de chanson un léger frisson le long de l'échine. Comme en novembre, Unger-Hamilton se fend de communiquer dans un français quasi parfait, remerciant souvent le public de sa présence et de son soutien.

Fitzpleasures, Matilda et Breezeblocks sont autant de tubes attendus et efficaces, joués en communion avec l'auditoire malgré un son de batterie trop froid et cold wave à mon goût. Après un trop court set de 55 minutes rappel compris (mais avec un seul album à leur actif, peut-on vraiment leur en vouloir ?), le groupe nous quitte sur le titre Taro, merveilleux d'ambiances indiennes qui vous laisse avec des images de voyage plein la tête.

La salle se rallume, l'ingé lumière débranche sa console. Mais le public en veut plus, tape des pieds, des mains, siffle puis se met à huer le groupe afin de le faire revenir une dernière fois sur scène. Pas une personne ne sort de la salle alors, au bout de cinq minutes interminables, Unger-Hamilton reparaît, s'excusant et expliquant qu'ils n'avaient vraiment pas prévu de rappel supplémentaire : ils nous joueront donc une reprise. Panique à la console, il faut tout rebrancher en urgence et ce dernier titre, même si un peu quelconque (impossible de savoir de quelle reprise il s'agit !) satisfait la salle de la Cigale qui a réussi à faire revenir le groupe sur scène une dernière fois.

Seulement deux nouveaux morceaux seront joués ce soir, tous deux dans la veine de l'album An Awesome Wave, ce qui peut augurer du meilleur comme du pire pour la suite de la carrière du petit groupe de Leeds à l'ascension fulgurante. Et même si les variations album/scène sont quasi inexistantes dans l'interprétation des morceaux, Alt-J sait faire au moins une chose : respecter son public. Et ça, c'est bien.


Photo : Fred Cazalis à la Boule Noire à Paris en novembre 2012...

> Réponse le 26 février 2013, par Lou Matheron

[La Cigale, Paris - 25/02/13] Pour info, la dernier morceau qu'ils ont joué est une mash up entre une chanson de Dr Dre et "Slow" de Kylie Minogue !  Réagir


Alt-J : les dernières chroniques concerts

Alt-J + Holy Two en concert

Alt-J + Holy Two par Sami
Dock des suds, Marseille, le 15/05/2018
Du rock au Dock des suds ? Ça se compte en années en ce qui me concerne, Rodrigo y Gabriela en 2014, hormis quelques souvenirs de festival Marsatac (un peu), fiesta des suds et... La suite

Alt-J (Nuits de Fourvière 2017) en concert

Alt-J (Nuits de Fourvière 2017) par DaddRock
Théâtre antique de Fourvière, le 04/07/2017
Pas de coussin ce soir à Fourvière ! Le fameux coussin lyonnais. Prémonitoire. Alt-j n'aura pas droit à sa pluie de coussins. Signe de pouce levé. Une première partie assurée... La suite

Rock Werchter - Jour 4 : Foo Fighters - Cage the elephant - Thuston Moore Group - The Kills - Benjamin Clementine - Alt-J en concert

Rock Werchter - Jour 4 : Foo Fighters - Cage the elephant - Thuston Moore Group - The Kills - Benjamin Clementine - Alt-J par Cabask
Werchter, le 02/07/2017
Toutes les bonnes choses ont une fin et on entame le 4ème et dernier jour du festival Rock Werchter ce dimanche 2 juillet. Pour ne pas revivre le cauchemar de la veille et... La suite

Franz Ferdinand + Tame Impala + Tomahawk + Team Ghost + Balthazar + Alt-J  (Festival Rock en Seine 2013) en concert

Franz Ferdinand + Tame Impala + Tomahawk + Team Ghost + Balthazar + Alt-J (Festival Rock en Seine 2013) par Lebonair
Domaine National de Saint-Cloud, près de Paris, le 23/08/2013
1ère journée du Festival Rock en Seine 2013, nous sommes le vendredi et le temps est chaud, ensoleillé. J'arrive vers 16h30 et je récupère en 5 minutes mon invitation pour... La suite

Stealing Sheep : les dernières chroniques concerts

The Postal Service + The Stealing Sheep en concert

The Postal Service + The Stealing Sheep par stephane
Le Trianon, Paris, le 21/05/2013
Il est toujours très agréable de voir un concert dans un lieu chargé d'histoire comme le Trianon, et il faut reconnaître que la programmation de la salle est particulièrement... La suite

La Cigale, Paris : les dernières chroniques concerts

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) en concert

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) par Samuel C
La Cigale - Paris, le 14/12/2019
Croisé près de La Cigale, Anton Newcombe confie avant le concert de L'Épée qu'il n'arborera pas son célèbre t-shirt "Eat shit". Il l'a en effet porté la veille à l'occasion... La suite

Philippe Katerine (featuring Lomepal) en concert

Philippe Katerine (featuring Lomepal) par lol
La Cigale, Paris, le 16/12/2019
On ne savait pas vraiment à quoi s'attendre en allant voir Philippe Katerine en concert à la Cigale en ce 16 décembre 2019. En quittant la salle après 1h30 de spectacle, on n'était... La suite

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) en concert

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) par lol
La Cigale, Paris, le 14/12/2019
L'Épée, super groupe regroupant les Liminanas, la chanteuse et actrice Emmanuelle Seigner et Anton Newcombe, la tête pensante de The Brian Johnstown Massacre, défendait sur la... La suite

Ty Segall And The Freedom Band en concert

Ty Segall And The Freedom Band par Samuel C
La Cigale - Paris, le 10/10/2019
Ty Segall a investi La Cigale les 9 et 10 octobre. Il arrive sur scène à 20h30 avec sa tenue habituelle, soit un croisement entre le bleu de travail et la combinaison réalisée... La suite