Accueil Chronique de concert Les Amis de Camille
Dimanche 27 septembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Les Amis de Camille

Les Amis de Camille en concert

Théâtre et Chansons - Aix-en-Provence (13) 15 avril 2011

Critique écrite le par

Les Amis de Camille

Les Amis de Camille en représentation - photo : flag'


L'arrivée à la salle de Théâtre et Chansons d'Aix est emprunte d'un sentiment double. La légère tension naturelle à l'arrivée d'un nouveau lieu. Ici, visiblement pas mal d'habitués du lieux et de sa programmation. Comme une communauté. (j'en profite pour bénir la personne qui a réservé ses places mais n'est finalement pas venue... sinon je me serais retrouver à la porte, faute de réservation préalable... salle bondée)
Mais en cette terre étrangère, je possède mon sésame à moi, comme une garantie d'une légère et secrète avance sur tous (c'est con, je sais, mais ça rassure) : le spectacle ne m'est pas inconnu, ni son auteur principal, Benjamin Hofmann. Et comme une certitude également : ce sera un très beau moment.

Les Amis de Camille en représentation - photo : flag'


Artiste, comédien, membre actif de la culture locale ou satellite à l'orbite rapprochée des associations et des compagnies théâtrales de ce côté ci du département (la compagnie de théâtre l'Atelier du Possible, l'association Bouche à Oreille qui fait vivre l'espace Doun de ses rares mais fantastiques concerts, ...), Benjamin Hofmann n'est jamais très loin.
Je me remémore encore sa participation à la fantastique pièce Ephémérides (à la quelle j'ai assisté quatre fois !) dans le rôle de garçon de café accueillant le public dans ce cabaret de poche et qui se révèle progressivement figurant-danseur-comédien de la pièce même.
Parmi ses compères, Xavier Proença, est également un habitué des mêmes compagnies et des mêmes lieux. Mais il officiait alors à la technique ou à la régie, et non musicien comme ici.

Les Amis de Camille en représentation - photo : flag'


Quant au projet des Amis de Camille, j'en avais eu un avant goût assez inattendu, il y a quelques mois, en septembre dernier, lors de la deuxième édition du festival Festiv'Actes de Saint Cannat (13), où étaient rassemblés en un même week end plusieurs événements tournant autour du théâtre et du spectacle vivant : pièces amateurs, danse, musique, ... Lors d'une des dernières parties de soirées, les Amis de Camille avaient donné alors au public, installé en plein air après les représentations théâtrales en salle, un extrait de leur représentation. L'intensité de la courte représentation, son mélange de poésie et de force, comme une claque, avait été telle qu'il m'avait tardé de revoir ce spectacle.

Les Amis de Camille.
Ce n'est pas tout-à-fait de la poésie mise en scène.
Ni du théâtre musical.
Ni de la musique ou du slam.
C'est un peu tout ça à la fois.

Les Amis de Camille en représentation - photo : flag'


Evoluant dans une évocation de café imaginaire, dans un lieu et une époque incertaine, le narrateur, Benjamin Hofmann, est accompagné de trois musiciens, Valentin Duval aux guitares impeccables et discrètes, Xavier Proença, véritable homme-orchestre, et Jojo (Mickael Portalès) qui assure également le rôle de tenancier, servant les (vraies) pressions (y compris à la régie !) et maniant la flûte comme jamais je ne l'ai entendue jusque là.

Le spectacle est mené d'un bout à l'autre par le fil conducteur que sont les textes de Benjamin Hofmann, intarissable. Comme une mémoire qui se déverserait, en un fil quasiment ininterrompu, un flot, hémorragie verbale et poétique.

Ponctuée d'images, de mirages. "La nuit m'a rattrapé. Faut dire que je l'ai laissée faire ; j'ai ralenti le pas." (Nocturne).
Ponctuée de souvenirs amoureux, ou supposés tels. "Parfois je passe par la place où je crois qu'elle habite, juste pour le frisson du si jamais..." (Au Moment Où).

Les Amis de Camille en représentation - photo : flag'


Ponctuée de coups de gueule ou de coups de canif. "Je suis un engrenage de ce monstre millénaire, Je sais ce qui me reste à faire / 43 ans de cotisations après mes 15 ans de formations / Et après j'en tremble / Le vide". "J'ai paraphé et signé en bas de la page / J'ai rempli des papiers, donné des photos d'identité conformes et estampillées / Me voici tatoué sans trop sourire pour me permettre de me déplacer / Pour que mon propriétaire me reconnaisse plus facilement." (L'envie Timide d'une Magie).

Rythmée par les interludes sous la forme d'un leitmotiv, au prénom évocateur de Juliette. "Chanson pour Juliette, pour ce qui n'a jamais été dit, ce qui ne le sera jamais, pour tout ça / Chanson pour elle, pour ce qui naquit de sa simple présence et de l'idée que je me suis fait d'elle." (Chanson Pour Juliette).
Ponctuée par de petits traits d'humour, parfois lancés à destination du public.

Les Amis de Camille en représentation - photo : flag'


Les textes se suffiraient vraisemblablement à eux-même. Mais la musique, quoique délicate, est pratiquement omniprésente. "J'exagèrerai mes souvenirs au rythme d'une musique qui s'emballe / pour se donner une contenance et pour me donner le change" (Karaméline).
Elle alterne très subtilement des influences variées (manouche, pop ou folk, valse et guinguette, influences sud américaine ou orientales, piano nostalgique, ...) évoluant au rythme des évocations du narrateur, véritable bande-son. Les instruments sont innombrables et improbables, guitares et samples, du piano à queue à la flutte, de l'accordéon à la contrebasse, ...

Les textes ne sont jamais chantés, certes, mais la musicalité même des textes, leurs interprétations dans ce décor imaginaire, plus encore que l'accompagnement musical, me font croire qu'ils sont chantés.
A l'image de cette phrase ("la mer / Enveloppait mon corps d'un drap bleu d'habitude / Avant " - La Marée), extirpée à la volée du texte écrit auquel elle appartient pourtant, et répétée en boucle, de manière interminable, comme une litanie, renforcée par les allées et venues du narrateur sur scène, perdu dans ses pensées, douce folie ou transe, sa voix jouant avec la sonorité de la salle, allant, venant, avant de finalement reprendre le cours.

Les Amis de Camille en représentation - photo : flag'


Au juste ? Qui sont les Amis de Camille ?
C'est ce bar. C'est ce lieu. C'étaient ces instants. C'est cet instant.
Et Camille alors ?
Peu importe.
"C'est qui Camille ? / Camille / Qu'est ce que tu en as à faire ?" (Un Bar...").

Les Amis de Camille en représentation - photo : flag'


Textes :
1-Introduction
2-Karaméline
3-Interlude Chanson pour Juliette ...... dans ma vie bien rangée.
4-Cette chanson.
5-Interlude Chanson pour Juliette...... pour l'impression qu'elle m'a laissé.
6-Détour
7-Les Amis de Camille
8-La marée
9-Interlude Chanson pour Juliette......toutes ces rues qui se dessinent devant moi
10-Au moment où
11-Interlude Chanson pour Juliette......chanson pour elle.
12-L'envie timide d'une magie
13-Impression
14-Monologue du non-fumeur
15-Lux
16-Nocturne
17-Nuits assassines
18-Epilogue


Sur scène, Les Amis de Camille, c'est :
Benjamin Hofmann (textes)
Valentin Duval (guitare électrique, guitare sèche, piano)
Xavier Proença (piano, accordéon, dan-bo, guitare électrique, derboucka)
Jojo / Mickael Portalès (contrebasse, flute)

régie lumières : Raphael Verley
déco du bar et illustration affiches : Emilie David

Remerciemens à Benjamin Hofmann pour les textes et les renseignements.

Théâtre et Chansons - Aix-en-Provence (13) : les dernières chroniques concerts

La Fille en Equilibre / Emilie Rambaud en concert

La Fille en Equilibre / Emilie Rambaud par flag
Théâtre et Chansons - Aix en Provence, le 03/02/2012
la Fille en Equilibre Le début de soirée se fait par le traditionnel mot rapide d'Isabelle Bloch-Delahaie, la maîtresse des lieux, qui nous accueille et nous fait un point... La suite

PYR par ditwi
Theatre et chansons - Aix, le 02/04/2005
Appel à toute oreille avertie et aux autres : NE LAISSER PAS passer un tel talent PYR est un compositeur, chanteur, multi-instrumentiste exceptionnel : ses compos sont d'une rare richesse qui font de lui un artiste atypique ; un véritable voyage dans un univers musical emotionnellement riche , douceur, violence, poésie-realisme-surrealisme,... La suite