Accueil Chronique de concert Arno
Mercredi 3 mars 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Arno

Arno en concert

Café de la Danse, Paris 28 novembre 2012

Critique écrite le par



Le sorcier belge Arno est revenu en force en cette fin d'année 2012 avec un nouveau disque, le très réussi "Future Vintage". Ainsi une nouvelle tournée a débuté et se poursuivra en 2013. Pour présenter son douzième album, il a déposé ces valises pour trois soirs archi-complets au Café de la Danse et sa capacité de 500 places avant de s'attaquer le 22 avril prochain à l'Olympia.



Nous sommes le mercredi 28 novembre et je me trouve devant cette magnifique salle du quartier Bastille pour la dernière de ces trois représentations. Il est 19h45, le froid a commencé à tomber sur Paris et je suis bien heureux d'aller me réchauffer au son du flamand d'Ostende. Je rentre dans la salle avec à côté de moi s'il vous plaît Monsieur Michel Piccoli du haut de ces bientôt 87 ans. C'est que du papy rockeur, il y en a quelques-uns dans la salle et ce monument du cinéma français est très certainement le doyen de nous tous ce soir. Le Café de la Danse est comble et le public caresse trois générations. Il ne manque donc plus à l'appel que les moins de 25 ans.



A 20 heures et des poussières, les musiciens rentrent en scène et nous retrouvons bien évidemment son fidèle complice de toujours Serge Feys (le claviériste compositeur) qui est aussi un producteur de musique renommé en Belgique. Arno arrive le dernier sur scène et le spectacle peut commencer. On démarre par "We Want More" et on entendra tout le long de la soirée de nombreux classiques de sa riche discographie ainsi que quelques titres de son nouvel album "Futur Vintage".



Pour l'accompagner sur scène, je vous ai parlé de Serge à l'instant mais nous retrouvons un guitariste à grande taille et au look seventies qui nous gavera tout le long de la soirée de ces riffs judicieux et efficaces tout en discrétion. Le bassiste aux origines yougoslave n'est pas en reste non plus avec un sens du groove extrêmement plaisant. Je termine les présentations par le batteur, le plus jeune du groupe, le plus jeune présent dans la salle ce soir probablement qui lui donne une merveilleuse pulsion à tout ceci par un jeu à la hauteur de ces ainés.



Le public est ravi, je me retourne pour voir les spectateurs et je vois ainsi notre Michel Piccoli national en place assise abordant un merveilleux sourire. Une très belle ambiance, une très belle atmosphère règne dans la salle et les sourires de joie se lit sur tous les visages.



C'est qu'Arno aime bien discuter avec son public et lui raconter comment les chansons sont nées. Par exemple sur "Elle Pense Quand Elle Danse", une chanson écrite sur l'ex-fiancée de son fils "Il était pas dans la merde ! mais il est maintenant avec une autre : il est guéri... pour le moment " ou quand il parle d'une conversation épiée à la terrasse d'un café bruxellois qui lui a donné l'idée de "Dis Pas Ça à Ma Femme" où pour dire qu'après avoir gobé une pilule, il s'est fait un trip sur son plat de moules qu'il lui a donné l'idée de reprendre la chanson "Comme à Ostende" de Léo Ferré.



S'il aime amuser la galerie, il sait aussi aborder des sujets sérieux avec son air nonchalant et savoureux. Il parlera ainsi du mariage homo, de l'extrême droite (45% de la population en Belgique vote pour ce genre de parti, ça fait peur et même temps, chez nous, ce n'est pas mal non plus). Arno sait nous parler, il sait nous toucher mais sans provoquer. Je pense qu'il représente le meilleur de l'humour belge avec un grand sens de la dérision et de l'auto-dérision. En un mot, c'est un régal.



On rit, on pleure, on danse, on vit tout simplement et pleinement un concert en hommage aux femmes de sa vie, sa grand-mère "Lola" avec ses roberts comme des bulldozers ou encore à sa mère qu'il traite d'allumeuse, d'emmerdeuse "Dans les yeux de ma mère". Arno aime la scène, son public lui rend bien et le groupe tourne à plein régime.



Je m'éclate à travers sa rage, son humour, son esprit, sa musique car Arno c'est la vie. On entendra également "Die Lie", "Black Dog Day", "Je Veux Nager", "With You", "I Don't Believe", "Quand les Bonbons Parlent", "Ratata", "Oh La La", "Show Of Life" ou encore "Putain Putain" et j'en passe. On terminera par un rappel et "Vive Ma Liberté" au bout de pratiquement deux heures de show et sous une formidable ovation du public tous levé comme un seul. Comme dit le texte d'une de ses chansons, "putain putain, c'est vachement bien" !




Rendez-vous le lundi 22 Avril 2013 à l'Olympia à Paris et en tournée dans toute la France actuellement puis en 2013...

Remerciements Julie Carnevali et Naîve.

Crédits photos : Jérôme Agier aka Lebonair

> Réponse le 06 décembre 2012, par The king

Merci de revoir vos sources concernant les 45 % de Belges qui votent extrême droite... vous êtes très loin de la réalité, bien heureusement. en attendant, je serais ravi de revoir encore une fois Arno en concert à l'Ancienne Belgique dans quelques jours !  Réagir


Arno : les dernières chroniques concerts

Arno en concert

Arno par Lb Photographie
La Croisée des Arts - Saint Maximin, le 27/11/2016
Ce dimanche, il ne fallait pas être en retard pour être sûr de voir Arno venir défendre sur scène Human Incognito, son 13ème album, dans le cadre de la tournée éponyme. D'abord... La suite

Arno + Magali  en concert

Arno + Magali par Sami
Espace Julien, Marseille, le 22/03/2016
Chose somme toute rare pour les concerts vus récemment c'est dans un Espace Julien à guichets fermés que j'arrive à me faufiler pour voir les derniers morceaux de la première... La suite

Arno  en concert

Arno par xavier
Théâtre Sébastopol, Lille, le 27/02/2016
Putain Putain, c'était vachement bien... Arno, c'est un peu un bon copain qu'on suit depuis des années. On l'aime, on va toujours le voir en concert quand il joue dans le... La suite

Arno en concert

Arno par Mardal
Espace Julien - Marseille, le 11/12/2012
La file d'attente s'étire bien bas sur le Cours Julien en cette soirée frisquette de décembre. Avec sa reptation de lombric, elle progresse rapidement mais quand nous arrivons... La suite

Café de la Danse, Paris : les dernières chroniques concerts

Jean-Louis Murat en concert

Jean-Louis Murat par Kid
Café de la Danse, Paris, le 10/12/2018
Il y a peut-être une chose que l'on peut reprocher à Murat, qui se tient là derrière les portes, non pas de Naples, mais du Café de la Danse : sa bonne humeur. On a souvent comparé... La suite

Fantastic Negrito en concert

Fantastic Negrito par Samuel C
Café de la Danse - Paris, le 04/11/2018
Alors qu'un mois de novembre fort en commémorations débute, voir débouler Fantastic Negrito au Café de la Danse livrer un show époustouflant file le baume au cœur qui manquait... La suite

MIEN en concert

MIEN par Samuel C
Le Café de la Danse - Paris, le 24/09/2018
Dans un Café de la Danse à l'éclairage judicieusement tamisé, une invitation à une expérience spatio-temporelle était proposée par MIEN, un groupe composé de membres de The Black... La suite

Mark Lanegan Band en concert

Mark Lanegan Band par Samuel C
Café de la Danse - Paris, le 25/11/2017
Deux légendes vivantes qui ont définitivement marqué les grandes décennies noisy et (post) grunge ont foulé les planches du Café de la Danse en moins d'une semaine. Thurston... La suite