Accueil Chronique de concert Babylon Circus + Magwaman Riddim Section (Osmose Festival 2002)
Vendredi 27 novembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Babylon Circus + Magwaman Riddim Section (Osmose Festival 2002)

Nohanent, près de Clermont-Ferrand 28 juin 2002

Critique écrite le par

Pour la première soirée de la quatrième édition du festival Osmose, le reggae est à l'honneur sur la place de l'église de Nohanent. C'est une occasion immanquable de venir communier avec des artistes visiblement très attendus.

Il fait encore jour et il y a très peu de monde sur le site quand le groupe clermontois Magwaman Riddim Section démarre les "hostilités" vers 20 heures 30. Leur reggae assez roots est pimenté par des parties de claviers samplées et des loops électro. Comme c'est la règle, la basse est énorme et la guitare, gorgée de Wah-Wah, rythme les débats.



Après un morceau instrumental, le chanteur vient participer à la fête, sa voix est surprenante au premier abord car il la force un peu pour chanter comme un noir. Les Magwaman Riddim Section ont effectué un bon Warm-Up pour cette soirée reggae malheureusement salué par un public trop mou et encore assis. C'est la dure loi des premières parties...

Babylon Circus a droit a un public conquis d'avance et très nombreux : il est désormais difficile de se frayer un chemin dans la foule. La nuit est tombée et permet d'apprécier les excellents éclairages et le décor de cirque qui transforment la scène en un chapiteau géant.



Le groupe arrive sur scène après une intro empruntée à la bande originale du film d'Emir Kusturica, Underground. Si le ska/reggae/rock festif, est très en vogue en ce moment en France, Babylon Circus réussit à se démarquer un petit peu en changeant fréquemment de style, ce qui donne un côté varié au concert. Les musiciens passent allègrement du ska au rock puis enchaînent sans le moindre problème sur un reggae ou une impro instrumentale.



Comme ils font les guignols et ne ménagent pas leurs efforts pour faire bouger les gens, on pense parfois aux terribles Marcel et Son Orchestre, vus ici-même l'année dernière. Le groupe n'en finit pas d'être rappelé par un public hystérique qui en redemande perpétuellement. Un véritable triomphe !

La soirée se poursuit jusqu'à 3 h 30 mais il faut garder des forces pour la soirée rock de demain qui promet d'être longue et riche en bons moments avec Kunamaka, Vincent Volt et Dick Hillowatt, Seven Hate, Lt No, mais aussi Lofofora et Nothomb.

(Photos : Flore-Anne Roth)

Babylon Circus : les dernières chroniques concerts

Ardèche Aluna Festival 2014 : Stromae, FFF, Babylon Circus, Patrice, Ben l'Oncle Soul, Yodelice, Texas, Bernard Lavilliers, Zaz, Gaëtan Roussel, Détroit, Hollysiz, Flavia Coelho...  en concert

Ardèche Aluna Festival 2014 : Stromae, FFF, Babylon Circus, Patrice, Ben l'Oncle Soul, Yodelice, Texas, Bernard Lavilliers, Zaz, Gaëtan Roussel, Détroit, Hollysiz, Flavia Coelho... par Lionel Degiovanni
Ruoms, le 14/06/2014
Pour sa 7ème édition, l'Ardèche Aluna Festival présente une belle programmation. Cette année encore, le festival arrive à allier convivialité, concerts, actions touristiques et... La suite

Babylon Circus Experience par ninon
Cco de Villeurbanne, le 12/04/2007
Concert exellent même si ça a eu du mal à démarrer avec une première partie un peu lente et uniquement instrumentale. Par contre, avec l'arrivée de la deuxième partie, l'ambiance a commencé à monter, à monter ! C'était magnifique. Entre la voix de la chanteuse et celle de david, la trompette, la basse et le DJ... une vraie ambiance c'est... La suite

Babylon Circus Expérience par Nana
Marmande / Grande scène, le 07/04/2007
L'ambiance, la musique, tout était parfait dans ce concert ! L'édition 2007 du festival Garorock a vraiment tout déchiré !! La suite

Balylon Circus par Lyly
Cabaret vert - Charleville-Mézières, le 02/09/2006
Quelle pêche ce groupe... la première note et voilà je suis dingue de ce groupe... et oui il suffit d'avoir un pied dedans et l'autre forcément suit, même si ta raison dit, ça va péter... le feu. ce groupe jète une ambiance endiablée, même contrôle, tu vas contre nature... Allez , Babylon, encore de nouvelles dates et on te suit, jusqu'au bout de... La suite