Accueil Chronique de concert Les Rockeurs ont du coeur, Bikini Ocean, Dead Leaf, Les Cameleons
Mardi 14 juillet 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Les Rockeurs ont du coeur, Bikini Ocean, Dead Leaf, Les Cameleons

Les Rockeurs ont du coeur, Bikini Ocean, Dead Leaf, Les Cameleons en concert

La conserverie Saint Gilles Croix de Vie 6 Novembre 2018

Critique écrite le par

Les Rockeurs ont du Coeur, le message est limpide, et sans publicité mensongère.
9ème édition gillocrussienne pour ce festival qui officie un peu partout avec des déclinaisons rastas, teufs et autres styles.

Le concept est simple, et efficace, joindre l'utile à l'agréable : faire plaisir à un enfant en lui permettant d'avoir un petit cadeau sous le sapin tout en participant à une affiche rock organisée par des bénévoles et des artistes soucieux du bien être de chacun.



C'est dans la salle de la conserverie de St Gilles Croix de Vie, par temps de tempête que l'asso J'traine pas a tout mis en place pour accueillir familles, groupes d'amis afin de célébrer la musique et le partage, la chaleur sera ce soir dans la Conserverie !



Bar et restauration pour prendre des forces et discuter.
Pas le temps de s'impatienter et c'est déjà Bikini Ocean qui donne le La.



Le jeune groupe de Challans se lance à l'eau, et nous plonge dans un décor de carte postale avec cocotiers et sable fin, avec en toile de fond des surfeurs évoluant sur l'océan.



Telle une journée de californien, c'est avec du sable entre les orteils que l'ont se fait emporter par les vagues du groupe.
Certaines chansons sont bien speed et entraînantes (All right jump), d'autres plus balades folk (Summertime).



De grosses influences américaines, sont portées par des instruments qui donnent une teinte rustique : harmonica, banjo, ukulélé.



Je suis bluffé de voir la maturité de Bikini Ocean et leur facilité déconcertante de sortir un son si propre pour un style qui demande habituellement une certaine expérience.
Leurs structures de compositions sont travaillées, et les textes sont simples et amusants.



Un petit côté Beach Boys, et des influences rock des 70s qui se mêlent avec légèreté.
Les 2 chanteurs poussent la voix vers des contrées proches d'un bayou de Louisiane, avec des titres dignes de la BO de O'brother, pour mon plus grand plaisir !



Courte pause et les Dead leaf envoient leur rock puissant porté par une chanteuse à la voix langoureuse et écorchée à la fois.


Des feuilles mortes, il n'y a pas grand chose à voir avec Trenet, plutôt des riffs lourds que l'automne arrache violemment aux instruments, avec un groove à la Lenny Kravitz qui réchauffe le tout.



La chanteuse s'exprime en anglais avec une rage me faisant penser à un mix de Janis Jopplin et Barbara Welders dans l'énergie qui s'en dégage.



Le timbre jazz / rock me fait fondre accompagné par une orchestration pleine de nuances.
Gros coup de cœur pour ce rendu mixant blues, rock, soul et jazz.



Le projet Dead Leaf est relativement récent, mais les musiciens semblent avoir une forte expérience musicale dans des formations vendéennes (c'est une grande famille...).



Ils allient en chœur leur plaisir de balancer un son brut, massif avec des nuances riches qui rendent les compos vivantes.



Apparement un LP est dans le four, Cat Brain est disponible avec un clip bien sympa, Blame my soul aussi, plus triphop feutré à la Portishead.



Une belle découverte qui donne envie de plus, à suivre ! (pour info ils joueront au Bar des artistes le 1er Décembre).



Puis c'est devant une Conserverie quasiment remplie comme une boite de sardine que les Caméléons entament leur set pour les gourmands.



Au menu, un buffet où l'on va piocher au hasard dans du ska avec skanks hypnotiques, envolées jazzy de sax et sections cuivres, dérision vocale sous fond de bonne humeur... Il y en a pour tout le monde !



Le groupe sillonne depuis longue date (années 90...) les routes de la région, sont connus et reconnus malgré leur nom... Un bon paquet d'albums produits pour des hymnes à la fête et au délire (Je suis un con, A poil, Je ne paie pas...)



Difficile de se fondre dans le décor pour Les Caméléons car ils ont leur patte bien marquée avec cet aspect festif, parfaitement adapté à un format festival ou événement convivial.



Le charisme du chanteur est poussé par une osmose du groupe, et un rendu clair avec une énergie toute contrôlée. Il alterne chant en français et espagnol, ce qui rappelle d'autant plus du Ska P ou Manu chao. Les textes sont simples et pertinents, ponctués de solos de guitare saturée et cuivres pétaradants.



Les deux guitares font le métronome pour faire danser petits et grands.



Une mention spéciale, personnellement pour le saxophoniste pour sa présence scénique qui booste le show.



Il nous régalerons pendant une bonne heure et demi, et jouerons leur titres connus d'une grande partie du public qui reprendra fréquemment les refrains.



Le chanteur arrivera même à tenir le fil sur la fin malgré une petite excitée sur scène et à chanter en calbut'... Ca gère !



La barre des 450 personnes est dépassée pour la soirée, et tout le monde profite des Caméléons qui clôturent la soirée dans la fête et la danse...



Le déroulé est parfait et le bouquet final adapté à l'occasion.

La soirée est donc une grande réussite, et un indice révélateur, le public peine à sortir de la conserverie afin de profiter des derniers instants.



Une 9ème édition qui en promet une dixième sympathique... J'en suis impatient.
Ca fait plaisir de voir ce type d'initiative sur le Pays de Saint gilles, à cette période de l'année.

Les Caméléons : les dernières chroniques concerts

Les Caméléons par théo
Cave à musique , Macon, le 30/03/2007
Avis aux amateurs (et aux professionnels) ne manquez pas un de leur concerts ! je vous recommande tout particulièrement cet exellent médicament. Efficace contre la flemme et toute autres sortes de coup de pompe. Satisfait ou satisfait ! Du pur ska rock, des purs moments, des purs pogos ! Bravo a ce groupe qui depuis sa création n'a fait... La suite

Les Caméléons par leur fidèle PAV
fuzz yon a la roche sur yon (85), le 05/10/2006
Les Caméléons toujours autant de bonheur a partager avec eux, ils mettent toujours autant le feu, même dans une salle qui ne leur est pas appropriée (environ 300 personnes) ! On ne peut s'en lasser, vu et revu, et j'y retournerai encore, un grand merci a eux, en espérant qu'ils ne s'arrêtent pas dans leur lancée ! La suite

Les caméléons + komunity Bonobo par Niko
Lus ursuline de Lannion, le 03/04/2004
Une salle remplie à moitié, mais 400 personnes gonflées à bloc... Les komunity Bonobo entrent en scène avec leur joie de vivre habituelle et un ska rock qui emporte la salle sur orbite ; les Bonobo joueront pendant 1 heure et nous balanceront même un petit "félipé" (c'est le seul morceau que je connais). Puis les Caméléons font une entrée... La suite

Les Caméléons par Poussin
Port Des Barques (17), le 09/08/2003
Pareil que Francesco!! Je les avais déjà vus à Parigny-les-Vaux au mois de juin, mais là c'était tout autre chose! Une performance live énormissime, et un public enchanté!!! Les Caméléons, c'est unique! On attend avec impatience le "Joyeux Bordel", sortie prévue le 4 novembre, et bien sûr la tournée qui va suivre!!! La suite