Accueil Chronique de concert Bloody Beetroots + Something à la mode
Vendredi 10 juillet 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Bloody Beetroots + Something à la mode

Bloody Beetroots + Something à la mode  en concert

Dock des Suds - Marseille 10 Avril 2010

Critique écrite le par

Aujourd‘hui le Dock des suds a décidé d'ouvrir à l'heure où mange les poules. 20 heure ça fait légèrement tôt pour un concert d'autant plus lorsqu'il s'agit de musique électro... Peut être que cela est dû au jeune âge du public. Reconnaissons quand même que les plus vieux dans la salle se trouvent sur scène. Quoi qu'il en soit et malgré une place à 30 euro le public aura répondu présent avec une salle rempli dans ses trois quarts.

Something à la mode


20h10 pétante - enfin plus ou moins - Something à la Mode rentre en scène. Originalité, voilà le maître mot de la formation. Il faut dire que les artistes alliant violon, violoncelle et musique électro en live ne courent pas les rues. Compte tenu résultat c'est d'ailleurs bien dommage. Allier classique et modernité c'est un concept si simpliste qu'il en est d'une efficacité redoutable. "Rondo Parisiano " ouvre le bal. Comme une invitation à voyage dans un monde où tout ne serait que luxe, calme et volupté. Même la voix de Karl Lagarfield, qui pourtant a le don de me faire hérisser le poil, passe comme une lettre à Laposte.

Something à la mode


Lorsqu'ils ne sont pas avec leurs instruments les deux compères s'activent derrière leurs macs et autres machines électroniques. Quand on voit la multitude de boutons on en revient finalement à se demander s'il n'est pas plus aisé de faire du violon. En tout cas quoi qu'il en soit en plus de jouer remarquablement bien de violon/violoncelle les deux artistes touchent aussi leur bille au clavier. Les morceaux s'enchainent et le public n'en finit plus de danser.

Something à la mode Something à la mode


Si généralement on a tendance à penser que les jeunes n'aiment pas la musique classique. Ce soir en trois quarts d'heure de show Something à la mode aura soit prouvé que la musique classique n'est pas si démodée soit démontré que tous les sociologues et autres experts se trompent sur la jeunesse. L'un comme l'autre n'aura empêché le public d'apprécier le groupe à sa juste valeur.

Bloody Beetroots Death Crew 77


Après cette douce mise en bouche c'est aux très sanglantes betteraves d'entrer en scène. Avant même que le show ne commence le public est déjà survolté. Attendus ? En effet la bande de Sir Bob Cornelius Rifo le sont. Entre talentueux remix et compositions géniales les raisons sont nombreuses pour apprécier le groupe. Coiffés de leur masque de Venom, le double maléfique de Spiderman, les trois Bloody arrivent sous les cris stridents des groupies.

Bloody Beetroots Death Crew 77


" Domino " ouvre le bal. Puissant, net et sans bavure que dire de plus si ce n'est que le show est parfaitement réglé. Rappelons quand même que les Bloody sont depuis quelques mois sur les routes et qu'ils ne sont pas prêts de s'arrêter. Ceci expliquant cela il faut néanmoins reconnaître que si on prend les dj pour les plus branleurs des musicos, le trio est bien loin du stéréotype.

Bloody Beetroots Death Crew 77


Le talent réside en de petits détails. Le fait d'avoir préféré une batterie avec un vrai batteur plutôt qu'une boite à rythme en fait parti. Chaque martellement sur l'instrument rajoute une puissance, une sonorité qu'aucune machine n'arriverait à reproduire avec autant de fidélité, rendant ainsi les morceaux beaucoup plus vivants et vivaces ! Lorsque Sir Bob etc troque sa guitare pour le micro, instinctivement le public comprend que LE tube du groupe va être joué.

Bloody Beetroots Death Crew 77


One, Two, Three, Four... Motherfuckerrrrrrrrrrr ! Et voilà le bloody morceau démarre, "Warp 1.7". A ma grande surprise le tout est bientôt plus punk qu'electro. La voix de Bob serait à s'y méprendre avec celle d'un chanteur de punk hxc. Vu l'ambiance régnante je ne suis certainement pas le seul à préférer cette version bien plus brutale que sur support digitale. Une ambiance qui arrive à son apogée lorsque Bob quitte la scène pour aller à la rencontre du public avant de se réfugier entre ses deux pianos.

Bloody Beetroots Death Crew 77 Bloody Beetroots Death Crew 77


S'en suit "Cornelius ", la chaleur dans la salle devient insupportable et le morceau n'arrange en rien la chose. Finalement se sera une interprétation au piano de la BO de "28 semaines plus tard" qui viendra calmer l'effervescence publique. Enfin, atténuer serait plutôt le mot juste. Comme le calme avant la tempête ces quelques minutes de répit se soldent par un retour fracassant assuré par "Welcome ", un featuring d' Etienne de Crecy.

Bloody Beetroots Death Crew 77


Au même moment qu'un des membres de Something à la mode revient en scène pour accompagner les Beetroots je décide d'aller pour au bar prendre une petite Beer. Seulement voilà une fois la bière en main tout le monde quitte la salle. "Encore des abrutis qui n'ont pas compris qu'il y avait un rappel " me dis je. Finalement l'abrutis se fut moi ainsi que les autres spectateurs, il est 22h30 est le concert est bel et bien terminé. Après seulement une heure et quart de show... Regrettable que la qualité ne fut pas alliée avec la quantité pour cette soirée.

Bloody Beetroots Death Crew 77


Il faut reconnaître que lorsque j'ai appris que le concert allait se dérouler au dock des suds j'avais de grosses appréhensions quant à la qualité sonore du spectacle. Finalement qu'il s'agisse de Something à la mode ou de Bloody Beetroots le son était convenable chose qui n'est pas forcement banale dans cette salle. A contrario la durée du show est quant à elle révoltante. Payer 30 euros pour 1h15 de spectacle ça fait cher, très cher, trop cher ! Dommage donc que la très bonne performance des Bloody soit entachée par cette fin peu glorieuse.

Bloody Beetroots Death Crew 77



Interview de BoB des Bloody Beetroots ici : https://www.concertandco.com/interview/interview-bloody-beetroots/interview-1-33551.htm
Plus de Photo ici : www.flickr.com/photos/boby_allin/sets/

The Bloody Beetroots : les dernières chroniques concerts

The Bloody Beetroots  en concert

The Bloody Beetroots par SPAC3
Zenith de Paris, le 13/07/2011
Alors les Bloody Beetroots en concert c'est vraiment un truc de fou ! Malgré le fait qu'ils nous on fait attendre 1h ... Lorsqu'ils sont arrivés, ils ont dévoilé un IMMENSE... La suite

Chain And The Gang + Mustang + Ben Sharpa + Gizelle Smith & The Mighty Mocambos +  Lexicon + Solillaquists Of Sound + Sexy Sushi + The Bloody Beetroots Death Crew 77 + Crookers (Printemps de Bourges 2010) en concert

Chain And The Gang + Mustang + Ben Sharpa + Gizelle Smith & The Mighty Mocambos + Lexicon + Solillaquists Of Sound + Sexy Sushi + The Bloody Beetroots Death Crew 77 + Crookers (Printemps de Bourges 2010) par Pierre Andrieu
22, Phénix, Palais d'Auron, Théâtre Jacques Coeur, Bourges, le 17/04/2010
Les concerts de Daniel Johnston et The Brian Jonestown Massacre à L'auditorium de Bourges ayant parfaitement lancé la dernière journée (pour nous, car dimanche il y a... La suite

Interview de Bloody Beetroots en concert

Interview de Bloody Beetroots par Boby
Garorock - Marmande, le 04/04/2010
Malgré un retard de deux heures, un sale temps indissociable de Marmande j'y serai finalement arrivé ! Bloody Beetroots en interview. Il faut dire que ça n'a pas été évident, si... La suite

Dock des Suds - Marseille : les dernières chroniques concerts

Alt-J + Holy Two en concert

Alt-J + Holy Two par Sami
Dock des suds, Marseille, le 15/05/2018
Du rock au Dock des suds ? Ça se compte en années en ce qui me concerne, Rodrigo y Gabriela en 2014, hormis quelques souvenirs de festival Marsatac (un peu), fiesta des suds et... La suite

Fiesta des Suds : Amadou et Mariam + Labess + Big Flo et Oli + Mat Bastard + Puerto Candelaria  en concert

Fiesta des Suds : Amadou et Mariam + Labess + Big Flo et Oli + Mat Bastard + Puerto Candelaria par Lsl
Dock des suds Marseille , le 19/10/2017
La Fiesta est là depuis plus de deux décennies pour nous rappeler de continuer à aimer, rêver, danser et faire la fête ensemble et cette année tous les artistes conviés nous l'ont... La suite

Global Local #5 (La Chica, K.O.G and the Zongo Brigade, BCUC) en concert

Global Local #5 (La Chica, K.O.G and the Zongo Brigade, BCUC) par Lumak
Docks des Suds, Marseille, le 07/10/2017
J'arrive sur le dernier morceau de la franco-vénézuélienne La Chica, c'est dommage car j'avais envie de l'écouter, heureusement après quelques hésitations elle fait un rappel en... La suite

Uéi + Maarja Nuut & Hendrick Kaljujärv + Pachibaba + Walkabout Sound System (Babel Med 2017) en concert

Uéi + Maarja Nuut & Hendrick Kaljujärv + Pachibaba + Walkabout Sound System (Babel Med 2017) par Pirlouiiiit
Dock des Suds, Marseille, le 17/03/2017
En complément de la chronique de cette deuxième soirée du Babel Med par Sami qui a déjà parlé de Rachid Taha, Dj Djel Mars Band, A Filetta, Vocal Sampling, One Foot et... La suite