Accueil Chronique de concert Bon Jovi
Lundi 8 mars 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Bon Jovi

Arena à Amsterdam (Hollande) 13 juin 2008

Critique écrite le par

Avouez que c'est assez rare d'avoir comme première partie d'un concert... un match de foot de l'Euro ! Et pourtant c'est ce qui nous attendait au magnifique stade Arena d'Amsterdam. Tout couvert, presque flambant neuf, bien agencé dans les couloirs, propreté, bref un must de ce que j'ai pu voir en stade footbalistique. Mais le mieux, c'est que c'était un match de foot retransmis sur plusieurs écrans géants, même pas dans l'enceinte ! Et forcément, ça tombait sur la France comme adversaire des hollandais locaux ! Inutile de dire que je me suis bien fait chambrer par les deux vieux d'à coté, dont l'un slammait pratiquement sur moi à chaque but. Et comme y en a eu quatre pour les oranges... J'ai la maigre consolation de lui avoir slammé une fois dessus lors de l'unique but des bleus... trente secondes avant d'en reprendre un ! Et tout ça alors que je m'en carre bien profond du foot ! Culte moi je vous dit !

Et pour voir qui au fait ? Bon Jovi pardi ! Enfin j'allais pouvoir assister à un live de ce géant du hard-pop-rock américain.
Comme pour Madonna, Police, Kiss et j'en passe, je vois un tel show 15 ans après les "bonnes" périodes où j'aurai vraiment voulu être, mais ça ne fait rien, ca ne se refuse pas une occasion de combiner Bon Jovi avec le Arrow rock le lendemain !

Alors évidemment, avec tous les commentaires sur les dernières tournées que les amis ont vu y a quelques temps, je m'attendais a du sucré, à du minaudage pour groupies, à peu de vieux morceaux, bref j'espérais sans trop y croire...

Eh ben mes amis, j'en fut pour mes frais ! Les Bon Jovi sont revenus à du gros rock, je vous le garantis ! Alors quand dès le coup de sifflet final les lumières s'éteignent, et que le public se lève comme un seul homme bras levés pour accueillir et chanter "Rockin' all over the world", ca donne le frisson ! Une foule hallucinante en fosse surtout ! Beau de voir ça des gradins... Et pendant deux heures trente cela sera souvent ainsi. Un public vraiment excellent, très longtemps que je n'avais pas entendu une telle résonance ! Sur les hymnes du combo, on s'est tous époumoné comme jamais, un bail que j'avais pas hurlé à ce point ! "Livin' on a prayer" fut cataclysmique, on entendait même plus les zicos ! Dans les 30000 gosiers en furie ! Fallait l'entendre pour le croire ! Pareil pour "It's my life" ou "Always". Des frissons tout le corps, une vraie folie vocale.

Fi de tout ce qu'on avait pu me raconter, Jon se donne sans compter ! Pas de "cinéma beau gosse", pas de mièvrerie, pas de filles qui montent sur les planches, pas de discours vaseux. Non rien que du show ! Deux écrans géants sur les cotés, plus 5 plus petits qui n'intervertissaient derrière le batteur, formant des paysages parfois, montrant différents zicos en même temps... Plus de sacrés lights, et divers effets numériques et holographiques. Sans oublier deux genres de petits pits sur les cotés de la scène, où sur deux ou trois titres des fans étaient placés.

Mais par dessus tout, une énergie tonitruante et constante. J'ai été étonné par Sambora. Je le pensais bon sans plus. Ok il a salement vieilli du visage, mais quel gratteux ! Toucher, technique, feeling. Quand ca doit riffer il envoie, quand ca doit etre tout douceur, il taquine délicat, quand il faut booster les solis, il se déchaine. Et pour couronner le tout, il chante bien le bougre. Il a fait plusieurs duos avec Jon à ce propos. Tico Torrès aux fûts, il est terrible aussi ! Une patate communicative, et une vraie contribution au son rock du band !

Bon Jovi, c'est un pur frontman. Je pensais pas à ce point. Il se dépense à fond ! Et il assure vocalement. Les chansons comportant beaucoup de lyrics dans l'ensemble, je vous assure qu'il mérite un bon repos après chaque show ! J'ai adoré son attitude, son professionnalisme, son énergie, sa puissance. Un vrai charisme.

Et puis quelle setlist ! C'est bien simple. Il nous fallait "Runaway" (et pas "She don't know me" espèce d'utopiste !:p) ! Ce morceau est un emblème du "tata metal", une pure intro clavier d'époque 83, un refrain imparable, toute la quintessence du glam ! Et non content de l'avoir (rhaaaaa le bonheur quand il annonce qu'il vont jouer un très vieux titre...), on s'envoie dans les esgourdes un autre de mes joyaux tata:"Born to be my baby" ! Ajoutez plus loin un inespéré "Blood on blood" et un impensable "Stick to your guns" (!!!) en rappel, et j'aurai eu mon quota de surprises à me pâmer de jouissance ! Sans oublier les plus récents "In these arms" (qui me tient vraiment à coeur), "Someday you'll be saturday night" et "Just older", ainsi que les classiques ultimes que sont "You give love a bad name" et "Livin' on a prayer". Rien qu'avec ça j'étais déjà aux anges. Les dernieres compos passaient très bien l'épreuve du live aussi ("Lost highway", "Whole lot of leavin'"...), et finalement, à part "Bad medecine" qui ne fut pas de la partie, un classique pourtant, que j'aurai aisément mis à la place du dispensable "Blaze of glory", tout était là ! Oh bien sûr, une heure de plus n'aurait pas été superflue pour enchainer une autre ribambelle de hits. Et ne pas finir sur ce "Wanted dead or alive" qui m'horripile un peu (mais chanté a cappella quasiment par l'audience), c'aurait été mieux, je m'attendais à un "Wild is the wind' qu'à eu Dom à Stuttgart, pfff ! ;)

Le point commun de tous les morceaux, c'est qu'ils sonnent plus rock en live, sans aucune contestation ! Rien qu'avec le "Keep the faith" qui s'allonge en un outro musical/vocal furieux, on en a un exemple flagrant. Et même "Always", balade typique, souvenir de lycée et d'un clip particulièrement...euh... bandifiant, ben même celle là, ca rocke ! Grâce aussi à ce public fantastique. On pouvait y remarquer un ecart de génération, car déjà les papys-foot à coté de moi connaissaient beaucoup de refrains par cœur, (j'en revenais pas !), mais surtout, pour les vieux titres (hormis ceux issus de "Slippery when wet"), ca chantait et bougeait moins que pour tout ce qui était post "Keep the faith". Ca empêchait pas un raffut terrible pendant un "Raise your hands" ou un "Runaway", mais y avait une différence avec la folie de "Have a nice day" ou "It's my life" (mais quelle hurlante sur ce titre !).

Que dire de plus. Un tel live, ça se vit. Ca se savoure chaque seconde. Je pourrai raconter encore plein de détails. Ca valait le coup de se taper 2800 km en caisse pour constater que Bon Jovi, le groupe dans son entier, pas seulement Jon, ben ca transpire le rock ! Ça fait tourner les playlists pour satisfaire les fans de chaque période, les anciens n'étant pas oubliés, loin de là ! 4 de "New Jersey", 4 de "Slippery when wet", c'etait inespéré, tout comme "Runaway". Et rien que pour ca, thanks a lot Jon ! Ce furent deux heures trente énormes, qui compteront encore longtemps dans mon cœur.


Setlist (officielle)

ROCKIN' ALL OVER THE WORLD
LOST HIGHWAY
BORN TO BE MY BABY
BAD NAME
RAISE YOUR HANDS
RUNAWAY
SLEEP w/ Jumpin' Jack Flash & Gimme Some Lovin'
WHOLE LOT OF LEAVIN'
IN THESE ARMS
DIAMOND RING
ALWAYS
CAPT. CRASH
OLDER
SATURDAY NIGHT
WE GOT IT GOIN' ON
IT'S MY LIFE
FAITH w/ Sympathy For The Devil
I'LL BE THERE FOR YOU - RICHIE VOX
BLAZE OF GLORY
BLOOD ON BLOOD
HAVE A NICE DAY
WHO SAYS YOU CAN'T GO HOME
PRAYER

ENCORE:
STICK TO YOUR GUNS
WANTED

> Réponse le 02 septembre 2008, par Soleil21

Moi j'étais à Bruxelles en juin, et j'ai les mêmes sensations, les mêmes émotions que la personne ayant assisté au concert de l'Arena à Amsterdam. Pleins de vieux titres, ce sont de vrais artistes. Bon son et bonne visibilité là ou j'étais placé. A refaire de toute urgence !!!  Réagir


Bon Jovi : les dernières chroniques concerts

Jon Bon Jovi  en concert

Jon Bon Jovi par
New York (Madison Square Garden) , le 10/05/2018
Jon, il est sympa quand même. Il doit savoir qu'avec ma moitié nous étions un peu frustrés de ne pas le voir sur le tour du dernier album l'an dernier. Alors quand il annonce en... La suite

Bon Jovi + The Reigning Days en concert

Bon Jovi + The Reigning Days par Gandalf
Stade San Siro à Milan, le 29/06/2013
Lorsqu'on va voir un concert de Bon Jovi en étant un très grand fan de la carrière du combo, on sait qu'on va être plus ou moins comblé, mais jamais déçu. Le groupe ayant... La suite

Bon Jovi par john
Oostende, le 08/06/2003
Exceptionnel, que ceux qui pensent que ce groupe est un groupe "pour minettes" aillent les voir, car ils ont assuré comme des fous !! Bou bou bou bou bou bounce bounce, j'en garde des souvenirs incroyables ! La suite

Jon Bon Jovi par antho
Oostende (Belgique), le 08/06/2003
Un groupe et quel groupe ! C'était la première fois que je les voie, ouh ! Le premier qui arrive sur scène : Tico Torres, le deuxième Hug McDonald, le troisième : Ritchie Sombora puis Jon Bon Jovie. La suite