Accueil Chronique de concert Claire Diterzi dans Rosa la Rouge
Mardi 20 avril 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Claire Diterzi dans Rosa la Rouge

Claire Diterzi dans <i>Rosa la Rouge</i> en concert

théâtre du Toursky - Marseille 07 février 2012

Critique écrite le par

Le Toursky by Pirlouiiiit 07022012


Quel étonnant concert que celui ci. Ce soir je suis veu au Toursky sans vraiment savoirque je venais voir. Tout ce que je savais c'est que dans ce Rosa la Rouge il y avait Claire Diterzi, que j'avais déjà vu en 2007 à l'Espace Julien et que du coup j'ai eu envie de braver le froid en vélo pour venir jusqu'au Toursky (la prochaine fois je mettrai une paire de chaussettes de plus).

Rosa la Rouge by Pirlouiiiit 07022012

Arrivé pile à l'heure, quand le placement est devenu libre je me cale au premier rang. N'ayant pas eu de réponse concernant ma demande d'autorisation officielle (petit coucac internent), j'en prends quelques unes mais à la va vite, ce qui est dommage car il y a de très très beaux tableaux auxquels j'aurais aimé pouvoir rendre justice.

Rosa la Rouge by Pirlouiiiit 07022012

Donc lorsque je prends place, je m'attend à ce qu'on me raconte la vie de cette Rosa que je ne connaissais pas. La lumière s'éteint et on en prend tout de suite plein les yeux ! En fond de scène Claire et ses 3 musiciens : Etienne Bonhomme (batterie / machines) qui l'accompagnait déjà en 2007, et Baptiste Gemser et Cedric Chatelain (hautbois, cor, guitare, ...) chantent et jouent derrière une écran sur lequel sont projetés des danseurs de toutes tailles. Il y a plusieurs niveaux d'écran et des néons qui sont intercalés un peu partout. Des images, de la danse, de la musique, du chant ... ça commence bien !

Rosa la Rouge by Pirlouiiiit 07022012

Puis on retrouve Rosa (qui s'est un peu plus couverte) sur le coin de la scène en train d'écrire une lettre de prison. Un texte a défilé pour nous expliquer les grandes lignes de Rosa, dont le fait qu'elle a passé 3 ans de sa vie en prison à cause de ses idées socialo-révolutionnaires. Le ton de cette lettre est moins sérieux/solennel que ce que j'aurais imaginé. En fait Claire est moins sérieuse que dans mon souvenir. Je dirais même que c'est une sacré déconneuse même.

Rosa la Rouge by Pirlouiiiit 07022012

En effet, outre l'usage d'un langage assez familier, voire fleuri comme on dit, elle prendra à partie sinon en tout cas à témoin le public à plusieurs reprises, notamment quand elle ne se souviendra plus du texte (allant chercher ses notes "c'est qu'ils sont trop longs ces textes, je ne suis qu'une chanteuse !" et de reprendre en disant que en effet ses musiciens qui lui avaient soufflé la bonne réponse). Ce côté un peu trop décontracte / "facile" et le fait que je trouvais que finalement au niveau "scenario" ça ne tenait pas la route, m'a un peu gêné au début et puis j'ai fini par oublier que j'étais venu écouter l'histoire de Rosa la Rouge et là j'ai pu profiter des multiples bons côtés du spectacle !

Rosa la Rouge by Pirlouiiiit 07022012

En fait j'aurais du faire cela plus tôt, dès la première fois où après un morceau elle a dit "merci" et/ou "bonsoir" comme à un concert (et en tout cas vraiment pas comme au milieu d'une pièce de théâtre). Le thème de la soirée de Rosa la Rouge semble parfois un peu tirer par les cheveux ... si certains passages (notamment celui avec les larges extraits de Spartacus) parle certes de révolution, on ne voit pas trop le rapport avec notre protagoniste. Pas plus que dans la reprise de Dans la forêt lointaine ...

Rosa la Rouge by Pirlouiiiit 07022012

Donc si on oublie le titre et l'histoire on se retrouve avec une collection de chansons très différentes (chanson, rock, electro, ...) avec des mises en scène très originales par rapport à ce qui serait faisable dans une salle de concert classique, entrecoupées d'intermèdes parlés ou doublés (là encore très sympathique scène tirée de Spartacus. Ça part dans tous les sens. Il y a même Lambert Wilson qui vient pousser la chansonnette en caleçon ! Les musiciens sont bons et polyvalents. C'est souvent très impressionnant, parfois amusant, en tout cas jamais trop long.

Rosa la Rouge by Pirlouiiiit 07022012

Après on peut trouver qu'elle crie un peu trop sur scène ou que certaines chansons sont un peu trop naïves (au moins sur la forme), mais comme elle a un bon contact avec le public, elle nous devient sympathique assez vite. Il y a bien ici ça et là quelques trucs un peu inutiles ou en tout sous utilisés (comme cette guitare mitraillette), mais on l'oublie dès le panneau suivant.

Rosa la Rouge by Pirlouiiiit 07022012

Tout au long du spectacle les morceaux de décors (assez simple : estrade, néon, écran, vidéoprojecteur) sont déplacés par des personne qui ne se cachent pas ... un peu comme si on avait le droit à l'envers du décor (ça et les trous de mémoires pour les gens du théâtre ça a peut être été moins bien perçu), ce qui renforce le côté intime du spectacle

Rosa la Rouge by Pirlouiiiit 07022012

Au bout d'une heure et quart Rosa et son compagnons meurent, tous les musiciens quittent le plateau sauf Etienne Bonhomme qui de derrière son laptop envoie du lourd (long morceau techno). Après un premier salut pendant lequel les artistes feront allusions au fait qu'ils se pèlent sur scène, on apportera une guitare à Claire et un gros ballon à côté duquel elle reprendra Madame Rêve (de Bashung) "bon aller ça dure 4 minutes et après on file à l'hotel ou boire un coup dans le coin pour se réchauffer" nous dira en substance Claire qui en effet dans son haut à dentelle devait bien se cailler.

Rosa la Rouge by Pirlouiiiit 07022012

Bref je suis sorti de là, qui n'avaient pas réussis à dégelé et tout secoué par ce drôle de spectacle que je "classerai" au final définitivement dans la case "concert", sans avoir rien appris ou retenu de cette Rosa mais avec le sourire d'avoir revue Claire Diterzi et son groupe en pleine forme !

Plus de photos par Pirlouiiiit en cliquant ici

> Réponse le 08 février 2012, par Pat M.

curieux! spectacle sur la vie de Rosa Luxembourg mis en musique par Claire Diterzi et ses complices. Images gravées pour longtemps dans l'esprit, silhouette frêle de Claire, voix haut perchée à la limite de la cassure, écorchée et gros son électro,avec instruments décalés, cor, didgeridoo, nombreuses influences musicales, inclassable mais on ne voit pas passer le temps. Mise en scène superbe avec murs d'images et plein de trouvailles. A voir pour savoir que cette grande dame existe !!  Réagir


Claire Diterzi : les dernières chroniques concerts

Tante Hortense & Guests (Claire Diterzi, Seb Martel, AnneEmmanuelle Deroo) en concert

Tante Hortense & Guests (Claire Diterzi, Seb Martel, AnneEmmanuelle Deroo) par Phil2guy
Théâtre de Lenche - Marseille, le 17/09/2013
Le Théâtre de Lenche (en coproduction avec MP13) accueille pour cinq soirées, le chanteur Stephane Massy a.k.a Tante Hortense, qui vient présenter son nouvel album. Rappelons... La suite

Entretien avec Claire Diterzi en concert

Entretien avec Claire Diterzi par Lebonair
Les Ondes, Paris , le 19/03/2013
En 2010, Claire Diterzi fut la toute première auteure-compositrice-interprète admise à la très prestigieuse Villa Médicis à Rome. En effet, depuis quelque temps, les... La suite

Claire Diterzi en concert

Claire Diterzi par Lebonair
Cité de la musique, Paris, le 05/02/2013
La merveilleuse et atypique Claire Diterzi était ce soir à la cité de la Musique à la Villette pour présenter son nouvel album fraîchement sorti "Le Salon Des Refusés". Quelques... La suite

Zoe + Claire Diterzi (Festival Avec le Temps) en concert

Zoe + Claire Diterzi (Festival Avec le Temps) par douarte
Espace Julien - Marseille, le 29/03/2007
Malheureusement arrivé en retard, on rate une partie du concert de Zoé. On a quand même pu se faire une bonne idée de cette artiste belge qui nous a fait un véritable one woman-... La suite

théâtre du Toursky - Marseille : les dernières chroniques concerts

L'Ensemble Musical du Sud et les dessinateurs Domas et Bruno Bessadi. en concert

L'Ensemble Musical du Sud et les dessinateurs Domas et Bruno Bessadi. par G Borgogno
Le Théâtre Toursky, Marseille, le 16/11/2019
(GRANDES) MUSIQUE ET BÉDÉ. L'idée était à la base très bonne, mais le résultat est réjouissant : réunir des dessins inspirés de l'univers de Miyasaki et un orchestre... La suite

Quartiers Nord en concert

Quartiers Nord par Gilles Borgogno
Théatre du Toursky, le 27/01/2018
photo Denis Rocchia QUARTIERS NORD, 40 ANS d'ACTIVISME ROCK... Putain, QUARANTE ANS. Quartiers Nord, alias QN, pour les intimes... J'ai la faiblesse de penser que je le suis un... La suite

Cathy Heiting et Jonathan Soucasse - Bizet Etait Une Femme en concert

Cathy Heiting et Jonathan Soucasse - Bizet Etait Une Femme par mardal
Théâtre Toursky - Marseille, le 13/03/2012
Une dose de lyrique, deux doses de comique, et une autre de jazz. Ajoutez une pincée de soul/gospel, un zeste de dérision, quelques grimaces et un strabisme chronique et... La suite

Quartiers Nord en concert

Quartiers Nord par Mardal
Théâtre Toursky - Marseille, le 06/01/2012
Hier soir, je suis allé voir Quartiers Nord. Y sont toujours pas morts. Et ils s'offrent le Toursky pour leur nouveau show One Again A Fly, une expression que je n'avais plus... La suite