Accueil Chronique de concert Clinic + Anna Calvi
Samedi 19 juin 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Clinic + Anna Calvi

Clinic + Anna Calvi en concert

Nouveau Casino, Paris 23 juin 2010

Critique écrite le par




Au programme de la soirée Custom du mois de juin 2010 au Nouveau Casino à Paris, des artistes de l'excellent label anglais Domino : la troublante et inspirée Anna Calvi et le groupe Clinic, parfois un peu à la peine, mais toujours impressionnant en live malgré les années qui passent...




Anna Calvi

Quand nous arrivons au Nouveau Casino, la guitariste/chanteuse Anna Calvi est déjà sur scène en compagnie de ses deux musiciens, qui officient respectivement à la batterie et à l'orgue ou aux percussions... Les atmosphères créées par les trois acolytes sont remarquablement captivantes, on pense à une version 2010 des premiers albums de la divinement sexy et musicalement stimulante PJ Harvey. Le chant d'Anna Calvi, tendu et très rock 'n roll, évoque par bien des côtés celui de son illustre ainée, en plus lyrique et emphatique, sans que cela ne devienne un défaut. Son jeu de guitare tranchant et basique, fait également penser à l'auteure de To Bring You My Love, avec quelques solis surprenants, ce que ne s'autorise pas Polly Jean. Au final, Anna Calvi envoie un set concis et ramassé où ses très beaux morceaux font forte impression. En partant d'une référence très classe, l'enflammée et rageuse songwriter réussit à tracer sa propre route. Une artiste à suivre de près à l'avenir !





Clinic

Après une pause dans la rue Oberkampf pour profiter de l'air frais -à l'intérieur la clim est en cours de réparation -, les quatre membres de Clinic arrivent sur scène pour opérer en tenue de chirurgiens : masques sur le visage, bonnets hygiéniques et tuniques réglementaires. Ils sont parfaitement raccord avec les lumières du bar du Nouveau Casino, composées quant à elles d'énormes lampes utilisées pour les tables d'opération...

Autant le dire franchement, les deux premiers morceaux interprétés ce soir sont hyper approximatifs, le groupe n'est pas en place, offre un visage tronqué et le chant est irritant au possible. Puis, peu à peu, tout en restant assez silencieux et volontairement mystérieux, la sombre troupe monte de plusieurs tons, dévoilant plus intelligiblement ses compositions oscillant entre post punk électrique et acide avec guitares à la Cure et chant à la Thom Yorke, pop émouvante au piano, krautrock lysergique ou électro rock avec orgue sidéral à la Suicide. On remarque immédiatement que le combo tout droit venu de Liverpool maitrise à la perfection deux types de titres : les ballades lancinantes au piano et les furieuses embardées punk, avec à chaque fois les mêmes tics vocaux et de songwriting, des riffs de guitare électrique décérébrants et des ambiances outrageusement torturées. On peut regretter cela mais cela donne un style reconnaissable entre mille (même si assez proche de Radiohead), fournissant au public de quoi se vautrer complaisamment dans les troubles affres du syndrome " happy to be sad ". Il manque un peu de fumigènes pour que l'effet psyché soit aussi percutant que possible, mais de nombreux morceaux apportent la dose nécessaire de spleen et de son malsain aux spectateurs.

Là où le bât blesse vraiment, c'est sur les quelques morceaux folk pas très bien foutus où la voix déraille et où la guitare fait un sempiternel et affligeant " cling clang ". Sur ces compositions dépouillées, le manque de charisme du chanteur et son jeu de guitare lymphatique éclatent au grand jour. Cela dit, avec un masque médical cachant une grande partie du visage (seule une petite ouverture a été pratiquée pour respirer et chanter) et une "six cordes" désaccordée, le travail de séduction s'en trouve sacrément compliqué, tout le mode en conviendra... Clinic termine son set d'une heure pile (qui a un peu vidé la salle, il faut le dire) avec deux titres forts. Laissant une impression un peu mitigée. Il faudra revoir ce groupe plus en forme, une fois qu'il aura assimilé son changement de cap plus "pop folk".



Liens : www.myspace.com/clinicvoot, www.myspace.com/annacalvi, www.nouveaucasino.net.

Anna Calvi : les dernières chroniques concerts

Anna Calvi + Warmduscher + Boy Harsher + Drahla (La Route du Rock Collection Hiver 2019) en concert

Anna Calvi + Warmduscher + Boy Harsher + Drahla (La Route du Rock Collection Hiver 2019) par Pierre Andrieu
La Nouvelle Vague, Saint-Malo, le 23/02/2019
Après un vendredi de haut vol permettant de voir à l'œuvre à La Nouvelle Vague Marble Arch, Mermonte, Flavien Berger, Bodega et Cannibale, le dernier soir de la Route... La suite

Anna Calvi (+ Roland Moog) en concert

Anna Calvi (+ Roland Moog) par Philippe
Paloma, Nîmes, le 26/01/2019
Déjà notre 6ième concert d'Anna Calvi depuis 2011 mais, quand on aime... on ne compte pas (on l'a d'ailleurs déjà poursuivie à vélo jusqu'à Lyon cet automne). Et puis on ne... La suite

(mon) Rock en Seine 2018 : The Orielles, Nick Murphy, The Limiñanas, Gothking, Carpenter Brut, Malik Djoudi, Anna Calvi, King Gizzard and the Lizard Wizard en concert

(mon) Rock en Seine 2018 : The Orielles, Nick Murphy, The Limiñanas, Gothking, Carpenter Brut, Malik Djoudi, Anna Calvi, King Gizzard and the Lizard Wizard par Philippe
Parc de Saint-Cloud, le 24/08/2018
Damnation, l'été 2018 s'est déjà enfui ! On a eu beau y poser autant de jalons festivaliers que possible (Tinals, Hellfest, Eurocks...), nous voilà déjà à sa borne de fin, celle... La suite

Concert hommage à David Bowie (avec Michael Stipe de R.E.M, Karen Elson, TV On The Radio, The Flaming Lips, Debbie Harry, Robyn Hitchcock, Pixies, Tony Visconti, Amanda Palmer, Anna Calvi, Kronos Quartet, Joseph Arthur etc)  en concert

Concert hommage à David Bowie (avec Michael Stipe de R.E.M, Karen Elson, TV On The Radio, The Flaming Lips, Debbie Harry, Robyn Hitchcock, Pixies, Tony Visconti, Amanda Palmer, Anna Calvi, Kronos Quartet, Joseph Arthur etc) par Demi Playmobil
Carnegie Hall, New York, le 01/04/2016
Soirée hommage à David Bowie au Radio City Hall, à New York, hier soir... Le groupe de Mc Caslin qui joue sur le dernier album de du Thin White Duke Blackstar a composé une... La suite

Nouveau Casino, Paris : les dernières chroniques concerts

Clutch  en concert

Clutch par Lebonair
Nouveau Casino, Paris, le 20/06/2014
Avant son passage au festival Hellfest le lendemain à Clisson, le groupe de stoner rock blues américain Clutch est passé par la capitale en ce vendredi soir dans la salle du... La suite

the Gathering en concert

the Gathering par Lebonair
Nouveau Casino - Paris, le 28/11/2013
The Gathering est passé dans nos contrées en cette fin novembre notamment à Lyon,Strasbourg, Lille et à Paris dans la salle du Nouveau Casino quartier Oberkampf ce jeudi 28... La suite

The Congos en concert

The Congos par lol
le Nouveau Casino - Paris, le 16/07/2013
Le reggae Roots est une musique qui se marie avec l'été. C'est quand même plus sympa de voir les Congos sur scène en juillet que sous la neige en novembre. Idéalement , il... La suite

Girls Against Boys  en concert

Girls Against Boys par Lebonair
Le Nouveau Casino, Paris, le 14/05/2013
Le furieux groupe américain Girls Against Boys, combo culte de la scène punk noise rock des années 90, a effectué une tournée en France en mai afin de fêter le 20ème... La suite