Accueil Chronique de concert Cornu
Jeudi 27 janvier 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Cornu

campus de l'ESC - Marseille 22 novembre 2000

Critique écrite le par

Quel bonheur j'ai eu de découvrir que le groupe venait finalement à Marseille, en concert gratuit (en plus) au foyer d'une école de commerce...
Toute contente, je me pointe à l'entrée du fameux foyer et là, une étudiante en commerce (comme on les aime) me calme aussitôt: "je crois que ça va pas être possible, pas être possible!".... arggggggg le concert était réservé aux seuls étudiants de cette prestigieuse école (à bas les privilèges!)... "il faut être cotisant" qu'elle me dit... "comment ça cotisant? je cotise qu'à la sécu, moi". Bref, la belle ne voulait pas me faire rentrer dans leur sacro-saint foyer où Cornu installait son matos. Finalement, le gentil garçon à côté d'elle qui mettait des coups de tampon aux "cotisants" a appelé un autre étudiant qui semblait être le chef des opérations... il m'a fait rentrer sans discuter, même pas eu besoin de dire que je l'avais vu sur internet, que c'était pas écrit que c'était privé, que j'aimais pas la ségrégation... et qu'ils pouvaient pas me faire ça, quoi!... Quel bonheur de tomber sur des gens comme ça.. ouf.

Enfin, le concert allait commencer, la jolie Julie lança un (maintenant) classique: "salut, on s'appelle cornu!" (...) "on va vous faire quelques morceaux et après on se rencontrera...vous pouvez taper dans vos mains quand vous le voulez, la première chanson s'appelle: si je sais pas quoi faire de mes dix doigts, je les compte et je pense à toi, et j't'emmerde" .. c'était parti: en vrac: "si je sais pas quoi faire...", "Bla, bla", un magique "tes yeux", "des roses", "J'ai besoin de tes mains" avec une terrible chorégraphie disco d'Alex qui jusqu'à présent gigotait sur son siège. Julie, également assise tout le concert, explique alors qu'elle ne peut pas danser s'étant coincée le dos la veille en faisant le ménage, sinon "je serais déjà debout sur le bar"...... dommage......En tout cas elle a peut-être le dos cassé en deux mais pas la voix, et c'est assez magique !!!!

-pause-rencontre, questions: d'où venez-vous? (chambrage sympathique typiquement marseillais quand Julie annonce qu'Alex et elle habitent sur Paris), pourquoi "cornu"?, quelles influences musicales?, pourquoi Téo Miller?, pourquoi un c-d rom vidéo avec le disque?, quelle est votre chanson préférée de cornu? pourquoi vous jouez pas dans une salle Marseillaise ? Reprise du concert car l'heure des cours de Marketing approche (Aïe....! pourquoi ils l'ont pas fait ailleurs ce concert... la fac des sports est à deux pas, ils auraient séchés les cours, eux, je le sais, j'y étais il y a quelques années. "on va vous faire encore deux chansons, une triste et une gaie, on va commencer par la triste,
c'est "accompagné": terrible "accompagné", malgré la bagarre d'Alex contre sa basse qui résonnait un peu trop, c'est une de mes préférées. La gaie, c'est "nous nous sommes embrassés" éé éé éé éé... Magistral Ben, comme sur toutes les autres d'ailleurs.

The end, ils remercient tout le monde.. compte tenu des applaudissements et des "une autre" qui fusent, ils reprennent leurs instruments et jouent un sympathique "pour vous retrouver un de ces jours" qu'ils ne font pas habituellement en acoustique selon Julie.... Merci les Cornu!!!!!! Ambiance sympa.. Je remercie, une dernière fois "le chef des opérations" et je m'en vais les oreilles et les yeux émerveillés! Finalement le bonheur, c'est peu de chose!

 Critique écrite le 23 novembre 2000 par Marjo


CORNU : les dernières chroniques concerts

Cornu par Jean-Guillaume
le Babalu, Paris (11e), le 15/10/2003
Hier soir, j'ai assisté au retour de Cornu sur scène après à peu près trois ans d'absence (sauf une chanson jouée au Glazart l'hiver dernier). Le moins qu'on puisse dire, c'est que ce concert ne m'aura pas laissé indifférent. Premier constat, la rupture avec leurs deux premiers albums est assez franche, ce qui peut décontenancer quelqu'un comme... La suite

NAMAS PAMOS, CORNU, JAVA, FILS DE TEUHPU... par Jonny
NINKASI KAO, le 29/09/2000
Pour la soirée d'inauguration du NINKASI KAO, Namas Pamos, Cornu, Java, et plein d'autres groupes étaient présents. Les DJs Dino et Twelve jouaient du dub dans le NIKASI KAFE.On avait l'impression que le tout Lyon s'était déplacé pour la circonstance. Seul problème, la capacité de la salle (600 personnes) ne suffisait pas pour ce premier concert,... La suite

CORNU + Natsat et Kasuya par did
le bateau ivre Tours, le 30/05/2000
Concert très agréable. Les chansons de Cornu sont redoutablement efficaces sur scène et je me suis vite retrouvé en train de bouger et de chanter. Les chansons plus lentes sont également mises en valeur, notamment "Mark", chanson hommage au chanteur de Morphine mort il y a près d'un an donc pas forcément adaptée à un concert et qui était en fait... La suite

Cornu par Hum !
Café Julien (Marseille), le 29/05/1999
Absolument génial comme la dernière fois. Toujours aussi sympathiques et dynamiques. Ils sont venus avec plein de nouveautés qui présage un album à venir (chouette !) en mars. Avec Tes yeux, Vacances, etc ... Accompagné est toujours aussi efficace, sans parler de J'ai besoin de tes mains ... Leur formation Batterie basse violon fonctionne de mieux... La suite