Accueil Chronique de concert Daymo + Marygold + Gazouz + The Black Sheep
Samedi 23 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Daymo + Marygold + Gazouz + The Black Sheep

Daymo + Marygold + Gazouz + The Black Sheep en concert

Usine - Istres 06 Octobre 2012

Critique écrite le par

Pour cette soirée spéciale de L'Usine, qui fête la 50.000ème heure de ses studios de répet' ... Et qui, pour ce faire, a invité cinq de ses petits protégés, à savoir : Daymo, Gazouz, The Black Sheep, Marygold et Soma.



Les premiers à ouvrir le bal sont donc les quatre garçons de Daymo, dont nous avons croisé le bassiste dans les loges (juste avant d'interviewer Soma) ... Avec un bel éclat de rire en l'entendant se vanter au téléphone : "Non mec, jt'e laisse là ... Je suis en loge avec du champagne !!" Le tout mort de rire dans le couloir, avec une pauvre bière à la main ;) !!

Bref, je le reconnais tout de suite sur scène, entouré des trois autres. Ils commencent par une petite musique Electro plutôt rigolote ... Qui se transforme très vite en du gros son. Le public plutôt jeune, venu entendre ces groupes de notre scène locale, semble bien apprécier ce Rock façon US bien balancé, avec beaucoup de guitare. La voix de Marc est plutôt intéressante et ils déménagent bien avec leur jeu limite métalleux qui commence à bien faire bouger la salle.



Une musique très efficace, jouant sur les cassures dans le rythme. Quand le bassiste passe au sampler, il lui applique une ligne de basse pour rester dans ce bel esprit Rock. Qui sait pourtant partir un peu dans la ballade Folk par moment.



Mais c'est dans les moments où guitares et basse jouent de front que le son a le plus de couleurs. Une belle ligne qui nous fait face ... Comme je les aime ! Tout à fait dans l'esprit de Soma, qui va suivre. Ils ont chaud et nous donnent de même. Un bien bon début de soirée ma foi !

"Est-ce que vous avez chaud ? Nous aussi !!" ... Vous voyez, je vous l'avais dit ;) ! Ils nous proposent alors Out Of This World, qui figure sur le petit CD que L'Usine nous a offert à l'entrée (et oui, on a été gâté nous ce soir !!). Mais alors nous, on a eu la version ballade ce soir ... Voyez-vous. Parce que si vous écoutez leur enregistrement, c'est plutôt du style La Voix Du Diable !!! Non mais blagues mises à part, il sont super bons dans ce registre et la voix du chanteur colle parfaitement, un brin cassée et rauque ... A la Bruce Springsteen par moment.

Bien évidemment, nous avons droit à un "A poil !!" (et oui, que serait un bon concert sans son incontournable A Poil ?!!) auquel Marc répond : "Après A Poil, Après ... Mais normalement c'est Yannick à poil !!" Et hop, quatre notes avant le "Olé !!" de Made In Spain qui commence . Ils jouent vraiment avec les limites d'un son métal, avec les trois guitares sur un même plan et c'est bon ça !! C'est un nouveau genre : Le Rock-Métallo-Hispanique ... Qui, je pense, va faire des émules !! Et qui tourne ensuite au style Cow-boy Country, avec des filles qui se mettent à danser bras dessus-dessous dans la salle ... Bref : On se marre bien !



La dernière est alors annoncée ... Rien de moins que Daniela ! Et c'est parti mon Kiki pour cette reprise en bonne et due forme, avec toujours force de guitare et un large sourire sur leurs visages ... Et des jeunes filles du premier rang qui jouent les rougissantes ... Ce qui me fait bien rire !

Petit pont, pendant la reprise, avec enchainement sur Where Is My Mind des Pixies (pourquoi pas ?!!) et puis on repart sur Daniela, avec un dernier saut de cabri sur la batterie !! Ce fut intense et vraiment une très bonne petite découverte pour commencer cette soirée Happy Birthday !

Marc : Chant & Guitare
Alexandre : Guitare
Alban : Basse & Sampler
Yannick : Batterie

Setlist
1 - Snake Spirit
2 - Generality
3 - Desir Noir
4 - Sorry like A Stone
5 - Out Of This World
6 - Made In Spain
7 - Daniela (Elmer Food Beat)


***************************************************************************



Après le passage musclé de Daymo, c'est Gazouz qui débarque ... Beaucoup plus nombreux, avec cuivres et percussions ... (Sans oublier un chanteur à Dreads) et qui vont nous proposer un genre de Reggae-Rock de bonne facture, très chiadé niveau musique. Un mélange très sympa de cuivre et de drums, qui fait mouche sur un public qui commence à danser d'un pied sur l'autre dès le premier morceau.

"Ça faisait longtemps qu'on était pas venus !" nous lance Yacine (le chanteur), content d'être de retour. Qui plus est, avec des potes et dans la grande salle !! Selon les morceaux, Codi Olive, le guitariste, chante lui aussi. Bon, la fin du second morceau est pourri et les autres, ne montrant aucune solidarité, vont bien se foutre de sa gueule (et c'est pas joli joli !!)

Ensuite on part en route pour l'île Mascarin, avec même la choré des deux guitaristes et du bassiste, tous morts de rire !! On retrouve bien l'esprit de la Réunion, mais à la sauce un peu rap. Yacine joue de sa voix et le résultat est super festif. Avec beaucoup de guitare, ce qui donne à ce Reggae un intéressant côté Big Band qui change de ce qu'on peut avoir l'habitude d'entendre.



Sur Parano, les deux chanteurs semblent se répondre et nous somme gagnés par le rythme et la fièvre de la danse. On oscille maintenant entre Reggae et Latino. C'est super chaud et on termine par une pirouette digne d'un petit rat de l'opéra ;) !!

Cette chaleur, ils nous demandent de la faire monter encore d'un cran, pour tous ces potes istréens qui font tous de la musique. Alors, allons-y gaiement !! Il descend sur les caisses des crash barrières pour haranguer un peu plus un public qui ne demande que ça en plus. Les gamins sautent sur les épaules de leurs papas et les minettes tout devant ont l'air super fans !



Pour la dernière, ce sera une spéciale dédicace à Pierre ... Puis à Pascal ?!! Suivi d'un "Est-ce que vous êtes là ce soir ?!!" L'ombre du vibraphone apparait immense sur le mur de côté, avec son alchimiste penché au-dessus pour préparer son mystérieux breuvage. Le saxo joue avec un écho qui semble infini. Petit à petit, les uns après les autres, ils quittent la scène pour ne laisser, au final, qu'un son de batterie/basse, avec en voix-off le chanteur qui nous demande encore si on est bien là ! Mais comme on est bien là, ils reviennent tous pour un dernier chœur presque à capella, soutenu par une belle clappe avec toutes les mains en l'air ... Sur un petit duo bongo/vibraphone et le public qui chante. Il en font même baisser la musique, pour mieux entendre ce beau chœur istréen ... La grande classe !!

Yacine Kheloufi : Chant
Codi Olive : Guitare & Chant
Daniel Bourgeois : Guitare
Benoît Fouquet : Basse
Christophe Cavallini : Vibraphone
Pascal Gondrand : Trompette & Percussions
Yannick Destree : Saxophone
Gilles Fasulo : Batterie

Setlist
1 - Exiles
2 - On En Perd Son Latin (sans la fin)
3 - Mascarin
4 - Parano
5 - Gazouz
6 - Pessimiste
7 - On En Perd Son Latin (fin)


***************************************************************************



Alors troisième volet de la soirée avec The Black Sheep ... Et ça commence par une belle surprise, avec une jolie blondinette qui prend place derrière la batterie (ce qui n'est pas si fréquent !). A la basse, on a le sosie de Georges Harrison. Ajoutez à cela deux guitares électriques et vous obtenez un bon Rock pur trad's ... Et en français, s'il vous plait !

Les mecs se font plaisir aux guitares et la demoiselle envoie grave ... Chacun y allant de son petit face à face en jouant le duo. Alors c'est du bon vieux Rock des familles certes, mais il est excellent !!

Ils ne font pas de pause pour les enchainements et misent gros sur les jeux de cordes, quitte à se jeter à genoux guitare au poing et le visage dégoulinant ! Ils lancent même un hommage à L'Usine, avec un Hip Hip Hip qui est suivi par toute la salle. Alors le son est parfois à la limite du larsen , mais ils ont une sacrée pêche et une putain d'énergie.



Spéciale dédicace à Daymo, Gazouz, Marygold et à Soma ... Avec ce Noctambules qui va leur parler et qui commence encore une fois avec une grosse ligne de cordes. Kiko Malbos arpente la scène avec sa guitare en fer de lance. Emeline se déchaine à la batterie sur fond d'éclair et de tonnerre. Alors si ça, ça ne s'appelle pas mouiller la chemise ... Elles en ont même changé de couleur, c'est pour vous dire !

Grands moulinets de bras et genoux à terre, la tête jetée en arrière vers les étoiles ... Et on en est déjà à la petite dernière, comme il dit, mais nous on y resterait bien encore un moment ! Kiko nous offre un jeu de jambes à la Elvis avant de nous lancer "On ira tous à Montfavet !!" Et pour cette dernière, ils ne s'économisent pas et se donnent à 100%.

Mais la salle crie. En demande encore ... "Ah ben, encore une alors !" Brand New Cadillac sera le rappel, avec maintenant un Kiko sur le dos qui joue par terre en tournant. Alors je me pose une question : On a la même chose sur un set d'une heure ? Si oui, ça vaut vraiment le coup d'être vu !! En attendant, ils nous quittent pour ce soir, en saluant, guitare en l'air !



Kiko Malbos : Chant & Guitare
Eric : Guitare
Gilles : Basse
Emeline : Batterie

Setlist
1 - Radio Vaudou
2 - Que Le Tonnerre Résonne
3 - Dames De Cœur
4 - Au Milieu Des Ronces
5 - Noctambules
6 - Long Courrier
7 - Tigresse
8 - Tout Va Bien Docteur
---------------------------------
9 - Brand New Cadillac


***************************************************************************



Dernier groupe à passer avant Soma ... Ce sera Marygold, un groupe français au look BCBG ... Avec garçons beaux gosses en costumes cravates. Un style qui tranche avec les rockeurs en black de The Black Sheep que nous venons de quitter !

Ceci étant, il ne faut pas se fier à l'eau qui dort, parce que le chanteur devient sacrément impressionnant quand il se met à hurler, tête vers le ciel. Décidément, elle est sacrément bonne cette moisson d'istréens !! Moi, j'aime bien ce paradoxe entre leur allure de garçons sages et leur musique décalée ... Et il n'est pas nouveau que je soit sensible au Rock français (n'en déplaise à mon photographe préféré ;) !)

Après une première chanson en français, on passe à la langue de Shakespeare et toujours notre chanteur, qui semble tout juste sorti d'une promo d'école de commerce et qui saute sur place en poussant des cris ... C'est bon ça !



Alors, quand il tombe la veste, les demoiselles du premier rang ne semble pas insensibles à son indéniable charme. I Don't Care mélange à présent les deux langues et eux ménagent leurs effets avec des temps calmes qui ne font que précéder de belles montées en puissance. Le guitariste vient se poster sur un caisson des crash barrières pour continuer à jouer à grands renforts de coups de tête.

Le chanteur semble vibrer avec les guitares et chante une main sur le cœur, les yeux levés ... Quand on part sur une rupture, toute en douceur, avec une guitare hyper présente qui semble partir dans une sorte de complainte désespérée. C'est très intense comme set au rendu final.

Mais ils n'oublient pas de se détendre entre ces morceaux, plutôt investis à chaque fois, comme avec l'annonce de L'Ami : "Pour les intimes, le copaing avé l'accent !" Tout le monde participe. Les filles crient et l'ambiance est au plaisir communicatif.

La dernière sera leur première compo (celle qui figure sur le fameux CD offert à l'entrée) et qui est annoncée comme un hommage à cet anniversaire de L'Usine ... "Donne moi ta main ..." demande Selyann Dub au guitariste, qui lui tend mord de rire. Ils se postent tous les trois juste devant nous, la batterie dans leurs dos. Ils jouent une dernière fois ce jeu de rupture dans les rythmes avant le dernier décollage avec un "Envole toi ..." lancé en contre jour dans les strombi ... Alors moi je dis : j'ai beaucoup aimé ... Et pis c'est tout ;) !!



Selyann Dub : Chant
Ju Whaitforit Machete : Guitare
Guy Ness : Basse
? : Batterie

Setlist
1 - Comme Une Evidence
2 - Lying There
3 - I Don't Care
4 - Rien D'Innocent
5 - Last Teardrop
6 - L'Ami
7 - Sans Moi Tu Danse
8 - Dies Irae


Chronique réalisée par l'équipe de Concerts en Boîte

Marygold : les dernières chroniques concerts

Marygold en concert

Marygold par Ysabel
Pub de l'Europe - Istres, le 18/01/2013
Heureuse habitante d'Istres depuis quatre ans ... Le Pub de L'Europe, je connaissais bien sûr, mais jamais je n'y étais allée pour écouter un concert ! Ce sera donc le premier de... La suite

Marygold + Triembach en concert

Marygold + Triembach par Ysabel
Magic Circus - Isres, le 29/11/2013
Rendez-vous ce soir au Magic Mirror pour une bonne petite session Rock, avec Triembach, suivis par Marygold et Furiapolis pour finir. Et, dès mon entrée, je me fais la même... La suite

Usine - Istres : les dernières chroniques concerts

Kanjar'oc + De la Crau en concert

Kanjar'oc + De la Crau par Pirlouiiiit
Usine, Istres, le 23/11/2019
Une fois n'est pas coutume ... bien qu'il y ait plein de super concerts dans le quartier (comme tous les week-end et même soirs de la semaine) nous avons décidé de prendre une... La suite

SKÁLD en concert

SKÁLD par Fredb Art
L'Usine Istres, le 29/03/2019
Ce soir, vendredi 29 mars, je prends la direction de l'usine d'Istres, avec une belle programmation atypique : SKÁLD. Mais quézaco ? C'est un groupe français qui chante en vieux... La suite

Steve'n'Seagulls, Képa en concert

Steve'n'Seagulls, Képa par Fredb Art
L'Usine Istres, le 09/02/2018
On est samedi soir 09 février et c'est une soirée finlandaise qui m'attend avec la tête d'affiche : Steve'n'Seagulls. Dès mon arrivée à L'usine D'Istres, je comprends tout de suite... La suite

Ladies Ballbreaker + Toys en concert

Ladies Ballbreaker + Toys par lsl
L'Usine Istres, le 02/02/2019
Pour ceux qui ne connaissent pas encore Lady Ballbreaker, c'est un groupe qui reprend ACDC, mais pas un groupe lambda, non non non rien de quelconque ici, puisque c'est un groupe... La suite