Accueil Chronique de concert Leprous, Treponem Pal, Shaarghot
Dimanche 14 juillet 2024 : 6298 concerts, 27136 chroniques de concert, 5414 critiques d'album.

Chronique de Concert

Leprous, Treponem Pal, Shaarghot

Leprous, Treponem Pal, Shaarghot en concert

L'usine Istres 31/05/2024

Critique écrite le par

Rock à l'Usine 2024 (3eme édition)

Vendredi soir, fin de semaine, quoi de mieux pour commencer le week-end de se rendre à l'Usine pour un festival rock et métal : le Rock à l'Usine. Certes au départ de Marseille, pour y être à 18h45, début des festivités, il faut partir tôt mais les dieux du metal sont avec nous et le chemin s'effectue sans trop de bouchons.


Neurotic Strangers
C'est avec du post rock que la soirée commence, Neurotic Strangers, un jeune groupe originaire d'Arles. Ambiance calme et planante dans la grande salle, une superbe voix cristalline, les progressions des morceaux se terminent sur des belles envolées. Impressionné par leur maturité malgré leur jeune âge. Leur musique est riche et recherchée, un groupe à suivre car ils risquent d'aller loin alors qu'ils ont déjà fait beaucoup de chemin.


Smash Hit Combo
Une petite pause pour faire le tour des stands de merch, manger un hot dog et boire une bière, pendant que dans le club se met en place Smash Hit Combo. Ambiance très différente du premier groupe, très énergique et un univers gaming, geek, ciné avec beaucoup de bonnes références comme par exemple le titre Kaneda, seul les vrais savent, qui m'a replongé dans ma jeunesse. Un chant rappé et growlé avec les deux front men qui chauffent bien la salle, le tout sur une bonne rythmique entre djent et metalcore qui déchaine le public.


Treponem Pal
On ne présente plus Treponem Pal, un des groupes phare des années 90 dans le neo metal indus. On a droit à titres historiques bien évidement mais également du très bon dernier album Screamers sorti en 2023. Un très bon set, bien équilibré, une bonne présence de Marco Neves qui nous embarque dans leurs univers et qui donne envie de se replonger dans leur discographie.
A écouter : The Fall, Screamers


Shaârghot
Très attendu ce soir, Shaarghot joue dans le club comme en 2017, dommage je les aurai bien vu dans la grande salle. Cela n'enlève en rien à l'énergie qu'ils envoient. L'ambiance est survoltée dans la salle. Entre les décors et costumes post apocalyptiques, la prestation scénique, et leur univers cyber punk qui est parfaitement représenté, on a droit à un vrai spectacle et on est transporté dans leurs clips. Bien évidement ça slame dans tous les sens, certains au premier rang se font adouber d'une main de peinture noire sur le visage. Des morceaux pêchus et accrocheurs, j'ai encore le "Are you Ready !" dans la tête. Le tout dans un superbe ambiance.

Setlist : The One Who Brings Chaos, Let me out, Now Die !!!, Kill Your God, Life and Choices, Traders Must Die, Great Eye, Bang Bang, Red Light District, Break Your Body, Are You Ready, Azerty, Shadows


Leprous
Pour clôturer cette soirée, Leprous un groupe qui est rentré dans mon top des groupes que je recommande. Déjà vu en première partie de Devin Townsend il y a quelques années et au Hellfest également, leur style a un peu évolué depuis avec des albums un peu moins metal, un savant mélange de douceur et d?explosivité. Riffs chirurgicaux, une rythmique haletante, quelques notes de synthé pour adoucir et souligner les mélodies et une basse qui vient enrober le tout. Un de mes morceaux préférés The Price de l'album The Congregation puis The Valley sur Coal me mettent par terre dès le début du set. On a également droit au très bon nouveau morceau Atonement sorti la veille sur les plateformes de streaming. Sur scène les norvégiens débordent d'énergie, emmenés par leur chanteur charismatique Einar Solberg et sa voix saisissante sur des titres comme Below qui donne des frissons. Que dire de plus que chaque fois que je les vois c'est une claque émotionnelle. Un poil court, malgré un gros rappel on voudrait les écouter des heures.

Setlist : Have You Ever?, The Price, The Valley, Atonement, Out of Here, Slave From the Flame, Below, The Sky Is Red

Merci à Chris et Pierre pour l'accréditation avec une belle édition, je regrette juste de ne pas pouvoir être présent le lendemain pour la seconde journée avec entre autres Les tambours du Bronx et Benighted. Une date à noter pour le festival l'an prochain.

Treponem Pal : les dernières chroniques concerts

Beyond the Styx, Wolvennest, Shcizophrenia, The Old dead tree, Evil Invaders, Treponem Pal, Dozer, Electric Callboy, Amon Amarth, Tenacious D, Pantera, Slipknot en concert

Beyond the Styx, Wolvennest, Shcizophrenia, The Old dead tree, Evil Invaders, Treponem Pal, Dozer, Electric Callboy, Amon Amarth, Tenacious D, Pantera, Slipknot par Pipoulem
Hellfest Clisson, le 18/06/2023
Hellfest 2023 18 juin 2023 - Beyond the Styx, Wolvennest, Shcizophrenia, The Old dead tree, Evil Invaders, Treponem Pal, Dozer, Electric Callboy, Amon Amarth, Tenacious D, Pantera,... La suite

L'usine Istres : les dernières chroniques concerts

Barbara Pravi en concert

Barbara Pravi par Lionel Degiovanni
Istres, L'Usine, le 19/03/2022
Ce soir, je vais découvrir la jeune artiste qui a terminé deuxième à l'eurovision 2021, il s'agit de Barbara Pravi. Grâce à son titre Voilà elle éclate au grand jour du grand... La suite

Kanjar'oc + De la Crau en concert

Kanjar'oc + De la Crau par Pirlouiiiit
Usine, Istres, le 23/11/2019
Une fois n'est pas coutume ... bien qu'il y ait plein de super concerts dans le quartier (comme tous les week-end et même soirs de la semaine) nous avons décidé de prendre une... La suite

SKÁLD en concert

SKÁLD par Fredb Art
L'Usine Istres, le 29/03/2019
Ce soir, vendredi 29 mars, je prends la direction de l'usine d'Istres, avec une belle programmation atypique : SKÁLD. Mais quézaco ? C'est un groupe français qui chante en vieux... La suite

Steve'n'Seagulls, Képa en concert

Steve'n'Seagulls, Képa par Fredb Art
L'Usine Istres, le 09/02/2018
On est samedi soir 09 février et c'est une soirée finlandaise qui m'attend avec la tête d'affiche : Steve'n'Seagulls. Dès mon arrivée à L'usine D'Istres, je comprends tout de suite... La suite