Accueil Chronique de concert Die Apokalyptischen Reiter
Dimanche 17 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Die Apokalyptischen Reiter

Die Apokalyptischen Reiter en concert

Sala Rockstar Live - Barakaldo 28/04/12

Critique écrite le par



C'est donc sous un énième jour de pluie que je rejoins, accompagnée de quelques potes, ce qui devenu l'une de mes salles préférées ces derniers mois.

A l'inverse du dernier concert de Thin Lizzy dans cette même salle, je n'avais jamais vu la sala RockStar aussi vide. L'un des roadies nous informera que le premier groupe à même évolué devant une dizaine de personne seulement. Manque de succès du groupe dans cette région ou contexte économique trop difficile en ce moment ?



Pour ma part c'est donc pendant l'interprétation du second groupe "Emi Bulls" que j'arriverai. Allemands eux aussi, c'est un jeune groupe qui officie dans un genre metal moderne néo hardcore, truffé de multiples arrangements audios et aux passages très éclectiques parfois plus calmes. Pas mauvais techniquement mais pas réellement mon domaine de prédilection. C'est un peu de loin que je regarderai le concert.



Une bière plus tard et les Cavaliers de l'Apocalypse font enfin leur entrée sur scène. Line-up identique et stable depuis la tournée du Pagan Fest en septembre 2009 avec Ady à la place de Lady Cat-Man à la guitare. Pour le reste Fuchs assure toujours le rôle de frontman, entouré de Sir G. derrière les fûts, Volkmar Weber à la basse et l'incontournable Dr Pest au clavier, perché sur sa balançoire dans sa tenue de maître du sadomasochisme, honorant dignement la Crampe de Pulp Fiction. Entre deux notes de clavier, ce dernier viendra sur scène armé de son martinet "fouetter" les premiers rangs - avis aux amateurs ! -



Malgré le peu de personnes présentes - environ 160 - le groupe gardera un dynamisme et le sourire tout au long du concert. Fuchs viendra dès le départ serrer quelques mains aux personnes situées devant avant que le groupe attaque son show sur "... Vom Ende der Welt".



Configuration scénique basique pour cette tournée, nous aurons quand même le droit à quelques confettis sur "Wahnsinn" puis plus tard sur "Vier Reiter stehen bereit", propulsés par un canon.
Les puissants et ravageurs titres "Wahnsinn et Unter der Asche" qui annoncent clairement le ton de la soirée et "Riders of the Storm" - qui n'est pas une reprise des Doors ! - qui est également chanté dans la langue de Goethe malgré son titre viendra compléter cet enchaînement. Toujours ce mélange de sonorités extrêmes aux rythmiques festives et entraînantes, allant du death/black au folklorique en passant par quelques riff thrash et autres influences variées, le tout agrémenté de quelques passages plus calmes, sombres et envoûtants au piano.



Die Apokalyptischen Reiter reste une entité à part entière avec sa personnalité qui lui confère un style un peu unique et différent des autres groupes, qui donne aussi bien l'envie de taper des mains que secouer la tête.
Tout au long du concert Fuchs changera régulièrement de tenues de scène, passant du pantalon à bretelles à la tenue sombre des périodes noires et totalitaires de l'histoire de l'Allemagne. Un petit côté histoire et politique qui se retrouve dans le titre "Revolution" ou le sieur viendra balancer son drapeau tel un révolutionnaire sur scène, petit entraînement pour le 1er mai à venir !



Démonstration de percussions entre "Wir Rieten" et "Die Boten" par Fuchs histoire de rajouter un air brésilien à toutes ces compositions déjà très riches. Public nombreux ou non, les Cavaliers inviterons cette fois-ci encore une jeune fan à monter sur scène et à prendre un bain de foule à bord du canoë gonflable sur le très entraînant titre aux rythmes celtiques "Seemann". Balade en bateau réussie et relativement mouvementée pour la demoiselle pas très motivée au départ par cette idée apparemment, à qui notre frontman tentera par la suite de donner un cours de danse ... sans succès.



Un manque de succès aussi pour la tentative de "wall of death" réclamé par Fuchs sur "Reitermania", trop peu de monde ce soir là.
Le concert continuera sur "Das Paradies" avant de clôturer sur une version acoustique de "Friede Sei Mit Dir"
Moins d'une heure et demi de concert qui une fois de plus passeront très (trop) vite. Une prestation qui aurait méritée plus de public ce soir mais qui n'en a pas pour autant été moins bonne que d'habitude, avec l'implacable duo Volkman/Ady, toujours aussi bon techniquement. Le groupe reste à la hauteur de sa réputation quelque soit le contexte, et ça c'est un vrai plaisir.



... Vom Ende der Welt
Wahnsinn
Unter der Asche
Riders on the Storm
Es wird schlimmer
Revolution
Der Adler
Der Weg
Wir reiten
Die Boten
Die Schönheit der Sklaverei
Vier Reiter stehen bereit
The Fire
Nach der Ebbe
Komm
Seemann
Iron Fist
Reitermania
Das Paradies

Elfriede (Acoustic version of Friede Sei Mit dir)

Toutes les photos du concerts sur https://www.flickr.com/photos/abigailbathory/sets/72157629933773255/


Sala Rockstar Live - Barakaldo : les dernières chroniques concerts

Therion en concert

Therion par Abigail Darktrisha
Sala RockStarLive - Barakaldo ESP, le 06/10/2012
Il m'arrive parfois de ne pas savoir par où commencer une chronique quand l'émotion dépasse la raison au point de faire 1000 kms de route en 24h pour assister à deux dates du... La suite