Accueil Chronique de concert Feist + Apostle of Hustle + Vive la fête ! + Olivia Ruiz
Lundi 30 novembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Feist + Apostle of Hustle + Vive la fête ! + Olivia Ruiz

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 8 octobre 2004

Critique écrite le par



Si la soirée "Vive les Femmes" a d'abord débuté par une prestation d'un trio masculin (Apostle of Hustle, invité au dernier moment par Feist), elle a parfaitement tenu ses promesses en termes de charme féminin. Le résultat a par contre était plus contrasté au niveau artistique... Rien à reprocher de ce côté là aux amis canadiens de Feist, le trio Apostle of Hustle a en effet délivré un excellent set de 30 minutes. L'univers de ce groupe est assez varié et orignal : on passe allègrement d'ambiances Americana à la Calexico ou Giant Sand à du reggae voire à de la musique cubaine, le tout chanté avec classe et joué de manière roots (guitare, basse, batterie, claviers)... Apostle of Hustle recevra sur la fin l'apport des trois musiciens de Feist, avant de faire une apparition collective juste après avec la tête d'affiche : c'est vraiment la franche camaraderie entre les deux groupes...
L'auteure de Let it die a par la suite présenté son concert habituel (lire les chroniques de ses concerts à Bourges et Sédières), avec des morceaux très bien écrits, chantés de manière troublante et interprétés avec une guitare tranchante et un bon groupe. Même si la très belle jeune femme a tendance à énerver avec ses caprices de stars (aujourd'hui, les lumières - trop blanches à son goût - lui déplaisent), on n'est pas prêt de se lasser de la musique de Feist, une artiste capable d'accomplir l'exploit de faire sonner correctement une chanson des terrifiants (et fort heureusement morts) Bee Gees...


(Photo Olivier Micheli)

La suite va se révéler moins convaincante, mais tout aussi charmante : Olivia Ruiz présentant son premier album sur scène juste après, avec ses musiciens faire valoir. Si l'on constate que l'ex pensionnaire de la maison TF1 sait chanter et a fait un effort d'originalité par rapport à ses anciens camarades dans le choix de ses morceaux (ce n'est pas excessivement difficile... ), elle a gardé des tics Star Ac' rédhibitoires. Elle ne peut en effet s'empêcher de danser comme si elle était au "Prime" et devait aguicher son public. Quand on a pour prétention de faire de la chanson française réaliste (mais parfois "rajeunie" avec des grosses guitares poisseuses), ces chorégraphies formatées pour les bimbos sont quand même assez risibles. Musicalement, Olivia Ruiz présente une sorte de chanson variété loin d'être enthousiasmante. Cela étant, la petite est assez craquante quand elle danse !



Un qualificatif qui colle également parfaitement à Els Pynoo, la chanteuse/danseuse de Vive la fête !. Quand elle arrive peu après ses trois amis vêtus de noirs, maquillés, et visiblement chargés à mort (sourires béats et ricanement incessants), on constate que cette personne est habillée très court dans une tenue moulante révélant une poitrine opulente et des fesses charnues, ouch ! Pendant la durée du set, on a donc la surprenante impression d'assister à un peep show à Pigalle entrecoupé de couinements et hurlements en français, tout un programme... Els Pynoo danse et sourit mécaniquement, la drogue sans doute... Et que dire de ses acolytes ? Ils ont le grand mérite de faire un bruit d'enfer à l'aide de leurs instruments - claviers aux sonorités très Depeche Mode, basse aussi groovante que percutante et guitare tout à tour gadget ou puissamment rock. Vive la fête ! déroule son répertoire à la grande joie des quelques aficionados, aussi en joie que leurs idoles... On se prend donc le dissonant et hystérique Noir Désir en pleine tronche, on rigole franchement sur les pochades électro kitsch Nuit blanche ou Maquillage, on se trémousse violemment sur le medley ultra rock chanté par Danny Mommens (Real wild child / Ça plane pour moi) et l'on part se coucher après le dispensable mais plutôt bien envoyé Fade to grey signé par les peu recommandables Visage. Vive la fête ! ne mérite sans doute pas tout le battage fait autour de son disque (Nuit blanche) mais le groupe belge permet un joyeux pétage de plombs, c'est déjà pas mal...

Sites Internet : www.arts-crafts.ca/apostleofhustle/, https://feistmusic.artistes.universalmusic.fr/, www.olivia-ruiz.com et www.vivelafete.net/.

Feist : les dernières chroniques concerts

(mon) Rock en Seine, 2005, 2/2 : Asyl, La Phaze, Goldfrapp, Herman Düne, The Departure, Babyshambles, Feist, Foo Fighters, The Film, Robert Plant, Franz Ferdinand en concert

(mon) Rock en Seine, 2005, 2/2 : Asyl, La Phaze, Goldfrapp, Herman Düne, The Departure, Babyshambles, Feist, Foo Fighters, The Film, Robert Plant, Franz Ferdinand par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 26/08/2005
Pour le premier jour du festival c'était par là ! Avant de rejoindre le site du Parc de Saint-cloud on se fait une grosse balade le nez au vent dans Paris, où l'image du... La suite

Nouvelle Vague, Feist, Dj's are not rockstars...(Marsatac 2004) par sami
Dock des suds, Marseille, le 24/09/2004
Nouvelle Vague, le dernier projet casse-gueule mais pour une fois couronné d'un relatif succès de Marc Colin (clavier) et Olivier Libaux (guitare) ouvrait les hostilités dans un Cabaret Rouge plutôt bien rempli et curieux d'entendre les reprises façon bossa nova de grands classiques de la new wave et du punk. Massacre en règle pour certains,... La suite

Feist + An Pierlé + Laetitia Shériff + Nouvelle Vague + OMR (Festival de Sédières 2004) par Pierre Andrieu
Grange du château de Sédières, le 22/07/2004
Le festival de Sédières 2002 et particulièrement les prestations réussies de Joseph Arthur, Hawksley Workman, Tindersticks, The Notwist, Miossec et Dominique A nous laisse un souvenir impérissable, celui de 2003 (annulé à cause du conflit des intermittents) est déjà oublié, place au festival 2004 et à son affiche de qualité et très fournie (7... La suite

Gonzales + Mocky par Hum !
Poste à Galène - Marseille, le 06/06/2001
Waw ! Dur à raconter celui là. J'y suis allé ne sachant rien de lui si ce n'est ce qui figurait sur Concert And Co à savoir " Hip hop acide et mélodique". Lorsque je suis arrivé vers 22h30 je pensais assister aux quelques dernières minutes du concert et point du tout, le concert venait à peine de commencé et en plus il s'agissait d'une première... La suite

Olivia Ruiz : les dernières chroniques concerts

Interview d'Olivia Ruiz dans le cadre du festival Musilac 2017 en concert

Interview d'Olivia Ruiz dans le cadre du festival Musilac 2017 par Lily Rosana
Musilac, Aix-les-Bains, le 04/08/2017
On la connaît en chocolat, sublimée d'une vieille caboche, danseuse étoile, réalisatrice fantastique, écrivaine de maux tendres, poète mage et enfin douce maman. Le 18 novembre... La suite

Jamiroquai, Sting, Phoenix, Texas, Julien Doré, Kery James, Justice, Vianney, Petit Biscuit, LP, Olivia Ruiz, Lee Fields, Last Train, Cocoon, Royal Republic, Calypso Rose, Birdy, Lulu Gainsbourg... (Festival Musilac 2017)   en concert

Jamiroquai, Sting, Phoenix, Texas, Julien Doré, Kery James, Justice, Vianney, Petit Biscuit, LP, Olivia Ruiz, Lee Fields, Last Train, Cocoon, Royal Republic, Calypso Rose, Birdy, Lulu Gainsbourg... (Festival Musilac 2017) par Lily Rosana
Aix-Les-Bains, le 13/07/2017
"Les 15 ans de Musilac !", "Déjà !" diront les musilakiens de la première heure. "Seulement !" crieront les gourmands. J'ai eu la chance de pouvoir être spectatrice des 4 jours... La suite

Olivia Ruiz en concert

Olivia Ruiz par Zulone
Usine - Istres, le 28/01/2017
C'est avec l'accent chantant du sud-ouest que la belle Olivia Ruiz fait son entrée sur la scène de l'Usine. Les premières notes d'intro laissent présager une ambiance cosy...... La suite

Festival Aluna 2013 : -M-, Tryo, Cali, Olivia Ruiz, Mika, Christophe Maé, BB Brunes, Lilly Wood And The Prick, Breakbot, Colours in the Street, Olivia Dorato, Gribz, La Ruelle en chantier, Camping de Luxe en concert

Festival Aluna 2013 : -M-, Tryo, Cali, Olivia Ruiz, Mika, Christophe Maé, BB Brunes, Lilly Wood And The Prick, Breakbot, Colours in the Street, Olivia Dorato, Gribz, La Ruelle en chantier, Camping de Luxe par Lionel Degiovanni
Ruoms, le 15/06/2013
Le festival Aluna se veut un savant mélange entre programmation d'artistes locaux et artistes à la hauteur nationale, et même internationale. Cette année est la 6ième édition et... La suite

Vive la Fête : les dernières chroniques concerts

Vive la Fête en concert

Vive la Fête par Philippe
Le Poste à Galène, Marseille, le 19/10/2007
Vendredi soir, après un assez chaotique apéritif haineux et rose au Lollipop Music Store, et au lieu d'aller comme tout le monde à la Friche ou nous faire serrer par la police à... La suite

Vive la Fête en concert

Vive la Fête par Philippe
Poste à Galène, Marseille, le 19/10/2005
Ce soir un public un peu hype (mais pas que) se presse au Poste à Galène. Le groupe Vive la Fête a un côté médiatique (soutenu par l'infect Karlagerfeld) mais tient aussi la... La suite

Klanguage, Katerine, Vive La Fête par Bertrand Lasseguette
Cartonnerie Reims, le 17/03/2006
Klanguage. Sympathique trio rémois électroclash. Deux beaux garçons. Une jolie fille. Morceaux avec guitare, basse. Un peu. Sinon, ordinateurs, claviers. Rythmes digitaux. Blip, blip, yeah !! Chant pour fille. Chœurs pour garçons. En anglais. Paroles simplistes, répétées, sensualité de dancefloor. Musique facile. Sons recherchés. 7 morceaux... La suite

Christopher O' Riley + Boom Bip + Maximö Park + The Polyphonic Spree + Sonic Youth + Metric + Vive la fête (Route du Rock 2005) par Bertrand Lasseguette
Fort de Saint Père - St Malo, le 14/08/2005
Ah qu'il faisait bon somnoler le matin au bord des plages de la baie de Saint-Malo. Le vent était vif toutefois, un peu dur même ; pointe de la Sarde, un concours de pêche en haute mer était annulé. Christopher O' Riley : Radiohead à marée basse Vers 16h, c'est par hasard que je tombe sur le petit concert de Christopher O' Riley. Son... La suite

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

Bertrand Belin + Elliott Murphy + Red (20ème anniversaire de La Coopé) en concert

Bertrand Belin + Elliott Murphy + Red (20ème anniversaire de La Coopé) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 03/03/2020
Dans le cadre des festivités pour le 20ème anniversaire de La Coopé (dont le "point d'orgue" était la venue des dramatiques Indochine quatre jours plus tard, il est bon de... La suite

Indochine (20ème anniversaire de la Coopérative de Mai) en concert

Indochine (20ème anniversaire de la Coopérative de Mai) par Didlou
Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 07/03/2020
Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de la Coopérative de Mai, vingt ans ça se fête et la salle clermontoise sait le faire avec plein de concerts à l'affiche (IAM, Mustang, Iggy Pop,... La suite

Pomme (Les Failles Tour) en concert

Pomme (Les Failles Tour) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 20/02/2020
Grande Coopé quasi complète pour la pétillante et mélancolique Pomme, venue présenter de manière touchante, drôle et assurée son très beau deuxième album d'obédience chanson folk,... La suite

The Mystery Lights + Rod Hamdallah (Les Nuits de l'Alligator 2020) en concert

The Mystery Lights + Rod Hamdallah (Les Nuits de l'Alligator 2020) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 13/02/2020
Animée chaque année par les efforts de moult cadors rock 'n roll blues, la caravane du festival itinérant Les Nuits de l'Alligator passe une nouvelle fois par La Coopé en ce... La suite