Accueil Chronique de concert Festival Zik Zac : Dupain + Toumast + Orchestre National de Barbes
Mercredi 28 septembre 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Festival Zik Zac : Dupain + Toumast + Orchestre National de Barbes

Stade Pratesi - Aix 13 06 Juillet 2007

Critique écrite le par


Un festival de musique populaire à Aix la bourgeoise ? Ouais je vois bien vos sarcasmes là bas au fond. Déjà le terme musique populaire cadre mal avec cette ville qui préfère investir 70 millions d'euros dans un nouveau théâtre au détriment des assos de musiques actuelles qui se bougent (cf : www.aixenlive.com ). Mais aussi parce que, avouons le, en tant que marseillais, quand on prend le bus Porte d'Aix et qu'on débarque Cours Mirabeau, on a l'impression d'avoir changé de monde. Mais des prolos y en a aussi à Aix, ils sont cachés en prériphérie dans la ZAC. Et c'est là-bas que les activistes de La Fonderie & co ont décidé d'installer leur Zik Zac.


Musique populaire ? Allez, soyons sérieux, le milieu culturel prompt à dégainer les termes de citoyen, populaire, démocratie... sait très bien que la musique, la vrai heing, pas celle de la Star'Academy, ça se discute dans des cercles d'initiés, ça se lit dans des hebdos spécialisés et ça s'écoutent dans des temples entre gens de bon goût. Parce que bon, hein, le bon peuple il écoute que des daube du genre Johnny et Obispo.


Et v'la-t-il pas que des assos se décident d'organiser des festivals dans ces quartiers de prolos. Que ce soit Métissons à la Sucrière à Marseille, les Agglos à Port-de-Bouc ou bien donc le Zik Zac à Aix. Et avec une programmation pas démago pour un sous, non, une prog' de qualité.
Et encore une fois on a pris notre pied.


On traverse donc la Zac, puis des stades de tennis, rugby, foot, pour arriver au stade où est installé le festival. De loin on entend les Dupain qui ont déjà attaqué et on arrive pil-poil pour Tout le monde. Que dire de plus sur ce groupe qu'on adore, qu'on a chroniqué pleins de fois, à part qu'ils avaient la pêcche et que le plaisir de jouer était évident. Trop peu de monde pour en profiter mais les Dupain sont de retour et ça fait du bien.


On découvre un peu les lieux (stands de prévention, artisanat du monde, bouffe, toilettes sèches...) pour revenir pour Toumast. J'avais été sous le charme de leur concert au Café Julien et cette fois encore, la magie opère. Petit rappel sur l'histoire du groupe car respect. Moussa Ag Keyna, fondateur et guitariste/chanteur du groupe est un ancien combattant touareg qui a été grievement bléssé et qui depuis continue la lutte par la musique. La filiation avec Tinariwen est évidente d'autant que Toumast signifie identité en touareg.


Guitare et chant pour elle et lui, appuyés par une solide section rythmique : percus, un bassiste efficace qui ne décochera pas un sourire et batterie. Tous les deux sont en habits traditionnels, Gibson à la main et ça balance d'entrée un bon son blues à faire frémir autant les alligators du bayou que les chameaux du désert. Le mariage entre chant touareg, guitare blues et percus orientale est diablement efficace. Musique de transe, c'est bien de cela dont il s'agit. Rythmes répétitifs ponctués de solo du guitariste hilare tandis que la chanteuse envoie des youyous qui renforce ce sentiment mystique. On est plus dans un stade à Aix, on part.


La sensation de voyage est accentuée par cette langue qui nous est étrangère. Cela ne les empéchera de s'adresser en français au public, souvent pour parler liberté, quelque chose pour laquelle les touaregs se battent. Mais aussi avec humour, notamment ce morceau sur le diable, où ils sonnent rendez-vous au Shaïtan dans le désert, car au moins on le voit venir de loin... Quand on se retourne, c'est pour voir que la transe a gagné pas mal de monde, que ce soit l'étudiant hippie ou le lascard qui fait tourner son tee-shirt au dessus de sa tête, évoquant, sans le savoir, les derviches. Des mamas se retrouvent au bled et répondent par des youyous aux Toumast. On replonge dans sa transe hypnotique née de la rencontre entre la magie du désert et la rage guerrière. Et quand le concert s'achève, après avoir acclamé à tout rompre le groupe, une vague de nostalgie nous submerge.


Impression qui nous fera seulement écouter de loin Zouj, groupe de hip hop de la Zac qui prend la suite. Après une pause bouffe africaine / punch on revient pour l'Orchestre national de Barbès. Précédés d'une redoutable réputation scénique, j'avoue ne les avoir jamais vu en concert alors qu'ils ont écumé les scènes. Les nombreux musiciens vot en effet déchainer le public. Voix, instruments tarditionnels, batterie, guitares, basses, claviers ils vont nous servir leur mélange de musique traditionnelle du Maghreb (brassage des styles, gnaoua, chaâbi, kabyle, alaoui, ...), imprégnée de reggae, de funk, de jazz et de raï.


Cette remuante fanfare va faire sacrement bouger le public, ça danse dans tous les sens, les pas appris pour les mariages sont ressortis allégrement par les lascards, les mamas se lèvent de leurs chaises pour taper des mains et envoyer les youyous, les babas cool virevoltent. Entre morceaux traditionnels survatiminés, un zouk pas terrible, une chanson sur les tirailleurs, les ONB savent quand même mener leur affaire et l'enthousiasme est communicatif. Seul réserve pour moi, des claviers un peu trop présents par moment.


Mais ce n'est qu'un détail vu la bonne humeur généralisée (leur sens de l'humour fait souvent mouche) et la redoutable efficacité de leurs morceaux. Ils nous abandonnent après une fort drôle reprise de Sympathy for the devil et on sort de là épuisé d'avoir dansé mais heureux. Trop fatigué par contre pour le Dark swing de Poum Tchak, ils est 2h du mat', on rentre à Marseille.


Au final, je reviens quand même sur cette formidable initiative qu'est le Zik Zac qui m'a presque guéri de mon aixophobie. Un moment de pur bonheur dans une des ambiances les plus populo à laquelle j'ai assisté depuis l'extraordinaire concert d'Idir dans le cadre de Métissons. Encore merci !

Photos par Philippe, un peu de la veille aussi, mais qui n'est pas resté pour ONB hélas... Bien content lui aussi de l'ambiance de ce sympathique festival, avec bonne musique très variée, engagement écolo-citoyen et nourriture de qualité ! Expérience à reproduire sans fautes !

Zik Zac Festival : les dernières chroniques concerts

Hollie Cook en concert

Hollie Cook par Sami
Theatre De Verdure, Aix En Provence, le 17/07/2015
Le Zic Zac Festival a beau fêter cette année sa 18ème édition, je n'avais jusque là jamais eu l'occasion d'y aller, mais cette année c'était pour ma part inenvisageable de rater... La suite

Festival ZikZac Idir + HK et les Satimbanks +Temenik Electric + Z Star en concert

Festival ZikZac Idir + HK et les Satimbanks +Temenik Electric + Z Star par bertrand
Aix en provence, le 20/09/2013
Enieme changement de lieux pour ce festival metissé et du coup, nomade... Une programmation fidèle à ce festival. Une valeur sure depuis des années. Ce soir, je suis... La suite

Jaqee + Smod + Mad Sheer Khan + Baaziz + Mango Gadzi + Stereobox en concert

Jaqee + Smod + Mad Sheer Khan + Baaziz + Mango Gadzi + Stereobox par Serovi
Festival Zikzac - Aix en provence, le 17/09/2010
Direction Aix en Provence pour l'édition 2010 du festival Zik Zac. Un peu d'inquiétude pendant la journée vu le temps gris qui nous intimide. Finalement nous aurons plus de chance... La suite

Festival Zik Zac : Fanga + Tony Allen + Sebastian Sturm + Musical Riot Sound + Selecter The Punisher + Chinese Man en concert

Festival Zik Zac : Fanga + Tony Allen + Sebastian Sturm + Musical Riot Sound + Selecter The Punisher + Chinese Man par Julien 13RU
Festival Zik Zak Bastide Corsy à Aix-en-Provence, le 22/09/2008
ZIK ZAK Festival Le festival Zik Zak squatte la maison de Cézanne... Et oui, pour l'édition 2009, le festival des musiques métisses d'Aix en Provence change de lieu et de... La suite

Dupain : les dernières chroniques concerts

Dupain en concert

Dupain par Pirlouiiiit
Studio de l'Ermitage, Paris, le 14/04/2015
Mon boulot m'amenant de temps en temps à Paris pour un ou deux jours je regarde souvent si je ne peux pas en profiter pour aller voir un concert le soir. En dehors de la première... La suite

Dupain en concert

Dupain par pirlouiiiit
Molotov, Marseille, le 21/02/2014
Après un début de soirée au Lollipop Music Store pour le showcase de Benoit Dettori, j'ai foncé au Black Unicorn pour voir le XV de France tenter en vain de percer la défense du... La suite

Dupain + QWX (festival des langues et cultures minorisées) en concert

Dupain + QWX (festival des langues et cultures minorisées) par Pirlouiiiit
Poste à Galène, Marseille, le 05/11/2013
Ce soir ne pouvant choisir entre musique kurde et occitane et rock bruyant j'ai décidé de faire le yoyo entre le Poste à Galène où se tient une des soirées phare du festival des... La suite

Dupain en concert

Dupain par Celine
la gare Maubec, le 09/03/2013
"Dupain se reforme et propose un concert à la Gare le 9 mars?!!! OUHAIAIAIAI!! Venez on y va!!" Et nous voilà parties à Maubec voir Dupain à la Gare, autant dire : nous voilà... La suite

L'Orchestre National de Barbès : les dernières chroniques concerts

LO'JO, JOHN DOE, ONB, Manu DIBANGO par patrice
Festival de Bougon (79), le 15/06/2001
Super petit festival !!L'orchestre national de barbes a ouvert le bal, un peu décevant. Lo'jo fidèle a lui même a séduit tout le monde, la classe. Le lendemain malgrès une météo douteuse le public a répondu présent, JOHN DOE a fait oublier le froid et les gros nuages. Un super show plein d'énergie et plein de groove. Ce groupe qui ne bénéficiait... La suite

ONB par §greg§
L espace a thiers 63, le 01/12/1999
une ambiance du tonnerre d'entrée de jeu. Une vraie osmose entre le groupe et le public auvergnat. + de 2h00 de concerts. VIVEMENT LA COOPE! La suite

Orchestre National de Barbes par Michael
Lannion-22, le 13/03/1999
Ils ont mis le feu a la petite ville de Lannion. 2h de musiquenon-stop melangeant toutes les influences musicales: Jazz, Rock etmeme Rap. L'ambiance etait super conviviale. La suite

Toumast : les dernières chroniques concerts

Toumast + Moleque de Rua (Musiques & Jardins) en concert

Toumast + Moleque de Rua (Musiques & Jardins) par Pirlouiiiit
Square Rene Binet - Paris, le 11/07/2009
De passage par Paris direction Compiègne pour les 90 ans de ma grand mère nous avons profité du festival Musiques et Jardins (merci Concertandco) pour aller découvrir le parc... La suite

Toumast par Mystic Punk Pinguin
Café Julien - Marseille, le 14/12/2006
Le premier écho de Toumast ce fut sur leur myspace et déjà le charme de leur blues touareg opère. Une furieuse envie de les voir sur scène s'empare de vous. En attendant la date fatidique, on se rencarde un peu sur l'histoire du groupe et là, respect. Moussa Ag Keyna, fondateur et guitariste/chanteur du groupe est un ancien combattant touareg qui a... La suite

Stade Pratesi - Aix 13 : les dernières chroniques concerts

Rit & Jawa + Tchalé + Africando + Gnawa Diffusion + Son Veneno + Bionic Man Sound par mister bc
Stade Pratesi - Aix en provence , le 05/07/2007
Lorsque je découvre le stade de la Pratesi, Tchalé finit son set dans une ambiance des plus tranquille. Sur le site on trouve surtout 2 scènes qui se font presque face et où vont s'enchaîner les concerts sans les fastidieux changements de plateaux. Sur la plus grande on retrouvera les têtes d'affiches du soir, Africando, Gnawa Diffusion et la... La suite