Accueil Chronique de concert Franz Ferdinand, The Ting Tings, The Virgins (Festival de Nimes 2009)
Mercredi 27 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Franz Ferdinand, The Ting Tings, The Virgins (Festival de Nimes 2009)

Franz Ferdinand, The Ting Tings, The Virgins (Festival de Nimes 2009) en concert

Arenes de Nimes 21 Juillet 2009

Critique écrite le par


Un peu perdu l'habitude d'aller à de gros concerts et qui en plus nécessitent de quitter Marseille, mais une fois n'est pas coutume, étant inconditionnel du groupe en tête d'affiche, je n'ai pas hésité une seconde.


Arrivé trop tard pour The Dodoz (qui sonnaient assez noisy de l'extérieur), la soirée commence les New Yorkais de The Virgins.


Strictement aucun souvenir de la seule écoute de leur album, si ce n'est l'agréable single "Rich girls", ce n'est pas l'épreuve de la scène qui les rendra plus mémorables.


Pas tant pour le coté poseur branleur qui a l'air de plaire aux pré-pubères des premiers rangs, mais d'avantage pour l'absence de mélodies vraiment marquantes, une voix assez quelconque et des emprunts assez lourds aux Strokes et aux Stones, un concentré de vide qui ne décolle jamais.

La suite par contre est une excellente surprise. Les Ting Tings c'est déjà bien sur disque, leur album "We started nothing" ("On a rien inventé", joli pied de nez qu'on attendrait plus des puceaux précédents) est une mine de tubes frais et dansants qui tient mieux la route que bien des disques dits plus sérieux de l'an dernier.


En concert c'est encore mieux, ils ont beau n'être que deux, ils occupent intelligemment l'espace et adaptent très efficacement leurs morceaux pour une assistance qui aura du mal à rester assise. Les chanceux dans la fosse apprécient les riffs de guitares funky et les danses frénétiques de la piquante Katie White et ne peuvent que s'incliner devant le tour de force du batteur Jules De Martino qui manie également claviers et sampler.


Des les premiers minutes leur complicité avec le public fait plaisir à voir et à entendre, comme ce petit speech lu par la chanteuse qui annonce avoir un français "merdique" et qu'elle allait nous faire danser comme des "ouf". Chaque titre a son lot de gimmicks et de refrains accrocheurs, avec une puissance décuplée par rapport au cd. L'enchaînement "We walk"/"Great DJ" du départ donne bien le ton d'un set festif absolument parfait dans le genre.

L'ambiance est idéalement chauffée pour les Ecossais que je n'avais pas revu depuis début 2005, lors de leur unique et improbable passage à Marseille, à la fac de Luminy et organisé par les suce-roues d'NRJ;


Leur premier concert vu d'eux, aux Eurockéennes de Belfort en 2004 reste un de mes plus forts souvenirs de festival et voir ce très large public me fait d'autant plus regretter que leur tourneur n'ait pas jugé bon de les faire jouer au moins une fois dans le coin. Bref, joie non dissimulé de danser une bonne heure et demie sur les tubes de leurs trois albums, avec la confirmation que la classe et l'énergie des débuts sont intacts.


"Nous sommes les Franz Ferdinand et nous allons vous faire kiffer" annonce goguenard le fringant Alex Kapranos et c'est le pied d'entrée avec le récent "No you girls" enchaîné avec l'incandescent "This fire" et l'énorme "Do you want to".

Ca fait même pas dix minutes qu'ils ont démarré que l'hystérie envahit la fosse et les gradins et, mis à part quelques titres relativement calmes comme "Auf achse" ou "Walk away", le rythme entre classiques et nouveautés est rondement mené.


On peut déplorer l'impasse sur le deuxième disque, j'aurais vraiment aimé pour ma part un petit "I'm your villain" ou "You're the reason why I am leaving" mais c'est vraiment là le seul bémol que j'avancerais.

Les nouveaux titres parfois décriés par les allergiques aux synthés sont aussi remuants que les plus vieux titres, la montée de "Ulysses" ou le groove presque glam de "What she came for" passent vraiment bien en live. "Turn it on" et "Can't stop feeling" sont autant d'uppercuts qui scotchent dès les premières mesures mais la surprise qui en aura dérouté plus d'un, c'est le final "Lucid dreams".

Déjà alambiqué sur album, il marque une certaine rupture avec le rock immédiat d'un "Take me out" (toujours aussi redoutable au passage), passant de la danse à la transe avec une très longue boucle électro hypnotique que ne renierait pas un Nathan Fake.

Une fin qui interroge sur leur prochaine évolution sonique mais il reste une constante, ce groupe aux débuts fracassants donne toujours autant de plaisir à voir et à entendre, et a même tendance à se bonifier avec le temps.

> Réponse le 24 juillet 2009, par steph

Les Franz Ferdinand étaient formidables ! Dommage, il manquait au moins 4 chansons par rapport à leur concert en Ecosse, dont une en particulier souvent utilisée dans les émissions d'M6 ! Le premier groupe était très jeune. Ils auraient dû chanter moins de chansons, et nous laisser entendre plus la voix d'Alex, le chanteur des Franz. Les places sont quand même chères, cela ne permet pas d'aller à plusieurs concerts, ou alors faut pas manger pendant quelques semaines. Il est regrettable que Nîmes n'est pas de salle pour l'hiver (aller jusqu'à Montpellier ou Marseille en train, c'est rien mais le plus difficile, c'est d'en revenir en pleine nuit, et devoir rentrer à pied chez soi car il n'y a pas de bus nocturne à Nîmes)...   Réagir


Festival de Nîmes : les dernières chroniques concerts

Mark Knopfler (Festival de Nîmes 2019) en concert

Mark Knopfler (Festival de Nîmes 2019) par Billduvaucluse
Festival de Nîmes, le 15/07/2019
Un très bon concert de deux heures. Peu de titres de Dire Straits, mais joués à la perfection. Sinon, le reste de la setlist était constituée par des morceaux de ses albums solos... La suite

 Status Quo + ZZTOP (Festival de Nîmes 2019) en concert

Status Quo + ZZTOP (Festival de Nîmes 2019) par G Borgogno
Arènes de Nîmes, le 04/07/2019
Status Quo / ZZTOP. Je m'étais RE-mis à écouter ZZTOP ces temps-ci.. Et leurs opus jusqu'à "Eliminator" sont, sommes toutes, des plus corrects. Mieux, ce sont de juteux... La suite

Shaka Ponk + Vitalic + Greg Delon (Festival de Nîmes) en concert

Shaka Ponk + Vitalic + Greg Delon (Festival de Nîmes) par Aulie
Arènes de Nîmes , le 22/07/2018
Dimanche 22 juillet 2018, direction le festival des arènes de Nîmes pour la soirée de clôture du festival avec, en tête d'affiche le groupe Shaka Ponk et Vitalic, et en première... La suite

Sting et Shaggy + James Walsh (Festival de Nîmes 2018) en concert

Sting et Shaggy + James Walsh (Festival de Nîmes 2018) par Kris Tian
Arènes de Nimes, le 17/07/2018
Sting et Shaggy sur la même scène avec un album en commun ? Improbable ? Ben en fait non et tant mieux car les styles se marient bien et annoncent une très bonne soirée. Je... La suite

Franz Ferdinand : les dernières chroniques concerts

Franz Ferdinand + Frànçois & The Atlas Mountains en concert

Franz Ferdinand + Frànçois & The Atlas Mountains par Nwmb
Zénith de Montpellier, le 20/03/2018
Apéro français Groupe franco-britannique faisant partie du label Domino Records (tout comme Franz Ferdinand), nous avons eu le droit à la poésie envoûtante et... La suite

Franz Ferdinand en concert

Franz Ferdinand par lol
Zénith de Paris, le 27/02/2018
Franz Ferdinand est assurément l'un des meilleurs groupes, si ce n'est le meilleur groupe, apparus depuis le début de ce siècle. Bien sûr, la concurrence n'a rien à voir avec celle... La suite

FFS (Franz Ferdinand + Sparks) (Festival Rock en Seine 2015) en concert

FFS (Franz Ferdinand + Sparks) (Festival Rock en Seine 2015) par lol
Domaine national de Saint-Cloud, le 28/08/2015
Il est d'usage de penser que les fruits d'une collaboration entre deux groupes, ne surpassent jamais ce que chacun d'eux aurait pu faire seul. Pour autant, la réunion... La suite

(mon) Rock en Seine 2015, 1/2 : Ghost, Jeanne Added, Benjamin Clementine, Jacco Gardner, FFS / Franz Ferdinand & Sparks, (Offspring) en concert

(mon) Rock en Seine 2015, 1/2 : Ghost, Jeanne Added, Benjamin Clementine, Jacco Gardner, FFS / Franz Ferdinand & Sparks, (Offspring) par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 28/08/2015
Petit plaisir annuel de fin d'été : venir passer un dernier beau week-end à Paris ... et à Rock en Seine, pour la neuvième fois déjà, en ce qui me concerne - comme le temps passe... La suite

The Ting Tings : les dernières chroniques concerts

(mes) Eurockéennes 2009 1/3 : Les Wampas, King Khan & the Shrines, Ghinzu, Noisettes, Yeah Yeah Yeahs, Sefyu, Alela Diane, The Kills, The Prodigy, The Ting Tings en concert

(mes) Eurockéennes 2009 1/3 : Les Wampas, King Khan & the Shrines, Ghinzu, Noisettes, Yeah Yeah Yeahs, Sefyu, Alela Diane, The Kills, The Prodigy, The Ting Tings par Philippe
Presqu'Ile du Malsaucy, Evette Salbert, le 03/07/2009
21ième édition des Eurockéennes de Belfort, 16ième participation d'affilée pour moi, cette fois on peut dire qu'une partie du public de 2009 n'était pas encore née, ou pas encore... La suite

Sigur Ros, Tindersticks, Girls In Hawaii, Poni Hoax, The Breeders, Why ?, No Age, The Notwist, Adam Kesher, French Cowboy, The Ting Tings, The Do, The War On Drugs, Pivot, Menomena, Midnight Juggernauts (La Route du Rock 2008) en concert

Sigur Ros, Tindersticks, Girls In Hawaii, Poni Hoax, The Breeders, Why ?, No Age, The Notwist, Adam Kesher, French Cowboy, The Ting Tings, The Do, The War On Drugs, Pivot, Menomena, Midnight Juggernauts (La Route du Rock 2008) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, Saint-Malo, le 16/08/2008
Très bonne édition de la Route du Rock 2008, un "petit" festival qui - après une période difficile cette année - semble reparti du bon pied grâce à une programmation... La suite

Foreign Beggars + Yo Majesty + The Ting Tings + Metronomy + Simian Mobile Disco + The Glass (Trans Musicales 2007) en concert

Foreign Beggars + Yo Majesty + The Ting Tings + Metronomy + Simian Mobile Disco + The Glass (Trans Musicales 2007) par Pierre Andrieu
Parc des Expos, Rennes, le 08/12/2007
Après le très bon moment passé à la salle de la Cité avec Candie Payne, Getatchew Mekuria et The Ex, dernier aller retour au Parc des Expos pour ces Trans Musicales de Rennes... La suite

The Ting Tings + Late of the Pier + Black Kids + Cajun Dance Party + Soko (Festival des Inrocks 2008) en concert

The Ting Tings + Late of the Pier + Black Kids + Cajun Dance Party + Soko (Festival des Inrocks 2008) par Benjamin Fournet
Aéronef Lille, le 13/11/2008
Late of the Pier Il ne fallait pas être en retard ce soir à l'Aéronef pour voir débuter les Late of the Pier sur les planches lilloises. En voilà quatre qui ont tout... La suite

The Virgins : les dernières chroniques concerts

Foals + Friendly fires + The Virgins + Wild Beasts (Festival des Inrocks 2008)  en concert

Foals + Friendly fires + The Virgins + Wild Beasts (Festival des Inrocks 2008) par Benjamin Fournet
Le Splendid Lille, le 14/11/2008
Pour ce deuxième soir du festival Les Inrocks à Lille, c'est le théâtre aux murs très suggestifs du Splendid qui accueillait quatre groupes anglo-saxons. Wild Beasts est le... La suite

Arenes de Nimes : les dernières chroniques concerts

 Status Quo + ZZTOP (Festival de Nîmes 2019) en concert

Status Quo + ZZTOP (Festival de Nîmes 2019) par G Borgogno
Arènes de Nîmes, le 04/07/2019
Status Quo / ZZTOP. Je m'étais RE-mis à écouter ZZTOP ces temps-ci.. Et leurs opus jusqu'à "Eliminator" sont, sommes toutes, des plus corrects. Mieux, ce sont de juteux... La suite

Mark Knopfler (Festival de Nîmes 2019) en concert

Mark Knopfler (Festival de Nîmes 2019) par Billduvaucluse
Festival de Nîmes, le 15/07/2019
Un très bon concert de deux heures. Peu de titres de Dire Straits, mais joués à la perfection. Sinon, le reste de la setlist était constituée par des morceaux de ses albums solos... La suite

Slash featuring Myles Kennedy and the Conspirators + Rival Sons en concert

Slash featuring Myles Kennedy and the Conspirators + Rival Sons par exxo7
Les Arènes de Nîmes, le 03/07/2019
C'est toujours un bonheur immense que de se retrouver dans les arènes de Nîmes... Ce lieu aura toujours quelque chose qui me fascine. Ce soir c'est pour voir et écouter Slash... La suite

Elton John (Farewell Yellow Brick Road Tour) en concert

Elton John (Farewell Yellow Brick Road Tour) par Fred Boyer
Arènes de Nimes, le 23/06/2019
J'ai des questionnements sur le temps qui passe auxquels j'ai du mal à trouver des réponses. Par exemple, je me demandais l'autre jour à quel moment il est devenu acceptable de... La suite