Accueil Chronique de concert Ghinzu + Déportivo
Lundi 27 mars 2023 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Ghinzu + Déportivo

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 29 octobre 2004

Critique écrite le par



Déportivo, c'est toujours le même le morceau, encore et encore (et on est pas d'accord)

Dans le programme de la Coopérative de Mai, une personne bien intentionnée nous signalait fort aimablement que Déportivo avait eu les honneurs des Inrockuptibles. A l'écoute du lamentable single (l'hilarant La salade) de ce trio approximatif, on doutait déjà du bien fondé de cette mise en avant orchestrée à coup de pages de pubs achetées et autres petits arrangements entres gens du métier ; après avoir subi le concert de Déportivo ont peut dire que les derniers restes de crédibilité de l'hebdomadaire qui aurait dû rester mensuel se sont définitivement envolés. A vouloir chasser sur le terrain de l'illisible et démago Rock Sound, on en perd sa spécificité. Mais revenons à nos moutons : le concert insupportable de Déportivo... Après une intro assurée par Georges Brassens (Les trompettes de la renommée), il a fallu subir l'hystérie collective d'une bande d'adolescents pour une démonstration absolument pathétique. Textes ineptes et pseudo rebelles majoritairement en français (on les comprend donc : "Ma soeur est née dans une salade, mon père cultive la panade, moi je grandis en m'énervant, les genoux niqués évidemment" (sic), c'est puissant comme du Damien Saez), riffs de guitares éculés, cris soi disant révoltés singeant l'irremplaçable Kurt Cobain, compositions mélangeant les influences trop lourdes de Noir Désir, The Clash et Nirvana... Très rapidement, on a la désagréable impression d'écouter toujours le même morceau, et c'est très chiant, d'autant que les kids acclament cette parodie éhontée de punk rock. Pour essayer de ne pas lasser (c'est trop tard... ), Déportivo reprend à tour de bras (et mal) des chansons de ses idoles : Les bières d'aujourd'hui s'ouvrent manuellement de Miossec, Territorial Pissings de Nirvana, Guns of Brixton des Clash... Dans un éclair de lucidité, le chanteur laisse (enfin !) la place à Ghinzu sur ces paroles, "Ils sont pas mauvais ces petits salopards de Ghinzu...". Oui, tu peux le dire et ça fait une grosse différence avec ton groupe...



Ghinzu : concert du mois, de la rentrée, de l'année ?

Ghinzu pourrait être un des innombrables groupes belges qui inondent le marché français (à notre grande joie), et ça serait déjà pas mal... Mais Ghinzu est beaucoup plus encore : tout simplement un ovni musical à même de transporter pendant un peu plus d'une heure une assistance entière dans ses ambiances cinématographiques hantées par des psychokillers assoiffés de sexe. Dès l'intro - la saisissante montée en puissance de Blow -, le spectateur, hébété, se retrouve au beau milieu d'un film inquiétant de David Lynch où les claviers d'Angelo Badalamenti sont pris à partie sans ménagement par les guitares délétères de Rammstein.



Tout de noir vêtus, arborant leurs désormais légendaires perruques, les 21 st century crooners rivalisent d'énergie, de violence et de finesse pour construire un univers nosferatuesque. Une voix versatile et prenante, des claviers planants ou sauvagement violentés, des guitares magistralement dissonantes ou délicieusement pop, une rythmique du feu de Dieu sachant aussi se faire discrète : Ghinzu est un combo protéïforme capable de changer de visage en quelques secondes, comme son leader déjanté John Stargasm. Le terme "maelström sonore", souvent galvaudé, trouve ici tout son sens... C'est un incroyable ouragan sonique qui traverse la Coopérative de Mai, totalement dévastée à la fin du show de Ghinzu...
Les fans de Déportivo comprennent leur douleur, et ne trouvent rien d'autre à faire que de pousser des cris stridents comme si les Beatles étaient sur scène... Au septième ciel, on déguste en rappel une version ghinzuesque de Purple rain de Prince, puis le concert se conclut avec l'immense et cauchemardesque ‘Til you Faint. Inoubliable, comme une infernale virée en dragster en compagnie d'une High voltage queen.




A lire également: une interview de Ghinzu et la chronique de l'album Blow.

Site Internet : www.ghinzu.com, https://deportivo-legroupe.artistes.universalmusic.fr/.

(Photo Jean-Pascal Blache)

Deportivo : les dernières chroniques concerts

Deportivo en concert

Deportivo par pirlouiiiit
Poste à Galène, Marseille, le 13/02/2014
Des semaines (voire mois) que le jeune organisateur de concerts Descente de Scène fait la promo pour le concert de Deportivo au Poste à Galène ... Il faut dire que ce soir il y a... La suite

Yodelice + Déportivo (Festival Sous Les Pins) en concert

Yodelice + Déportivo (Festival Sous Les Pins) par Ysabel
Parc Francois Mitterrand - Chateeauneuf les Martigues, le 05/07/2011
Une belle découverte ce soir .... Le Festival Sous Les Pins. Alors des pins, il y en a partout !! Et puis du sable, des cigales : bref, c'est l'été (On y est) et franchement, c'est... La suite

Deportivo en concert

Deportivo par Ratwoman13
Poste à Galène - Marseille, le 24/03/2011
Après quelques année d'absence, les voilà de retour sur le devant de la scène. Leur dernier album Ivres et Débutants sortie il y a à peine 3 semaines, les voilà au poste à galène... La suite

BB Brunes + Deportivo + Poney Express par Nico07
Théatre Antique de vienne (38), le 23/07/2008
Comme première approche, je tiens à préciser que je ne suis pas allé à ce concert pour les BB Brunes, mais plutôt pour Déportivo (qui par ailleurs sont un vrai groupe de rock...) Pour résumé, la première partie commence avec le groupe Poney Express qui a bien joué sont rôle, malgré un public adonné aux BB brunes... (jeunes filles de 14-17 ans... La suite

Ghinzu : les dernières chroniques concerts

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop en concert

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 28/08/2016
Le samedi, c'était par ici ! On commence (mal) notre journée clodoaldienne en ratant (la faute à un repas en terrasse bien trop sympa) les Blues Pills hélas programmés à une... La suite

The Rusty Bells + My Little Cheap Dictaphone [MLCD] + Ghinzu en concert

The Rusty Bells + My Little Cheap Dictaphone [MLCD] + Ghinzu par Stephanie K
Bikini - Ramonville, le 13/04/2011
From good to best. Le Bikini commence à peine à se remplir lorsque les trois toulousains de The Rusty Bells investissent la scène, sous quelques rares ovations. Les lumières... La suite

(mes) Eurockéennes 2010 2/3 : Omar Souleyman, Emilie Simon, Airbourne, General Elektriks, The Specials, The XX, The Hives, Ghinzu, Vitalic en concert

(mes) Eurockéennes 2010 2/3 : Omar Souleyman, Emilie Simon, Airbourne, General Elektriks, The Specials, The XX, The Hives, Ghinzu, Vitalic par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 03/07/2010
Le vendredi, c'est par ici ! Chaque année, au moins un projet excitant est programmé à une heure indécente, pour qui doit faire la grasse-matinée, récupérer, partager un bon... La suite

Danakil + Nneka + The Beatnuts + Wax Tailor + Eiffel + Ghinzu... en concert

Danakil + Nneka + The Beatnuts + Wax Tailor + Eiffel + Ghinzu... par Audrey H
Festival Garorock - Marmande, le 03/04/2010
Première nuit de camping un peu frileuse et réveille avec un temps bien mitigé, alternant soleil et pluies. Après une ballade bien boueuse dans le camping pour voir... La suite

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

Hotel Lux & Sink Deeper en concert

Hotel Lux & Sink Deeper par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 11/02/2023
Pas mal de monde à La Coopé le 11 février pour le premier concert rock de l'année, avec à l'affiche les Anglais chargés à bloc d'Hotel Lux et les Clermontois survoltés de Sink... La suite

Lizzard, Los Disidentes Del Sucio Motel, Klone en concert

Lizzard, Los Disidentes Del Sucio Motel, Klone par Jérôme Justine
Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 28/01/2023
Un jour, il faudra que l'on m'explique pourquoi la nouvelle scène métal française ne marche pas dans son propre pays. Bon, j'ai conscience qu'en musique comme en politique on ne... La suite

Skip The Use & AC/Dçu en concert

Skip The Use & AC/Dçu par Jérôme Justine
Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 26/01/2023
AC/Dçu en première partie de Skip The Use ou Skip The Use en seconde partie d'AC/Dçu, that is the question mon cher ami, tellement la popularité locale des premiers peut leur... La suite

Bertrand Belin en concert

Bertrand Belin par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 29/11/2022
Avant de jouer à la salle Pleyel en décembre puis à l'Olympia en mars, Bertrand Belin se produisait pour la première fois dans la grande salle de La Coopé fin novembre, après... La suite