Accueil Chronique de concert Groundation
Dimanche 17 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Groundation

Groundation  en concert

Le Bataclan, Paris 4 Juin 2013

Critique écrite le par



J'étais heureux ce mardi matin en me levant car je savais que j'allais retrouver le soir même, en live au Bataclan, un groupe que j'aime tant, Groundation. Cela faisait un petit moment que je ne les avais pas vus sur scène. C'était en Octobre 2011 la dernière fois, à la Cigale et j'avais eu le plaisir de découvrir en exclusivité ce soir-là quelques nouveaux morceaux du dernier album "Building An Dark". Vous pouvez d'ailleurs retrouver sur le site la chronique du disque sorti en mars 2012 et une interview que j'ai réalisée à l'époque d'Harrison le leader emblématique du groupe qui nous parlait de ce brillant disque, de son album solo également et de diverses choses passionnantes. Après ce petit rappel pour ceux qui seraient passés à côté, nous voici donc 19 mois plus tard au Bataclan pour une date de fin de tournée (Surveillez les derniers passages en France en festival en Août !).



Tout est donc réuni pour prendre un pied fou ce soir avec une superbe formation qui nous attend, un cadre parfait le Bataclan et une capacité de 1500 places plus son air conditionné (oui, oui, je sais, c'est un miracle ici, après des années de lutte pour ne pas mourir de chaud, que les responsables du Bataclan se soient équipés) et pour finir, une météo parfaite, soleil, température. Des mois qu'on attendait cela à Paris, dans le Nord et le temps radieux est arrivé avec Groundation. Normal, le groupe est une lumière, un soleil, le plus beau.



Comme mon collègue Pouille-Pouille, sur le concert à Nîmes, je n'ai pas vu la première partie Vanupié mais j'ai eu de bons échos. Il joue a priori toujours dans le métro parisien, à suivre. Avant de parler de leur énoooorme prestation, j'ai quand même vu Harrison Stafford appelé Professor avec son projet solo au Divan du Monde en octobre 2012 pour un merveilleux moment et surtout dans un cadre privilégié et intime (lire la chronique du concert). Voilà, vous savez tout.



Il est 21 heures, ça fait un peu plus de 20 minutes qu'on les attend sur scène, l'ambiance est incroyable, j'ai l'impression qu'on est 3/4 fois plus nombreux dans la salle tellement l'enthousiasme du public, des fans est énorme. Alors que dire à leur arrivée, ça hurle de joie partout dans la salle et à peine démarrer, le plaisir est déjà là.
Pour les photos, les conditions ne sont pas top à vrai dire avec aucun accès à des endroits privilégiés. Je me retrouve donc dans la fosse tout près certes mais obligé à lever les bras pour shooter et j'aime pas ça, tant pis, on va faire avec.



Comme d'habitude, on ressent et on vit pleinement l'extrême connivence qu'il y a entre le groupe et son public. C'est fusionnel et l'amour, le plaisir est partout. C'est beau à voir et c'est bon à vivre. Contrairement à leur passage à la Cigale en début de tournée en octobre 2011, ce concert au Bataclan est beaucoup plus enlevé et cela à ma plus grande joie. C'est du reggae version dynamitée qu'on a droit ce soir bien aidé en cela par une remarquable set-list. J'ai même le sentiment de vivre le meilleur concert de Groundation que j'aie pu voir jusqu'à présent. Harrison arrache tout sur son passage. Sa voix est encore une fois exceptionnelle et ce soir il pousse, il secoue son public, le provoque par sa manière de chanter, toujours plus haut, toujours plus énergique. C'est tellement jouissif de le voir chanter à ce niveau-là et il déborde de groove, de feeling, de spiritualité, qu'on prend une claque.



Il bouge, sautille, bref Harrison est à fond et nous aussi.
Sur scène, ils sont toujours 9 avec les deux choristes, le batteur, le percussionniste, le saxo/flûte traversière, le trompettiste et bien entendu les 3 énormes Harrison au chant et la guitare, Marcu au clavier et le très talentueux et discret bassiste Ryan. Ces trois-là représentent le ciment du groupe et ils nous ont offert une remarquable prestation. On entendra ce soir 4 titres du dernier disque, 3 morceaux du chef-d'oeuvre Hebron Gate sorti en double vinyle il y peu de temps sur soulbeats pour fêter les 10 ans de ce disque majeur (https://www.soulbeats.fr/albums/) et quelques pépites piochées sur les différents disques de Groundation dont notamment les monstrueux Confusing Situation et Glory to the Kings du premier album "Young Tree".



En live, les morceaux sont un peu plus longs et ça laisse la place à des rallonges au goût sublime. C'est le pied, le kiff, ça danse, ça fume la clope, le pétard aussi (les vigiles essaient de limiter la casse en enlevant les sticks de la bouche des gosses, c'est drôle) mais rien n'alterne et ne vient gâche la fête. C'est juste le bonheur.
Que dire de plus ? Rien, alors je vais conclure comme ça. Vous ne connaissez pas , vous n'êtes pas vraiment fan de reggae, vous avez des préjugés sur ce style musical et bien , laissez-vous séduire par Groundation. Ce groupe, c'est bien plus que du reggae, c'est jazz, c'est rock dans l'énergie, c'est bon, c'est grand.



Au bout d'une heure trente explosifs, deux rappels courts viendront conclure la fête avec notamment une remarquable reprise "Jamming" de Bob Marley. Il est 22h50 et la soirée s'achève. Je l'ai déjà dit et je le répète encore, les anciens ont eu Bob Marley et nous, on a Groundation.

Vivement la suite ! Love and peace...





set-list :

What could have been
Who is gonna
If I
The dreamer
The Battle of Evermore (Led Zeppelin)
Undivided
Confusing situation
Merry Go Round
We Free Again
Glory to the Kings
Keep it up
Freedom takin over

Rappel 1 : Jamming (Bob Marley)
Rappel 2 : Picture on the wall


Remerciements : Sophie et M'A Prod
https://www.musicaction.fr/

https://www.soulbeats.fr

crédits photo: Lebonair

Groundation : les dernières chroniques concerts

Groundation en concert

Groundation par Monsieur X
Biarritz - L'Atabal, le 14/04/2019
Le concert de Groundation à Biarritz était précédé d'une première partie assurée par le groupe Eliasse, dont le premier album proche d'un Keziah Jones des Comores sortira en... La suite

Groundation  en concert

Groundation par Didlou
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 10/04/2019
Un agréable moment ce soir à Clermont-Ferrand avec Groundation ! La Coop de mai a accueilli Harrison Stafford et son groupe comme elle sait si bien le faire... Au... La suite

Groundation, Danakil, Protoje, The Skints  (Baco Reggae Festival) en concert

Groundation, Danakil, Protoje, The Skints (Baco Reggae Festival) par Lebonair
Le Zénith - Paris, le 27/10/2018
Le label indépendant Baco Records a réuni quelques-uns de ses meilleurs artistes le 27 octobre au Zénith de Paris :Danakil, Groundation, Protoje, The Skints, Nattali Rize et... La suite

Groundation en concert

Groundation par Lebonair
Le Bataclan, Paris, le 15/04/2015
Il s'est passé 5 mois depuis leur dernier et double passage à Paris au Trianon les 9 et 10 novembre 2014... Ce soir, les Californiens de Groundation ont déposé leurs valises au... La suite

Le Bataclan, Paris : les dernières chroniques concerts

Gossip en concert

Gossip par Samuel C
Salle Pleyel / Bataclan - Paris, le 09/07/2019
"Music for men" figure parmi les disques les plus réussis de la première décennie de ce siècle. 10 ans après sa publication, Gossip a décidé de le célébrer d'abord à Pleyel lundi 8... La suite

Courtney Barnett + Waxahatchee + Loose Tooth en concert

Courtney Barnett + Waxahatchee + Loose Tooth par Pierre Andrieu
Bataclan, Paris, le 09/06/2018
Magistral concert de Courtney Barnett au Bataclan de Paris le samedi 9 juin ! Auteure de l'assez inépuisable album "Tell Me How You Really Feel", l'ultra douée Australienne a fait... La suite

Ty Segall And The Freedom Band + Mike Donovan en concert

Ty Segall And The Freedom Band + Mike Donovan par Lebonair
Le Bataclan - Paris, le 14/06/2018
Parmi nos chouchous à Concertandco depuis quelques années, on retrouve naturellement le jeune Californien Ty Segall. Le chanteur, guitariste, batteur, multi-instrumentiste ultra... La suite

King Gizzard And The Lizard Wizard + Mild High Club en concert

King Gizzard And The Lizard Wizard + Mild High Club par Lebonair
Le Bataclan - Paris , le 01/03/2018
Dans le cadre de leur tournée européenne, les ovnis australiens de King Gizzard & The Lizard Wizard passent en France pour quelques dates et notamment à Paris au Bataclan, qui... La suite