Accueil Chronique de concert Hypnotic Brass Ensemble + Semi Mojo Revue
Jeudi 21 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Hypnotic Brass Ensemble + Semi Mojo Revue

Hypnotic Brass Ensemble + Semi Mojo Revue en concert

The Cluny, Newcastle Upon Tyne, Angleterre 22 Mai 2009

Critique écrite le par

Mi-mai, les festivals fleurissent outre Manche, pour le plus grand bonheur des étudiants qui ne sont pas en pleines révisions. Newcastle, heureuse citée d'accueil de l'Evolution Festival, autrefois gratuit, a donc célébré deux jours durant, dimanche 25 et lundi 26, ces jeunes espoirs musicaux tels Friendly Fires, Lady Boots et tout le tsoin-tsoin. Mouai, y'en a marre de voir toujours les mêmes têtes (de nazes) que ce soit dans les soirées Inrocks en France, Benicassim en Espagne etc.

Bref, c'est dans cet état d'esprit que je me dirige vers le Cluny, où nous avions vu Graham Coxon quelques jours plus tôt. Ce soir le promoteur du festival ayant lieu dans la ville des Magpies a fait venir une jeune sensation, venue des Etats-Unis.

Pour ouvrir la soirée, les jeunes premiers de la classe de Semi Mojo Revue offre quelques bonnes compos, entre soul-funk et rap assez satisfaisant. Les peu nombreux spectateurs apprécient la fraîcheur et les références (Prince, Stevie Wonder) de ce groupe anglais.





Let's groove tonight

La sensation de ce soir est un groupe venant de Chicago, Illinois, appelé Hypnotic Brass Ensemble. 8 cuivres, une batterie, 8 frères, un intrus. La fratrie Cohran, dont le père a bossé pour Sun-Ra dans les années 70, s'est fait un nom en jouant dans la rue, des improvisations, des compositions ou des reprises. Au grès de quelques performances mémorables, les voilà qui débarquent en Europe pour nous souffler dans les bronches.

Leur premier album digne de ce nom Hypnotic Brass Ensemble, déjà classé dans les meilleures performances de "black music" cette année, est un condensé de beaucoup de genres: Funk, Groove, New Orleans Jazz...

Ce soir, ils enchaînent les morceaux avec une bonne humeur communicative, et s'autorisent même à quelques parties rapées entre les chansons.

Fuckin' class

Chacun y va également de son solo, le public étant vraiment présent pour acclamer les musiciens et danser dans tous les sens. Contrairement à l'album, les concerts sont très orientés Funk et pour le plus grand bonheur de tous! Leur talent faisant le reste pour convoquer les derniers résistants à quitter le comptoir et venir se déhancher avec toute la communauté noire de Newcastle (ndr c'est-à-dire 2 personnes).

Le set est court mais comme me l'a soufflé mon voisin de gauche: "That was fuckin' class".

Et les programmateurs de Rock En Seine ou du Brass: Durham International Festival ne s'y sont pas trompés en intégrant le groupe dans leur liste d'artistes !



Sites internet : www.myspace.com/hypnoticbusiness, www.myspace.com/semimojomusic