Accueil Chronique de concert Iggy Pop
Mardi 31 janvier 2023 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Iggy Pop

Iggy Pop en concert

Le Silo Marseille 17 Mai 2022

Critique écrite le par

FREE IGGY.

Iggy Pop by Pirlouiiiit 17052022

Iggy. Pop. James Osterberg. Jimmy alias Iggy Pop. Comment dire ? Fan jusqu'à l'os. Certainement, plus que 99.999999% des présents ! Possédant presque toute (même si vu le nombre de disques semi-officiels, "toute", c'est compliqué) sa discographie solo et stoogienne. Dont quelques raretés. En vinyles ET en CDs. Vu 4 fois (en 1978 pour la première fois) déjà. Et 5 maintenant. Depuis le 17 mai 2022.
Il passait "à la maison", au Silo donc, nous n'allions pas faire les fines bouches hé ? Donc, allons voir Iggy dans sa nudité rock'n'rollienne. Rectification pas "toute" sa discographie, il nous manque le dernier ("Free"), sous tous les formats. Une erreur peut-être ? Il en a joué quelques titres inconnus au bataillon donc. Pas suffisants pour autant pour expliquer notre "relative" déception... Nous y reviendrons.

Untitled

James Osterberg ne fait pas ses 75 ans, c'est sur et bouge encore très bien sur scène. Mieux que plein de jeunots plus "frais". La setlist est des plus correctes, les vieilleries Stooges et solo attendues sont là. Il est entouré de bons musiciens... Alors ? Le "Mais" arrive ! C'est bien d'Iggy pop dont il s'agit, pas d'Iggy Stooge, nous sommes d'accord. Mais personne ne s'attendait à ce qu'il marche sur le public, ni ne se tartine de beurre de cacahuètes ? Si ? Ni ne se taillade sur des tessons de bouteilles ? Ce n'est plus ni 1969 (ni 1970 !) Ok ? Ce n'est pas là qu'est le problème. C'est 2022 et il se comporte, à raison, comme le Iggy de 2022.

Iggy Pop by Pirlouiiiit 17052022

Depuis 1997 (et l'acceptable pour nous "American Caesar"), il sort des albums assez pénibles comme celui avec Houellebecq et fait des opus avec des reprises de Joe Dassin ou des "Feuilles mortes". Et, c'est l'absolu du péniblissime. Et, pour tout dire, "Free" a payé les pots cassés de ces albums.... Mais ces (et ses) albums, si médiocres soient-ils, étaient autant de bulletins de santé pour nous rassurer : il était vivant ! Et on s'en réjouissait ! Qu'il survive en se disant "le prochain sera meilleur...". On lui pardonnait même les pubs pour Nike ou Le Bon Coin, c'est dire si nous le chérissons le Chéri.

Iggy Pop by Pirlouiiiit 17052022

Parallèlement à cette discographie "chaotique" (euphémisme), il livre aussi des prestations "correctes" (voire plus que correctes), comme celle dont il sera question ici. Catégorie : juste correcte et sympathique... Parait que les concerts des Stooges reformés, tant avec Ron Ashton, puis à sa mort avec James Williamson étaient démentes ? Les ayant toutes ratées, mais ayant acheté le plus-que-correct "Telluric Chaos", pendant actuel (2005 quand même) de "Metallic 'KO", nous nous rangeons à la vox populi. Les Stooges étaient un des rares reformations à tenir la route...

Iggy Pop by Pirlouiiiit 17052022

Bon, il s'est mis torse nu, mais n'a pas montré sa bistouquette, ce qui a peut-être contrarié ses fans les plus hardcore ? Et cet album "Free" ? "Free" ? Certainement à cause des cuivres ou est-ce une référence au Free Jazz ? Si tel est le cas, Iggy devrait réécouter Ornette Coleman ou Don Cherry de toute urgence... Ces cuivres qui ne nous ont pas gêné sur les nouvelles chansons mais bien embarrassé sur les anciennes. Taquin : j'ai même ironisé "C'est le Grand orchestre du Splendid ou quoi ?", mais j'ai vite arrêté, on ne touche pas aux vaches sacrées...
"Mais Iggy Pop a toujours eu des cuivres et depuis longtemps ?" nous a-t-on objecté. Pas "DES" cuivres, juste un saxophone sur "Fun House" et, honnêtement, le rapport avec l'actuelle formation est ténu. McKay faisait hurler son sax comme une guitare en rut, rien à voir avec les pèches (voire solos) des cuivres de 2022. Sympathiques, oui, oui.

Iggy Pop by Pirlouiiiit 17052022

Juste, on pouvait se sentir gêné par cet ajout "cuivré" sur les chansons qui en en étaient originellement exemptes et qui faisait comme un emplâtre sur une jambe de bois... Concernant la set-list, vous l'aurez certainement lu ailleurs, ils ont joué "Free" et "Love Missing" parmi les récentes et exhumé "Love like a Vilain" de Zombie Birdhouse. Ce sont acquittés des Stoogeries attendues comme "Search & Destroy" (en rappel), "Death Trip", "Gimme Danger" et des chansons solo ("The Passenger", "Night Clubbing", "Sister Midnight" ...) tout autant attendues. On connaissait tous la set-list avant de venir (et il a ironisé là-dessus nous semble-t-il). Il a même repris Neu ("Hero" en rappel, ce qui n'apporte finalement pas grand-chose à la légende Iggy-enne, sauf à montrer l'étendue de sa culture musicale. Mais ça on le savait déjà. A sa décharge, ça doit être compliqué d'être Iggy en 2022 au moment du choix des titres, une sorte de grand écart pour contenter les vieux fans (qui l'attendent) et être le "soi-même" actuel.
Bref, ils étaient loin les concerts de Vitrolles en 1978 ou plus récent (1988) de Nice avec le mec, Andy McCoy, de Hanoi Rocks aux guitares... Voire les plus récents entouré "Hardos" ou Josh Homme aux guitares. Mais vu le concert de louanges entendu à la sortie du concert ou lu sur les réseaux sociaux "c'était géniaaaaaal...", "fabuleux" et j'en passe et les sourires béats sur les visages, le concert a été plus qu'apprécié, ce qui est le plus important hé ? Et, finalement, tant mieux.

Untitled

Nos "grincheries" on s'en fout un peu. La veille dans l'intimité du Molotov, nous avions vu John Paul Keith, un talentueux songwriter guitariste chanteur de Memphis et pris une claque monumentale atténuant cette semi-déception à venir. Puis, à l'instar des albums rarement passionnants qu'il sort depuis des années, nous avons eu nouveau bulletin de santé réjouissant "live", il est bien vivant l'animal.

Untitled

A l'issue du rappel, nos voisins nous demandent "c'est fini" ? Et, nous ne pouvons nous empêcher de penser "aaah bon ça a commencé ?". Tout cela était "sympathique", mais un concert d'Iggy doit-il être juste "sympathique" ? On est en droit de se poser la question. Je n'aurais pas cru qu'il y ait autant de fans d'Iggy Pop à Marseille. Et il y a fort à parier que s'il repassait en concert nous y retournerions. Pas pour "voir une légende vivante" comme nous avons entendu. Mais par amitié. Si j'ai été déçu, c'est parce que je suis un fan absolu d'Iggy... Juste je reverrais à la baisse mes attentes si il repasse.

Plus de photos et vidéos par Pirlouiiiit par ici

Untitled



> Réponse le 20 juillet 2022, par Bertignal

Hello Gilles Bergogno, je lance ceci comme une bouteille à la mer. Je me demande si tu n'es pas la personne avec qui nous avons eu un débrief sympa à l'entrée de notre résidence après le concert. A+   Réagir