Accueil Chronique de concert Jean-Louis Murat
Dimanche 24 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Jean-Louis Murat

Jean-Louis Murat en concert

Coopérative de mai, Clermont-Ferrand 10 juin 2011

Critique écrite le par



Impression très mitigée laissée par le traditionnel concert humanitaire annuel donné à la Coopérative de mai (Clermont-Fd) par Jean-Louis Murat, qui avait pourtant séduit lors de son dernier passage ici même, en avril 2010... Même si les fans - qui remplissaient le club de la rue Serge Gainsbourg ce vendredi 10 juin 2011 - ont semble-t-il adoré la prestation du songwriter auvergnat, il faut bien avouer que seule la dernière demi-heure nous a convaincu. Le reste des plus de deux heures de show manquant singulièrement de passion, d'envie de jouer et d'inspiration à notre goût. Chronique :




Dès son arrivée sur scène après un apéritif chargé (selon ses dires) avec les pompiers en partance pour une mission acheminant du matériel médical en Mongolie, Jean-Louis Murat se lance dans 10 très longues minutes de l'avant première d'un nouveau morceau qui ne devrait pas rester dans les annales, le relativement abscons et très mou Qu'est-ce que ça veut dire ? Sur celui-ci, le maitre de cérémonie, qui semble d'humeur à fusiller volontairement son concert aujourd'hui, répète à l'infini " Hello, Hello papa, Qu'est-ce que ça veut dire ? " On n'en sait rien, c'est interminable et on n'en voit pas la fin ! S'en suit une série de titres joués très mollement, d'une façon faisant se ressembler presque toutes les chansons, avec une main peu assurée à la guitare, parfois sans texte chanté (malgré un pupitre sur lequel figurent les paroles) et avec des solos bâclés ou faux (Rémi est mort ainsi, Jim, Pauline à cheval, Parfum d'acacia au jardin)... L'ennui pointe le bout de son nez aussi bien chez nous que sur scène, où Murat et ses courageux musiciens - ils doivent le suivre même quand il ne sait pas où il va et tourne au ralenti - le batteur Stéphane Reynaud et le bassiste Fred Jimenez, semblent s'emmerder ferme... On sent un regain de forme sur Yes Sir... L'envie est de retour ? L'échauffement est fini ? Patatatra, juste après, une pause pour remettre le chèque à l'association Clermauvergne vient ruiner nos espoirs. Quand le trio reprend le concert avec deux plages peu passionnantes du tout car interprétées sans foi (Caillou et Quelle encre tire de ma bouche ces indicibles vérités ?), l'on se dit que, décidément, Murat est dans un mauvais jours ! Miraculeusement, le très bon Foule Romaine sert enfin de déclic, le public chantant le refrain et les musiciens semblant retrouver leurs repères. Quelques instants plus tard, l'assistance a droit à une bonne reprise de Bashung, Alcaline, dédiée au patron du lieu, Didier, " qui préfère les morts aux vivants " (sans commentaire)... Ensuite, deux nouvelles compositions plus prometteuses que les premiers inédits du soir sont offertes au public (Haut arverne puis Vendre la terre), avant que Jean-Louis Murat ne quitte la scène après un bon titre du dernier album, Comme un incendie.

Ouf, on a eu très peur ! Ce concert ne restera pas dans les mémoires comme le meilleur de la carrière de JLM et l'on est un peu dubitatif sur les nouveaux morceaux dévoilés, mais le final a permis de sauver les meubles... Rendez-vous fin septembre 2011 avec la sortie de l'album Grand Lièvre (ou Petit Lapin comme l'annoncera plusieurs fois le facétieux chanteur... ) et la nouvelle tournée pour en savoir plus au niveau de l'état de forme du toujours déroutant Monsieur Bergheaud.


A lire également, une interview de JLM à propos de l'album Le Cours Ordinaire Des Choses, ainsi que des entretiens avec Murat en novembre 2006 (sur Taormina), octobre 2004 (sur A bird on a poire), octobre 2003 (sur Lilith) et juin 2003 (sur le concert pour Koloko)...


Liens : www.jlmurat.com, www.myspace.com/jlmurat, www.facebook.com/jeanlouismurat, https://twitter.com/jeanlouismurat, www.leliendefait.com, https://surjeanlouismurat.over-blog.com.

Photos : © Carole Epinette (Cigale 2009)

> Réponse le 17 juin 2011, par pierrot

[la coopé - 10 juin ] Bonjour Pierre Un peu dure... même s'il faut l'avouer, Jean-louis vous donnait raison après le concert : s'excusant auprès de Fred de ne pas avoir été dedans la première heure ! On a été nombreux à trouver émouvant ce long titre "qu'est ce que ça veut dire", et en lisant le texte après, je pense que ça pourrait être du grand Murat. Les autres inédits m'ont paru moins bons... Ci-dessous mes autres impressions: https://surjeanlouismurat.over-blog.com/article-koloko-9-concert-clermauvergne-humanitaire-10-juin-2011-76428959.html  Réagir

> Réponse le 17 juin 2011, par Armelle R.G.

[La Coopérative de Mai à Clermont-Ferrand - 10 juin 2011] Avis totalement opposé : ce concert ne faisant pas partie d'une tournée mais étant voué à "l'humanitaire" et "en ses terres", Jean-Louis Murat était totalement à son aise, heureux d'être là, avec ses amis, en communion avec les musiciens qu'on a souvent vu sourire, offrant à écouter quatre de ses nouveaux titres (au risque que certains puissent s'en emparer avant la sortie officielle de l'album le 27 septembre prochain), dont ce premier très émouvant "Qu'est-ce que ça veut dire" (questionnement du jeune enfant à son père dont il attend la transmission du savoir). Il nous a donné à entendre une version musicale sur "Caillou" (et pourquoi pas ?) et puis il y eu entre autres, ce délicieux moment où il nous a incité à chanter avec lui, tout en douceur, sur "Foule Romaine"... non,...  La suite | Réagir

> Réponse le 20 juin 2011, par imassu

[la coopé , Clermont Ferand - 10 juin 2011] Je suis en désaccord parfait avec votre critique qui ne reflète en rien l'atmosphère qu'il y avait en cette soirée à la coopé. Et je pense que c'est bien cela qu'il faut prendre en compte concernant ce concert humanitaire : La salle de la petite coopé pleine. Une ambiance détendue des 2 côtés de la scène. Des gens heureux d'être là : avant, pendant et après le concert. Je pense que c'est là l'essentiel d'un tel évènement, et c'est le ressenti de toutes les personnes présentes au concert avec qui j'ai parlé !!! Se sont bien ces avis qui reflètent le mieux la réalité de cette évènement ;-)  Réagir

> Réponse le 30 juin 2011, par Arnaud

Ne jamais tenir compte d'une critique signée Pierre Andrieu. Il est souvent (toujours) à l'opposé de ce qui s'est passé sur scène et dans la salle...   Réagir


Jean-Louis Murat : les dernières chroniques concerts

Interview de Jean-Louis Murat à propos de l'album A Bird On A Poire en concert

Interview de Jean-Louis Murat à propos de l'album A Bird On A Poire par Pierre Andrieu
Théâtre d'Aurillac, le 26/12/2020
"Si je pouvais changer d'identité, j'aimerais bien être Jon Spencer !" Un sinistre scribouillard a un jour écrit dans une chronique sur l'album Le moujik et sa femme que les... La suite

Jean-Louis Murat en concert

Jean-Louis Murat par Krys
Salle Jean de Montaru, Marcoussis, le 07/12/2019
19h30, je me présente un peu en avance afin de pouvoir retirer le billet que j'avais réservé. Trois personnes patientent devant les portes closes de la salle Jean de Montaru, au... La suite

Jean-Louis Murat en concert

Jean-Louis Murat par martial
Théâtre de la Madeleine à Paris, le 02/12/2019
Presque un an après le concert de Jean-Louis Murat au Café de la Danse pour la tournée "Il Francese", nous avons repris la route vers Paris pour assister à la seule date... La suite

Jean-Louis Murat en concert

Jean-Louis Murat par Kid
Café de la Danse, Paris, le 10/12/2018
Il y a peut-être une chose que l'on peut reprocher à Murat, qui se tient là derrière les portes, non pas de Naples, mais du Café de la Danse : sa bonne humeur. On a souvent comparé... La suite

Coopérative de mai, Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

Bertrand Belin + Elliott Murphy + Red (20ème anniversaire de La Coopé) en concert

Bertrand Belin + Elliott Murphy + Red (20ème anniversaire de La Coopé) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 03/03/2020
Dans le cadre des festivités pour le 20ème anniversaire de La Coopé (dont le "point d'orgue" était la venue des dramatiques Indochine quatre jours plus tard, il est bon de... La suite

Indochine (20ème anniversaire de la Coopérative de Mai) en concert

Indochine (20ème anniversaire de la Coopérative de Mai) par Didlou
Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 07/03/2020
Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de la Coopérative de Mai, vingt ans ça se fête et la salle clermontoise sait le faire avec plein de concerts à l'affiche (IAM, Mustang, Iggy Pop,... La suite

Pomme (Les Failles Tour) en concert

Pomme (Les Failles Tour) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 20/02/2020
Grande Coopé quasi complète pour la pétillante et mélancolique Pomme, venue présenter de manière touchante, drôle et assurée son très beau deuxième album d'obédience chanson folk,... La suite

The Mystery Lights + Rod Hamdallah (Les Nuits de l'Alligator 2020) en concert

The Mystery Lights + Rod Hamdallah (Les Nuits de l'Alligator 2020) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 13/02/2020
Animée chaque année par les efforts de moult cadors rock 'n roll blues, la caravane du festival itinérant Les Nuits de l'Alligator passe une nouvelle fois par La Coopé en ce... La suite