Accueil Chronique de concert Jean-Louis Murat
Vendredi 14 août 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Jean-Louis Murat

Jean-Louis Murat en concert

Salle Jean de Montaru, Marcoussis 7 décembre 2019

Critique écrite le par

19h30, je me présente un peu en avance afin de pouvoir retirer le billet que j'avais réservé. Trois personnes patientent devant les portes closes de la salle Jean de Montaru, au milieu du Parc des Célestins à Marcoussis. Puis, le public commence à venir par grappes. Des connaisseurs pour la plupart. Ça parle "Moujik et sa femme", "Lilith", "Babel", des indiscrétions sur un nouvel album s'échangent. Certains sont venus de loin. La salle finit ouvrir. La dame qui tient la boutique en toute simplicité s'enthousiasme sur les rééditions vinyles et des stocks en rupture depuis le concert de la veille à Bruxelles. On s'installe dans une jolie petite salle.



1er rang. 20h40, c'est parti. Fred Jimenez, impeccable et classieux à la basse ainsi qu'un Stéphane Reynaud tout sourire et appliqué à la batterie soutiennent JLM qui joue sur une douze corde. "Kids" puis "Gazoline" ouvrent le concert dans la veine des versions blues rock du dernier live. JLM communique peu, mais adresse quelques "merci" avant de plaisanter sur Marcoussis et le nom de ses habitants. Il semble touché par le bon accueil, inespéré dans ces "petits pays dont on sait à peine qu'ils existent". Il nous offre quelques clins d'œil à ses albums passés avec de belles versions des "Voyageurs perdus", d' "Over and Over" et surtout un renversant "Tel est pris" où il lâchera un bon solo à... l'harmonica. Insaisissable, il chambre ses musiciens en jouant sur la set list, en improvisant une version potache de "Peter et Solange" (!!!) avant de mettre brusquement un terme à la pourtant frissonnante "Il neige" au prétexte qu'il n'a plus envie de la jouer. Le public ne lui en tient pas rigueur et donne même de la voix et des mains sur "Hold up". "Extraordinaire Voodoo" et "Je me souviens", dans une version blues et non a capella viennent clore un bon concert. Murat était bien luné et n'a pas pris de haut son public de fidèles, conquis à la sortie, même par un froid soir de décembre à Marcoussis, dans une salle moins renommée. Respect et chapeau à ses très bons musiciens qui font de ses concerts depuis 15 ans des moments live différents des disques et offrent des versions surprenantes et efficaces. Je reviendrai ! Merci Jean-Louis !

Photo : Martial Decoster (à Paris, le 2 décembre 2019)

 Critique écrite le 07 décembre 2019 par Krys


Jean-Louis Murat : les dernières chroniques concerts

Jean-Louis Murat en concert

Jean-Louis Murat par martial
Théâtre de la Madeleine à Paris, le 02/12/2019
Presque un an après le concert de Jean-Louis Murat au Café de la Danse pour la tournée "Il Francese", nous avons repris la route vers Paris pour assister à la seule date... La suite

Jean-Louis Murat en concert

Jean-Louis Murat par Kid
Café de la Danse, Paris, le 10/12/2018
Il y a peut-être une chose que l'on peut reprocher à Murat, qui se tient là derrière les portes, non pas de Naples, mais du Café de la Danse : sa bonne humeur. On a souvent comparé... La suite

Jean-Louis Murat + Matt Low en concert

Jean-Louis Murat + Matt Low par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 22/11/2018
Après une balade de nuit - superbement éclairée par la pleine lune - sur un des puys qui dominent Clermont-Ferrand, on se rend à La Coopérative de Mai pour les concerts de Matt Low... La suite

Interview de Jean-Louis Murat dans le cadre de la sortie le 24 novembre 2017 de l'album <i>Travaux sur la N89</i> en concert

Interview de Jean-Louis Murat dans le cadre de la sortie le 24 novembre 2017 de l'album Travaux sur la N89 par Pierre Andrieu
Clermont-Ferrand, le 13/01/2018
Toujours insaisissable, Jean-Louis Murat sort de sa retraite - qu'il avait annoncée en 2016 et à laquelle on avait un peu de mal à croire... - en effectuant son retour... La suite