Accueil Chronique de concert Julien Doré
Lundi 8 mars 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Julien Doré

Julien Doré en concert

Bourse du travail LYON 11 mars 2009

Critique écrite le par




Dès le départ, je trouvais que ce gamin gagnant de Nouvelle Star avait du talent, de la musicalité et cela me tentait de voir ce qu'il donnait sur scène.

Verdict :
D'abord la salle : Bourse du Travail à Lyon. Bonne acoustique, le son était au rendez-vous. Mais cette salle est faite avec des places assises et autant vous prenez beaucoup de plaisir à aller voir certains artistes en restant tranquillement assis sur votre fauteuil rouge, autant pour d'autres, vous n'avez aucune envie d'être debout, seulement de bouger, de danser et d'être le moins statique possible...
Hier soir, cela n'a pas dérogé à cette règle : quand on va voir Julien Doré, ce n'est pas pour rester assis !
Heureusement donc qu'il a incité dès les premières minutes à venir le rejoindre près de la scène, car sinon, je pense que cela aurait été sacrément ennuyeux ! Il aura fallu donc 2 chansons pour que cela ressemble à un vrai concert tel que le rythme de la soirée le nécessitait.

Et alors, qu'est-ce qu'il donne le Juju sur scène ?
Eh bien...il m'a fallu du temps pour "rentrer" dans l'ambiance. Et j'ai trouvé que lui aussi, voire même qu'il s'est ennuyé. Explication : le public lyonnais était... particulier... J'ai eu l'impression d'être à Baltard (la scène de la Nouvelle Star) et ce n'est pas ce que j'étais venue voir. Certes, il est issu de la télé-réalité mais malheureusement, le public, lui, n'en était toujours pas sorti...

Dès la 1ère chanson, des groupies en furie se sont mises à taper des mains (je maudis encore celle qui a allumé un briquet) et cela gâche tout le plaisir. D'abord, parce que la chanson ne le nécessite pas, ensuite, parce que la plupart tape à contresens, et enfin, parce qu'on entend plus rien ! Pour la musicienne que je suis, cela gâche tout le plaisir.

Il y avait une majeure partie de femmes dans la salle, excitées comme des puces, l'interpellant tel une furie de Patrick Bruel (Jujuuuuuuuuuuu), se déhanchant et chantant comme au karaoké, comme s'il fallait prouver qu'on avait appris par coeur chaque mot de l'album. Je dois avouer que cela n'a pas contribué à chauffer l'ambiance. Et malgré des moments de son archi-bons, ces groupies m'ont fait espérer que Julien Doré se mette rapidement à faire de la musique moins "grand public" comme il a déjà prouvé qu'il savait le faire afin que le public "s'épure" et que l'on puisse assister à quelque chose qui ressemble davantage à un concert qu'à une énième représentation de la nouvelle star.

Quelques blancs entre les morceaux n'ont pas vraiment aidé l'ambiance, le Juju n'étant pas des plus expansifs pour communiquer avec son public. Franchement, on aurait dit qu'il faisait le show, mais sans grande conviction, tant l'ambiance de la soirée n'était pas à la hauteur de la musique que lui et ses musiciens étaient en mesure de fournir. Car, attention, musicalement, il y avait du lourd sur scène !!! Les musiciens sont tout sauf des amateurs et quand ils envoient, ouahhhhhhhhh, là, c'était bon !!!!!

Après, j'ai entendu des morceaux que j'adore comme "Bouche Pute" ou "SS Uruguay", "Les limites", tout çà, tout çà. Mais vraiment, vraiment, qu'avait-il besoin de nous faire 2 chansons sur 4 en anglais + 1 en italien ???? J'attendais qu'il "trashe" un peu son album, qu'il en fasse un numéro de haute voltige, de la scène quoi !!!!
Avait-il besoin aussi de s'adonner à un roulage de pelles comme je n'en avais pas vu depuis le collège avec une gamine de 19 ans qu'il a fait monter sur scène ? Mouais, pas convaincue... (mais que fait Louise Bourgoin ?) Il est capable de tellement plus...

Conclusion : j'aime toujours autant Julien Doré. J'ai passé un bon moment. Mais je resterais avec la sensation d'avoir eu devant moi un grand cru d'une bouteille de vin de garde qu'on aurait débouché trop tôt... et cela me confirme qu'à Lyon, à part dans les petites salles, dur de trouver une ambiance de concert, une vraie !!!

Heureusement, la cuvée Julien Doré promet encore de très très bonnes bouteilles, encore un peu de patience et suis persuadée que lorsqu'il se sera allégé de ce passif "nouvellestarien", j'entendrais enfin de la musique et du lourd, à l'image de l'intelligence artistique que le bonhomme PEUT avoir...

 Critique écrite le 12 mars 2009 par laure

> Réponse le 12 mars 2009, par Pegben

Etions-nous au même concert ?? L'ambiance était géniale, Julien tout autant nous ne parlerons pas son SEX APEAL !!! Certes quelques jeunes femmes excitées mais comment ne pas l'être?? Et n'est-ce pas ça aussi ce qui met l'ambiance en plus du talent de Julien ? Le plus affligeant pour nous a été ce couple devant nous (rangée N carré d'or) qui n'a cessé de se bécoter tels des ados au début du spectacle pour ensuite rester statique tout le long du spectacle ! Si toutefois vous étiez ce couple, nous aurions bien voulu juger votre sens du rythme puisque la critique vous semble si facile... A toutes les autres personnes, ce concert vaut le coup d'oeil !!!!!! A voir absolument!!!!   Réagir

> Réponse le 12 mars 2009, par magali

[bourse du travail lyon - 11/03/2009] Je suis surprise des critique de Laure. Il est vrai qu'il y avait des filles hurlantes il est vrai qu'il a roulé un patin à une nana de 19 ans (est ce pas plutôt le contraire d'ailleurs ?) mais cela n'empêche pas la qualité de la prestation. Moi j'en ai pris plein la gueule c'est un génie et son groupe assure un max. Je n'étais pas venue l'entendre faire le pitre. je n'étais pas venue écouter des reprises. j'étais venue voir un jeune artiste qui a su m'entrainer dans un univers qui n'a pas d'étiquette( pour une fois) un artiste vrai qui n'hésite pas à venir au cœur de son public pour chanter une magnifique chanson, qui n'a pas non plus hésité à donner de son temps pour signer des autographes dans le hall de la salle. Je dirai quelqu'un de fou, naturel qui ne suit que son...  La suite | Réagir

> Réponse le 12 mars 2009, par A.

[Bourse du travail LYON - 11 mars 2009] De une la gamine de 19 ans c'est moi, de deux ce n'est pas moi qui lui ai roulé un patin comme vous dites mais le contraire (croyez le ou pas ça n'a pas d'importance), et puis sérieusement on s'en fout, je ne suis pas du genre groupie, je ne m'attendais pas à ce qu'il me choisisse, après qu'il m'est embrassé, c'était un plus plutôt sympa je le reconnais et j'ai 19 ans c'est pas 17, je trouve ça dommage qu'on parle de ça, parce qu'il y a quand même beaucoup à dire sur le concert, sur sa musique, c'est beaucoup plus intéressant de parler de l'artiste. Et puis faut pas être naïve, il doit faire ça tous le temps, c'est pour faire le show, c'est dans le rôle de rockstar, ça rend les filles dingues, pourquoi devrait-on le critiquer, ils font tous ça. Et puis sincèrement, ce que j'aime...  La suite | Réagir

> Réponse le 13 mars 2009, par Alaska

Julien Doré : une merveille d'énergie, de charisme, d'occupation de la scène et de la salle... Une ambiance de feu, une salle réactive et participative et où les gens ne sont restés assis que 4 chansons avant de se précipiter vers la scène. Madame, c'est un concert de rock : ça vibre, ça bouge, ça chante, ça se déhanche, ça crie, ça transpire, ça vit... Vous n'avez rien compris à ce qui anime ce mec et SON public, dont vous ne faites pas partie... et c'est tant mieux!   Réagir

> Réponse le 13 mars 2009, par myriam

FFFfffffffffffffftttttttttttt, que c'est lamentable des critiques pareilles et là je parle de Laure, pauvre fille qui n'a rien pigé et qui toise du haut de son mépris les fans chaleureuses qui sont venues encourager leur idole. Quoi de plus normal que de taper des mains et de chanter dans un concert que l'on apprécie ? si c'est venir au concert pour venir tout critiquer, rester plantée là lamentablement alors autant rester à la maison et foutre la paix aux autres ! Mme prout-prout Laure je ne vous salue pas...   Réagir

> Réponse le 13 mars 2009, par lind

Je n'y étais pas à celui là, mais je réagis à l'article de Laure ! Il n'y a rien de pire que les "puristes". Il faut aller écouter de la musique classique dans un auditorium (et j'aime beaucoup le classique !) et pas aller dans un concert d'art vivant ou le spectacle voulu par l'artiste intègre son public ! C'est une affaire de goût et de savoir choisir en fonction ! Vous êtes une casseuse de rêve et contre toute créativité !  Réagir

> Réponse le 14 mars 2009, par Ca

Je crois en effet que l'auteur de la 1ère critique n'est pas allée voir le même concert que moi mercredi soir... J'avais, pour ma part, assisté au concert que Julien avait donné au Transbordeur en novembre 2008 et après ce 1er concert extra, je n'ai pas hésité une seconde pour prendre une place pour la Bourse du travail. Et j'ai bien eu raison ! Encore une fois, quel talent ce mec !!! Une ambiance de fou (rare en général à la Bourse), des musiciens excellents, une musique qui n'en finit pas, un artiste simple, déchainé, passionné et très très doué autant dans la voix qu'à la guitare, au ukulélé, au piano ! MERCI JULIEN ! Je n'espère qu'une chose: qu'il vienne faire un tour aux Nuits de Fourvière cet été :)   Réagir

> Réponse le 17 mars 2009, par Gen

Il n'y a rien de pire que de parler de ce que l'on ne connait pas! Ce concert à la Bourse du Travail ne m'a pas déçue, tant le potentiel de Julien Doré sur scène est grand !!!! Pour l'avoir vu plusieurs fois sur scène, je peux vous assurer que vous en prenez toujours plein les yeux à chaque fois ! Chère Laure, si vous n'appréciez pas les ambiances chaleureuses, les scènes de concert vivantes, et la musique pour ce qu'elle est, un trait d'union entre un artiste et son public, alors c'est que vous n'avez rien compris à la notion de spectacle ! Vous êtes passée totalement à coté du sujet... Dommage pour vous, car la satisfaction et le contentement se lisaient bien sur tous les visages à la sortie... Je vous invite à réviser votre jugement, si d'aventure vous vous décidiez à retenter...  La suite | Réagir

> Réponse le 01 avril 2009, par M.

[Bourse du Travail (LYON) - 11 mars 2009] Je suis allée voir Julien en novembre au transbordeur & en mars dernier à la Bourse, et je ne m'attendais pas du tout à cette ambiance là & au plaisir que j'ai ressenti pendant ces deux concerts. J'étais agréablement surprise de retrouver son ironie & sa dérision habituelles, et surtout sa présence sur scène. Il donne beaucoup plus d'importance au public que ce à quoi je m'attendais. Enfin, les musiciens absolument ÉPOUSTOUFLANTS & leur complicité nous donnent une impression magnifique en les regardant & écoutant, un espèce de super bœuf fascinant qui nous emmène dans des contrés fort fort lointaines... Merci pour ces magnifiques moments de partage musical & artistique.  Réagir


Julien Doré : les dernières chroniques concerts

Arcade Fire, Temples, Pixies, Julien Doré, Len Sanders, Le fils du facteur, l'Orchestre Tout puissant Marcel Duchamp XXL (Paléo festival 2017) en concert

Arcade Fire, Temples, Pixies, Julien Doré, Len Sanders, Le fils du facteur, l'Orchestre Tout puissant Marcel Duchamp XXL (Paléo festival 2017) par Lionel Degiovanni
Paléo festival, Nyon, le 19/07/2017
Len Sanders Pour le deuxième jour du Festival Paléo 2017, je démarre les concerts par Len Sanders qui est une jeune suisse. On peut définir sa musique comme de l'électro-pop... La suite

Jamiroquai, Sting, Phoenix, Texas, Julien Doré, Kery James, Justice, Vianney, Petit Biscuit, LP, Olivia Ruiz, Lee Fields, Last Train, Cocoon, Royal Republic, Calypso Rose, Birdy, Lulu Gainsbourg... (Festival Musilac 2017)   en concert

Jamiroquai, Sting, Phoenix, Texas, Julien Doré, Kery James, Justice, Vianney, Petit Biscuit, LP, Olivia Ruiz, Lee Fields, Last Train, Cocoon, Royal Republic, Calypso Rose, Birdy, Lulu Gainsbourg... (Festival Musilac 2017) par Lily Rosana
Aix-Les-Bains, le 13/07/2017
"Les 15 ans de Musilac !", "Déjà !" diront les musilakiens de la première heure. "Seulement !" crieront les gourmands. J'ai eu la chance de pouvoir être spectatrice des 4 jours... La suite

Iggy Pop + Julien Doré + Matmatah (Aluna Festival 2017) en concert

Iggy Pop + Julien Doré + Matmatah (Aluna Festival 2017) par fred
Ruoms, le 15/06/2017
Premier jour de la dixième édition du Festival Aluna à Ruoms. Nous débarquons au fin fond de l'Ardèche (et installons notre tente dans un camping à proximité) principalement pour... La suite

Julien Doré en concert

Julien Doré par Marcing13
Silo Marseille, le 28/01/2015
Quand j'ai dû annoncer à mes amis que j'avais programmé de critiquer un concert de Julien Doré, la plupart d'entre eux en sont tombés des nus. Moi, le fan de musique anglo-saxonne,... La suite

Bourse du travail LYON : les dernières chroniques concerts

Entretien avec Irma à l'occasion de sa tournée 2014/2015 pour présenter l'album Faces en concert

Entretien avec Irma à l'occasion de sa tournée 2014/2015 pour présenter l'album Faces par Lily Rosana
Bourse du travail, Lyon, le 01/12/2014
Juste avant son concert à Lyon ce mardi 16 décembre, nous sommes partis interviewer Irma à l'occasion de la fin de tournée qui l'emmena jusqu'en Chine. Retour sur la... La suite

Dionysos + Coming Soon en concert

Dionysos + Coming Soon par Laure
Bourse du Travail - Lyon, le 06/10/2009
Hier soir, Dionysos précédé de Coming soon (plutôt bons) étaient en concert acoustique à la Bourse du travail à Lyon. Si l'on peut regretter une salle un peu trop capitonnée... La suite

Florence Foresti en concert

Florence Foresti par Marie
Bourse du Travail, Place Guichard, Lyon, le 03/07/2009
Le spectacle était détonant !!! Elle a une énergie époustouflante ! Aucun temps mort, tout s'est enchaîné dans une folle hilarité, et tout est tellement vrai et si bien... La suite

Lynda Lemay par Ykerb
Bourse du Travail, Lyon, le 07/11/2009
A choisir j'irai voir autre chose. Non pas que j'ai passé une mauvaise soirée mais... malgré une musique qui m'a plu et des musiciens que j'ai trouvé bons, ce qui m'emballe pas c'est les textes des nouvelles chansons. L'inspiration manque et les paroles ne font pas mouche comme sur l'album "lettres rouges" dans l'ensemble. De plus, et c'est une... La suite