Accueil Chronique de concert Kevin K + Class Acts + Joe Bendik
Jeudi 26 novembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Kevin K + Class Acts + Joe Bendik

Sidewalk Cafe - New York 24 mai 2003

Critique écrite le par

Ce soir j'avais prévu de me rendre au Sidewalk Cafe pour découvrir Kevin K dont les Neurotic Swingers venaient de partager la scène quelques semaines plus tôt a Marseille et que le Pinguin avait vu a la Machine a Coudre il y a quelques années. A vrai dire j'étais pas mal intrigue par l'intitule du concert "acoustic show". Du punk en acoustique ça doit valoir le déplacement. J'arrive donc au lieu dit en haut de l'avenue A (pas si loin que cela du CBGB et autres Continental ...). Au fond du bar une petite salle, entrée gratuite, mais il faut prendre au moins deux boissons (la prochaine fois je les prend d'un coup ça évitera a la serveuse de venir me demander toutes les 5minutes ce qu'elle peut me servir d'autre). Beurk j'ai du ainsi boire une Heineken et une Corona ... pourraient pas avoir autre chose comme du cidre ? Bref ...

Kevin K et ses potes s'installent sur des chaises, sur une scène a peine surélevée, rideau rouge derrière, entourée de tables et chaises ... ambiance cabaret. Comme deco des guitares et autres instruments accrochés sur les murs. Notre hôtesse comme elle se définit nous rappelle la date, le lieu ou nous sommes, l'heure et nous présente le groupe (elle a tout a fait la voix d'une présentatrice de radio).



Kevin K attaque seul accompagné d'un deuxième guitariste. Et la j'ai la surprise de découvrir de très belles chansons que j'aurais tendance a qualifier de légèrement folk. On comprend bien les textes ; ça parle de Ramones, de temps qui passe, de solitude ... pas très gai tout ça, mais très touchant. Apres deux morceaux ils sont rejoints par un bassiste et un batteur (mais ou est il allé chercher une grosse caisse pareille ?). Et ça continue pour quelques très jolies ballades.



En dehors de ses compos ils reprendront très joliment I am the Passenger et de façon spontanée avec juste ce qu'il faut d'énergie Hound Dog de Elvis. J'avoue que pendant tout le concert je me suis demandé si c'est bien ce gars la qui faisait un punk électrique susceptible de passer après les Neurotic Swingers ... En tout cas je me suis régalé.



A la fin je suis allé lui signale que j'écrirai cette bafouille et je lui ai dit que je venais de Marseille, Neurotic etc ... et toc sans que je puisse en placer une il m'a filé sa dernière production en date a savoir le 45t Better Class of Slut sorti en Allemagne que je garderai précieusement jusqu'à mon retour en France pour pouvoir l'écouter ...



Pendant le dernier morceau notre hôtesse est passée dans les rangs avec une mandoline défoncée pour recueillir nos dont (puisque c'est en fait comme ça que les artistes sont payés ici ... ils ont piqué l'idée a Gustave Parking ou quoi ?

Pour toute l'actualité de Kevin K en France vous pouvez vous reporter par exemple au site de Lollipop Records (https://www.chez.com/lollipoprecords/) chez qui il sort actuellement un split avec les Neurotic Swingers justement ainsi que son nouvel album Kiss of Death avec ses RealKoolKats.

Je suis resté pour voir le groupe qui suivait ... d'autant que comme je n'avais pas fini ma première bière et que la serveuse me surveillait du coin de l'œil, j'étais un peu coincé. En regardant au plafond je me suis rendu compte que le nom du lieu y etait inscrit ...



Plus jeune le nouveau groupe qui s'installe et qui s'appelle Class Acts m'inspire une certaine méfiance ... coupes soigneusement négligées ... batteur costard cravate, chanteur en costard troué au coude, chemise ouverte avec quelques colliers ... bref vous voyez le genre ... Ils s'installent dans une certaine euphorie que j'aurais tendance a qualifier d'éthylique. Lorsque la bassiste prend place a son tour ils commencent et la je dois avoue que j'ai été bluffé.



Le chanteur chante en marmonnant pas saccades (désolé de ne pas arriver a retranscrire le truc par écrit) et le résultat est carrément classe. On sent l'espèce de courant revival pour le Velvet Underground avec les autres groupes comme les Strokes> En tout cas les textes semblent plutôt chouettes et j'en oublie presque mes a priori du début.



Sur la fin le batteur et le chanteur échangent leurs places pour un morceau mais cela ne durera pas car les deux cordes centrales de la guitare lâchent. Apres un intermède qui a l'air confirmer mon diagnostic quant a la nature de leur euphorie, le chanteur reprend sa place et assure a la guitare pour le dernier morceau sur les 3 cordes qui lui reste. Chapeau. Finalement je regrette de ne pas lui avoir demandé si ils n'avaient pas un CD ...

L'heure de mon rendez vous avec les potes d'Olivier je suis resté pour le début du troisième groupe, en fait un gars tout seul appelée Joe Bendik (c'est même marqué sur sa guitare). Assez speed comme gars. Il faisait le con sur la chanson de Georges Harrison qui passait pendant qu'il branchait sa guitare. Plus difficile de rentrer dedans.



Plus violent il passe sont temps a alterner passages saturés et non. C'est calme et d'un coup il se met a hurler contre le maire actuel qui interdit aux gens du fumer dans des lieux comme celui-ci. Pas inintéressant finalement mais pas trop ce que j'avais envie de voir maintenant et comme il était 23h passées je me suis échappé .

Site de Kevin K : https://www.13th-street.com/Artists/KevinK/