Accueil Chronique de concert Keziah Jones
Samedi 23 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Keziah Jones

Keziah Jones en concert

Espace Julien - Marseille 6 Décembre 2013

Critique écrite le par

Keziah Jones à Marseille ... Marseille accueille Keziah Jones.
Par quoi commencer ? Car en y réfléchissant un peu, un concert à Marseille c'est en soi une chronique. Keziah aussi. Les deux sont à présent indissociables.



Imaginez une salle de concert archi comble. Non. Imaginez une salle de concert marseillaise, qui est si remplie que les agents de sécurité ont ouvert les portes de secours, que le public investit tous les lieux, y compris les marches des escaliers et les couloirs extérieurs. Imaginez maintenant un dialogue improbable : un chanteur Nigerian, fou de rythmique, qui joue avec son public comme tout chanteur, mais cette fois, à la question "Qu'est-ce qu'on chante à Marseille ?", un public qui répond "on chante le mia", en entamant les notes de ce morceau bien connu qui ont envahi la salle de concert en délire. Vous y êtes ? Alors entrez à l'Espace Julien. Ouvrez les portes et placez vous légèrement sur la droite, en haut des marches. Oui, c'est là que je me pose, c'est de là que j'apprécie le mieux la scène. Le concert n'a pas commencé et déjà je savoure ce moment suspendu, ces dernières minutes d'attente. La chaleur est étouffante et je n'ai jamais vu l'Espace Julien aussi bondé. Plein comme un œuf.



Keziah a mis le feu à l'Espace Julien. Ses 9 guitares sont là, à quelques mètres de lui. Et l'assistant se prépare, serviette à la main, et bondit pour éponger l'Artiste dès les premières minutes du concert. Ce soir de décembre, le froid n'existe plus. Place à la chaleur du rock, du blues, place à la tournée de l'Artiste qui va durer quelques mois. Place à des interprétations toutes aussi endiablées les unes que les autres, place à l'improvisation totale quand le son sature tellement que Keziah s'empare d'une guitare acoustique et la détourne en percu pendant 5 bonnes minutes pendant que les assistants s'acharnent à trouver des solutions. Keziah lui ne se laisse pas démonter et dialogue avec son public, allume sa clope et chante "pass the join" que nous reprenons tous ensemble. "This is Marseille !". Une fille dialogue avec lui "Keziah, qu'est-ce que tu fais ce soir ?". Il sourit en accentuant son déhanchement tout en reprenant sa guitare avant de poursuivre son long riff initial. "This is a love story" enchaine-t-il ... Nolywoodoo, c'est la rencontre d'un homme et d'une femme, c'est l'amour "like in a film and the vaudou".



Deux parties un style unique : le Blufunk, inventé par l'Artiste, son empreinte, sa griffe, sa signature. Et puis en plein milieu un très bel hommage à Hendrix avec "All along the watchtower". Keziah a passé sa cape rouge et on devine derrière ses lunettes noires ce "Captain Rugged", personnage emblématique de son nouvel album, sorti en novembre 2013. Le super-héros enfoui en chacun de nous, qui apparaît comme la résurgence de nos espoirs, comme les combats que nous menons parfois avec force et détermination. Evidemment on pense à sa carrière et à ses débuts quand, repéré dans le métro parisien il est produit et lancé dans les années 90. D'ailleurs nous attendons tous avec impatience Rythm is Love, le titre devenu culte, celui qui a créé son envol immédiat. Il joue avec nos nerfs, puisque il ne l'attaquera que lors de son rappel. Ce sera son dernier morceau. Pas tout à fait en fait ...



Savez-vous qu'il y a eu deux concerts ce soir là ? La salle accueille une loge qui donne sur le cours Julien, les deux fenêtres du premier étage sont souvent ouvertes quelques minutes après le concert et les Artistes apprécient autant que la petite quarantaine d'amateurs de musique cet échange quasi intime, ces minutes suspendues entre deux mondes qui se touchent à nouveau.

Une fenêtre s'est aussi ouverte ce soir là, Keziah s'est montré à nouveau et a tiré quelques bouffées sur sa clope, discutant de ces deux dernières heures avec la cinquantaine de personnes qui traine devant la salle. Le concert se poursuit, de façon spontanée, libre, improvisée : Keziah reprend soudain sa guitare pour un dernier morceau, avant de la jeter au public.



Avant de nous quitter, l'Artiste évoque la magie de la musique qui unit tous les peuples. "Ce soir ici, dans ce lieu, sont unis le Nigeria, la France et de nombreux autres pays de ce vaste monde". Avant de nous quitter il évoque évidemment le combat de Madiba, et aussi son père. Keziah, ce gamin de Lagos, livre un hommage à ces hommes qui chaque jour s'efforcent de créer un monde meilleur :

"Quand j'étais petit, je voyais cet homme, mon père, courageux et fort, il portait le monde. Les pères portent le monde. Notre tour est à présent venu. Ce message vous devez le comprendre et l'appliquer, pas uniquement ici ce soir, mais quand vous passerez cette porte, quand vous rentrerez chez vous, dans vos vies, dans votre quotidien. C'est à nous maintenant de poursuivre le travail de nos pères, c'est à nous de porter le monde. N'oubliez pas votre rôle, n'oubliez jamais votre rôle". Keziah Jones


> Réponse le 10 décembre 2013, par wdc.llop

Un concert "en famille" ! il a tout donné 2 heures de concert non stop extraordinaire, qu'il a poursuivi, tel un Roméo à son balcon, après avoir partagé une clope et quelques mots avec son public marseillais.  Réagir


Keziah Jones : les dernières chroniques concerts

Vitrolles Sun Festival : Naâman + Keziah Jones + Cumbia Chicharra + Butacada Cascara  en concert

Vitrolles Sun Festival : Naâman + Keziah Jones + Cumbia Chicharra + Butacada Cascara par Zulone
Domaine de FontBlanche, le 09/07/2016
Le Vitrolles Sun Festival, un air de paix, de vie à l'état pur. C'est des visages et des sourires par centaines qui arpentent le Parc de Font Blanche, Ambiance à la roots, tout le... La suite

Festival Lives Au Pont 2014 : London Grammar + Mofo Party Plan + Keziah Jones + Method Man & Red Man + Chinese Man + DJ Pone  en concert

Festival Lives Au Pont 2014 : London Grammar + Mofo Party Plan + Keziah Jones + Method Man & Red Man + Chinese Man + DJ Pone par johannen
Site du Pont du Gard, le 10/07/2014
C'est une grande première pour nous sur le site emblématique du festival Lives au Pont au pied du Pont du Gard, et la programmation nous rend assez curieux tellement elle redéfinit... La suite

Keziah Jones en concert

Keziah Jones par Chandleur
Le Plan - Ris Orangis, le 25/03/2014
Séance Vaudou au Plan, à Ris Orangis, le 25 mars 2014 avec Keziah Jones - Stop - Luminosité bleutée nous enveloppe, BluFunk oblige ! - Stop - L'esprit de Jimi Hendrix, est... La suite

Keziah Jones + Archie Sylvester en concert

Keziah Jones + Archie Sylvester par Ysabel
Espace Julien - Marseille, le 06/12/2013
Il fait un tel froid et un tel vent surtout dehors, qu'ils ont pitié de nous à L'Espace Julien et qu'ils nous laissent entrer un peu avant l'heure ... Juste avant que nous ne nous... La suite

Espace Julien - Marseille : les dernières chroniques concerts

Skip The Use + Parade en concert

Skip The Use + Parade par Zulone
Espace Julien, Marseille, le 04/03/2020
Mercredi 4 Mars 2020, l'espace Julien est plein à craquer... Petits et grands de tous âges confondus sont là ce soir pour voir et re re revoir les Skip The Use. Le groupe a plus de... La suite

EPMD en concert

EPMD par Sami
Espace Julien, Marseille, le 26/02/2020
Les amateurs de rap US sont gâtés ces dernières semaines avec les passages de Havoc de Mobb Deep, Talib Kweli dans cette même salle, et à quelques jours d'intervalle Das Efx à... La suite

Charlélie Couture en concert

Charlélie Couture par G Borgogno
Espace Julien, Marseille, le 14/12/2019
C'était la troisième fois où je voyais CharlÉlie. Je l'avais vu à l'époque de "Comme un avion sans ailes" (Poèmes Rock, 1981, donc). Et au moment de la tournée "Solo Boys &... La suite

Toy Dolls en concert

Toy Dolls par Griffu
Espace Julien, Marseille, le 03/12/2019
"Marseille ville rock" ? ça fait doucement rigoler... Mercredi 3 décembre, à peine 500 métalleux se pressaient au Silo - pouvant en contenir plus de 2200 - pour accueillir... La suite