Accueil Chronique de concert Lady Gaga + Lady Starlight
Samedi 16 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Lady Gaga + Lady Starlight

Lady Gaga + Lady Starlight en concert

Palau Sant Jordi à Barcelone 8 novembre 2014

Critique écrite le par

En tant que curieux invétéré des concerts en général, je n'ai pas hésité lorsque des amis m'ont dit vouloir chopper une date de la tournée de Lady Gaga. Outre le fait que j'aime bien certaines de ses premières chansons aux refrains entêtants, j'avais dans l'espoir que cela serait du gros show à l'américaine, ce que j'adore il est vrai. Les dates parisiennes étant parties trop vite, nous avons réussi à toper des tickets en février dernier pour la date barcelonaise, ce qui me motivait encore plus vu qu'un week end dans la capitale catalane est toujours un pur plaisir.

Après moults changements dûs à des raisons personnelles des différents participants, c'est finalement avec la Rony's family et mon fils que nous traversons la frontière en ce samedi de novembre. Si la Gaga n'était pas le premier choix auquel j'aurai pensé pour lui, pour une initiation aux grands concerts, ce n'était certainement pas le pire non plus pour en prendre plein les yeux du haut de ses presque 9 ans.

C'est donc après une bonne journée de déambulations dans les rues de la Ciutat Vella, que nous nous pointons au Palau Sant Jordi, sur les hauteurs de Montjuic. Le temps de remplir un formulaire pour attester que les mineurs sont bien accompagnés des "progenitors", et on pénètre dans cette belle salle, où on a déjà pu voir Roger Waters il y a quelques années. Et je suis surpris de la voir bien vide, même si est encore un peu tôt pour les Espagnols... Au final, les gradins seront très bien garnis mais la fosse sera à peine à moitié remplie. Beaucoup moins de monde que sur le "Born this way tour" à ce que j'ai pu comprendre.


On coiffe les enfants de leurs beaux casques verts, et c'est parti pour deux premières parties assez... horribles... Enfin surtout le premier gus, qui est tout seul sur scène, chante trois morceaux "dance" infects sur une bande son trop forte et puis s'en va. S'ensuit Lady Starlight, une djette qui balance une techno limite hard-tek, qui fait taper du pied et assurerait vraiment en discothèque, mais que je trouve totalement incongrue ce soir là. Trop répétitif pour des spectateurs attendant un spectacle pop.

Il faut encore attendre une grosse demi-heure pour qu'enfin résonne l'intro qui va mettre le feu aux poudres ! Le rideau tombe, les zicos sont en place, et un défilé de danseurs sort des coulisses. Avant que LA star ne se pointe dans une de ses tenues extravagantes, reprenant le visuel de son dernier opus.

Moi qui attendait du show, je n'ai pas été déçu. Déjà, j'ai adoré la scène, qui serpentait dans la fosse en deux avancées séparées. Sans oublier les genres de palmiers gonflables, les trappes à certains endroits pour apparaître et disparaître ou le piano de côté.
Ensuite, la quinzaine de danseurs assurait pendant et entre les morceaux, dans un festival de couleurs et une débauche d'énergie. De la pure chorégraphie. Surtout, j'ai apprécié le vrai groupe derrière l'artiste, notamment le batteur qui cognait (enfin, c'était pas du death metal non plus hein...), et le gratteux plein de soli. Une vraie formation pour un vrai son live. Mais un son beaucoup trop fort par contre. Sans bouchons c'aurait été une torture pour les tympans.


Et puis Lady Gaga. Qui, avouons le n'est pas une très belle femme en soi, mais qui possède un puissant magnétisme, et un charisme assez animal. Ses tenues extravagantes (et/ou dénudées), et sa conviction sincère n'y étant pas étrangères. J'ai vraiment apprécié qu'elle ne soit pas en playback. Même si sur certains chorus et refrains, il y avait du samplé studio, on pouvait entendre la différence ("Judas", "Bad romance"). Mais pas mal de titres en acoustique ou semi-acoustique, voix/piano, voir a cappella. Ce n'est pas la plus belle voix du monde, mais loin d'être dégueu, elle sait vraiment chanter (coucou Rihanna, entre autres...). La preuve avec "Dope" et "You and I" au piano ou "Bang bang" par exemple.

J'ai eu la confirmation que c'était une vraie artiste surtout, adorant ses fans. Outre le grand spectacle proposé qui ravissait les mirettes, elle a plusieurs fois ramassé des vêtements lancés sur scène pour les enfiler (sur la tonne d'objets divers et variés lancés ce soir là !), ainsi que la lettre d'un fan qu'elle a lu et qui disait que grâce à elle lors de sa dernière tournée, après l'avoir rencontrée, il s'était enfin accepté lui même en tant qu'homosexuel (pour résumer), du coup elle lui a demandé de se montrer, l'a fait monter avec elle, lui a fait force calins et a chanté en sa compagnie le "What's going on" des 4 Non Blondes, tour à tour avec les zicos ou seuls au piano. Vraiment sympa. Sans oublier son slam dans la première fosse sur "Manicure" ou la bière prise à un fan pour la picoler et la gicler. Toujours le petit grain de folie qui va bien.

Le revers de la médaille sur ce point, c'est qu'il y a eu trop de creux dans le live, dûs à ces moments où elle causait (pour remercier, philosopher sur la vie et ses bonheurs ou l'acceptation de soi, défendre la cause gay...), où elle disparaissait pour enfiler une autre tenue (même si les zicos et les danseurs faisaient l'intérim), et surtout cette longue demi-heure (facile) où elle était au piano, entrecoupée d'autres discours ou versions rallongées. Ça a fait retomber le soufflet d'une première heure très dynamique. Une vraie cassure dommageable, même si après c'est reparti à donf avec "Judas".



Mais l'essentiel est que j'ai eu tous les morceaux voulus (ah "Bad Romance", son refrain et sa choré, je suis fan ! Et le sexy "Alejandro", hum...), et que mon fils se soit bien éclaté (ahaha son "Poker face" !). J'ai vu un public tout acquis à sa cause, j'ai vu une belle artiste, j'ai vu un show à l'américaine, bref pas le concert de l'année mais une bien bonne soirée sans déceptions, au contraire. Avec en conclusion la question de Lucas le lendemain matin :"C'est quand AC/DC, papa ?" Bientôt j'espère, bientôt !


Setlist :

Intro (Welcome to the artRAVE)
ARTPOP
G.U.Y.
Donatella
Venus
MANiCURE
Just Dance
Poker Face / Telephone
Paparazzi
Do What U Want
Dope (Acoustic)
Yoü And I (Half Acoustic)
What's Up
Born this Way (Acoustic)
The Edge of Glory
Judas / Aura
Sexxx Dreams
Mary Jane Holland
Alejandro
Bang Bang (My Baby Shot Me Down)
Bad Romance
Applause
Swine

Rappel:

Gypsy

Photo d'entête : www.facebook.com/ladygaga

Lady Gaga : les dernières chroniques concerts

Lady Gaga + Hyper Crush en concert

Lady Gaga + Hyper Crush par keumar
Olympia - Paris, le 09/07/2009
J'étais au concert de Lady Gaga hier à l'Olympia pour sa première date en France, autant dire que c'était particulièrement chaud hier dans la fosse, ambiance clubbing et déjantée à... La suite

Lady Gaga par MARILYN
Olympia, Paris, le 09/07/2009
elle est magnifique sur tous les plans !! un show, une ambiance inoubliables... et en plus j'adore sa voix !!! je ne me lasserai jamais de l'écouter et encore moins de la voir !! vivement qu'elle revienne !!! La suite