Accueil Chronique de concert Laibach
Mardi 20 avril 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Laibach

Poste à Galène à Marseille 30 mars 2008

Critique écrite le par


Un petit tour et puis s'en va ! C'est un peu comme ça que l'on pourrait résumer la prestation du groupe slovène Laibach, qui faisait halte en province (chose assez rare par ailleurs), dans un Poste à Galène quasi plein. L'occasion de revoir des anciennes têtes du Trolley Bus, du 116 ou du Poste tout simplement.


Car si j'allais voir ce combo d'electro-indus, c'était par curiosité, et en souvenir de deux ou trois titres sur lesquels on se trémoussaient frénétiquement il y a de cela plus de 10 ans...
Parait il que vu leur imagerie parfois ambiguë, ils ramenaient une faune skin, même si eu même ne le sont pas. Ce ne fut pas le cas hier soir, on va pas s'en plaindre.


Aucune première partie, si ce n'est des chants révolutionnaires de je sais pas où dans les enceintes, ce qui me permet de retrouver Eric et de boire une bonne petite binouse. On est bien calé devant coté gauche pour voir de près à quoi peuvent ressembler ces slovènes. Et c'est au son de la Marseillaise qu'ils se mettent tranquillement en place. Le chanteur, deux mecs aux machines, une chanteuse devant un genre de mini table de mix, et un vrai batteur, ce dont je suis surpris.


Mais ma surprise va s'accentuer dans le "mauvais sens", car durant une bonne heure je chercherai en vain le coté electro et indus que je connais du groupe ! Au lieu de ça, nous avons droit à de la musique que je qualifierai de planante, atmosphérique. Avec une voix grave bien rocailleuse masculine plutôt parlée que chantée, et une voix féminine trafiquée assez éthérée, amplifiée de choeurs angéliques parfois.


En fond sur une toile blanche, des images de guerre ou abstraites ou je sais plus quoi, à un moment nous sommes retournés au bar avec Eric, et avons suivi de loin. Ce n'est vraiment pas ce à quoi je m'attendais.


Au bout d'une heure les zicos s'en vont... et seuls le chanteur et un des mecs à une machine reviennent, avec de chaque coté deux belles filles très martiales, la blonde à gauche, la brune à droite, tenant des baguettes devant leur caisse claire, et des "chorégraphies" toutes aussi martiales et mécaniques. On peut pas les appeler "soeurs sourires", mais ce n'est pas leur visage que nous regardions, donc ça passait :p


Musicalement je retrouvais enfin le Laibach que j'étais venu découvrir live, et rien à dire quand ils envoient la sauce electro, c'est très efficace ! Dés le premier morceau ca bougeait dans la salle, et l'intensité supérieure des applaudissements ne trompait pas... Impossible pour ma part de rester statique aux sons prodigués, en fermant les yeux et se laissant emporter par le rythme, cétait bien trippant !


Malheureusement, quand ils s'échappent trente petites minutes plus tard, c'est pour faire défiler sur la toile blanche tout un générique final de noms... Ok on a compris, c'est bel et bien terminé... Vraiment dommage, car les personnes présentes étaient bien rentrées dans le move, et cette sortie rapide a fait l'effet d'une douche froide... 25 euros pour un seul groupe dans un petit club, qui joue une heure et demie à peine, dont le tiers attendu par les fans, ça fait cher...


Un grand bravo aux programmateurs du Poste à Galène soit dit en passant, pour l'éclectisme de qualité proposé. A quand les Front line assembly, Noise Unit, et autres combos electro indus la bas ? Et please, faites revenir les fabuleux Apoptygma Berzerk... s'ils existent toujours ! ;)

Plus de photos par Pirlouiiiit en cliquant ici

Bonus video :

> Réponse le 01 avril 2008, par Benares

Tout d'abord merci et félicitations au poste à Galène pour nous avoir amené Laibach à deux pas de Nice. Je n'aurais jamais pensé pouvoir assister à leur tour de chant à moins de deux mètres de la scène. Merci encore. Je suis en ce qui me concerne absolument ravi de cette prestation. Ceux qui attendaient uniquement un concert basé sur leurs anciens albums, aussi bons soient ils, cantonneraient le groupe sous une étiquette unique et répétitive. "Volk" est simplement une autre facette de leur jeu, tout en restant parfaitement dans la ligne de leurs travaux précédent. De plus, comment être déçu alors que la seconde partie du spectacle (Seulement une heure, vraiment ?) était dédiée à ces anciennes chansons. J'ai eu tout lieu de me réjouir au final, de la lente mise en place avec chants...  La suite | Réagir


Laibach : les dernières chroniques concerts

Laibach en concert

Laibach par lol
Trabendo, Paris, le 25/03/2019
Incongru ! C'est probablement l'adjectif qui qualifie le mieux, l'étrange prestation donnée par la légendaire formation slovène Laibach au Trabendo en cette fin de mois de mars... La suite

Laibach par Bruno
havana à Toulouse, le 27/03/2008
Terrible, ce groupe à un charisme et une présence sur scène assez impressionnants. Le chanteur et la chanteuse ont une voix au delà du réel, et même dans une petite salle comme le Havana ils arrivent à dégager des sensations peu banales. Concert génial, leurs morceaux sont encore mieux en concert ! La suite

Poste à Galène à Marseille : les dernières chroniques concerts

Gontard - Splash Macadam en concert

Gontard - Splash Macadam par Lb Photographie
Le Makeda - Marseille, le 12/02/2020
Splash Macadam. Bis Repetita. Y aura t'il quelque chose à ajouter à une chronique écrite il y a moins d'un mois sur un groupe vu en novembre ? Pas de promo d'album en vue, pas... La suite

Venus en Mars + Marie-Flore en concert

Venus en Mars + Marie-Flore par Pirlouiiiit
Makeda, Marseille, le 16/01/2020
Pour être honnête ça partait mal ... rien ne me laissait penser que j'allais accrocher à la musique de cette Marie-Flore dont le portrait envahissait les rues du quartier depuis... La suite

The Bellrays + Lemon Cars en concert

The Bellrays + Lemon Cars par G Borgogno
Le Makéda, Marseille, le 19/10/2019
BELLRAYS Acte III. The Bellrays aiment Marseille. Qui le leur rend bien. C'était au moins leur troisième passage phocéen en groupe. Plus un Bob et Lisa, les deux "leaders",... La suite

Alexis Evans + Syndicat Du Chrome (Festival Tighten Up! #18) en concert

Alexis Evans + Syndicat Du Chrome (Festival Tighten Up! #18) par Sami
Makeda, Marseille, le 21/11/2019
Entre deux têtes d'affiche internationales du festival Tighten Up, de Puppetmastaz la veille au cabaret aléatoire à Pete Rock à la voute quelques jours après, c'est ce soir un... La suite