Accueil Chronique de concert Liz Cherhal
Samedi 19 juin 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Liz Cherhal

Liz Cherhal en concert

Salle des Fêtes - Venelles 4 février 2012

Critique écrite le par

Liz Cherhal


Froid polaire en ce samedi soir. Il nous a fallu donc être courageux pour sortir et affronter ce froid. Mais curiosité oblige, me voilà à nouveau, en si peu de temps, à la MJC de Venelles. Je commence à m'y plaire, il faut croire.

Arrivé avec un tout petit peu d'avance, rien de trop, mais c'est finalement bien assez : on entend encore résonner les instruments et les chants depuis la salle. Il faut dire que les choses ont pris un sérieux retard : problème de train, résultat : arrivée à la salle aux alentours de 16h00. Arrivée, déballage, installation, ... les balances de Liz Cherhal et ses compères se terminent à peine lorsque nous arrivons. Pas le temps de reprendre son souffle pour les artisties visiblement. Ceci expliquera sans doute cela ...

Bruno Durruty, maître des lieux nous fait aimablement patienter, mais finalement tout le monde est compréhensif. Enfin, tout le monde... il faut quand même dire que les courageux sont peu nombreux ce soir. Les Aixois et les Provencaux n'aiment pas le froid, comme ils n'aiment pas la pluie, le vent, les lendemains de défaites, les veilles de défaites, les lendemains de pluie, de vent, ... ceci expliquera peut-être aussi cela, demander à une artiste d'être au top devant une salle à moitié vide, c'est cruel.


Arrivée de Liz Cherhal, charmante, et de ses deux compères.

Les chansons ne sont pas déplaisantes. Elles sont mêmes intéressantes, qu'elles s'aventurent dans le domaine de la chanson actuelle (Un Matin, Mystère, ...), humoristique ou plus grave (Quand je regarde la Mer), le tout n'est pas désagréable à entendre. Certaines mélodies sont même assez courageuses, avec des arrangements subtils ou des ruptures d'accords assez audacieux, des changements de tonalités inattendus qui piquent l'attention du public. Si une grande partie des textes joue avec l'humour et la dérision, certaines chansons sont cependant à double détente, soufflant le chaud et le froid, commençant sur un ton qui peut prêter à sourire, à se moquer, pour dériver en fait doucement vers un autre ton, plus sérieux, voire plus grave, comme sur la chanson de la chemise marron, dont la fin aborde le sujet de la perte et de l'absence, ou la superbe La Caboche autour de l'abandon et du handicap.


L'interprétation n'est pas déplaisante non plus, et jamais tiède ; Liz Cherhal possède même une très belle voix, intéressante, claire et nette, qui n'est pas sans rappeler celle de sa soeur, c'est indéniable, sans que cela ne soit cependant prégnant tout au long du spectacle. On y pense même pratiquement pas. La voix est juste, très rarement pris à défaut, et ce rappelons-le, malgré l'empressement du planning de cette journée. De plus, les jeux de voix de Liz et de ses compagnons sont vraiment bien foutus, les choeurs sont souvent harmonieux, donnant une belle profondeur, une belle rondeur à l'interprétation.

Le tout est enjoué. Liz Cherhal a visiblement une répartie du tonnerre, un sens de la formule et de l'à-propos humoristique étonnant, même sur les répliques ou les rebonds visiblement inattendus sur le public. Quant à ses compères, elle est heureusement servie par un guitariste qui sait se prêter au jeu des mises en scène quand cela est nécessaire - même s'il est visiblement beaucoup plus réservé - mais surtout par un contrebassiste, comme un curieux croisement entre Antoine Dulery jeune et le comique Ben, une belle aptitude à endosser - et jouer littéralement - le rôle du maladroit de service.


Mais je dois avouer, que si le début commence somme toute pas trop mal, je décroche malheureusement rapidement. Malgré tous ces atouts indéniables, c'est en fait la construction même du spectacle qui m'est perturbante : les transitions humoristiques prennent de plus en plus de place au fur et à mesure du set, elles traînent, s'étirent, jusqu'à ne plus sembler vouloir finir. Le summum est atteint en plein milieu du spectacle, avec une interminable transition sur une sorte de wikipedia de l'accordéon et de ses origines ; Liz Cherhal m'aura perdu là, et elle ne parviendra pas à me rattraper par l'épaule ; pire, la fin du set et le départ des artistes, juste avant les rappels, se termine sur une chanson d'une molesse que j'ai trouvé incroyable au regard d'autres morceaux qui auraient pu donner l'envie de s'accrocher et d'en redemander encore. Pendant les rappels, la séquence de remerciements à rallonge, avec pourtant une jolie blague, à double détente à nouveau, sur les oublis dans les remerciements, mais qui dure, qui dure ... encore trop. Et à l'inverse, on se dit heureusement qu'il y a les rappels, les deux morceaux les plus enjoués (les plus connus ?) étant à la fin des deux rappels ... une chance !

Liz Cherhal le dit elle-même sur le ton de la plaisanterie en fin de spectacle : "j'ai pris la bonne résolution de ne plus trop parler". Gageons que la jeune femme mette en application rapidement cette résolution, pour nous offrir la très bonne chanteuse et l'artiste réelle qu'elle semble être.



Salle des Fêtes - Venelles : les dernières chroniques concerts

Elsa Gelly en concert

Elsa Gelly par Flag
Salle des Fêtes - Venelles, le 07/02/2015
Le teaser de l'" objet chanté non identifié " de ce soir à la Salle des Fêtes de Venelles (comme l'annonce le maître des lieux Bruno Durruty) est tout entier résumé dans les... La suite

Loic Lantoine en concert

Loic Lantoine par Flag
Salle des fêtes - Venelles (13), le 10/01/2015
Les concerts de Loic Lantoine se suivent mais ne se ressemblent jamais tout-à-fait. Après une expérience de concert il y a quelques mois avec son groupe dans une salle de taille... La suite

The Procussions + The Kraftsmen en concert

The Procussions + The Kraftsmen par Sami
Salle Des Fêtes, Venelles, le 08/02/2014
On a tellement aimé à l'automne dernier le concert de The Coup à l'improbable salle des fêtes de Venelles qu'on guettait la prochaine occasion d'y retourner. En ce samedi... La suite

Chloé Lacan en concert

Chloé Lacan par Flag
Salle des Fêtes - Venelles (13), le 07/01/2012
Un artiste seul en scène, ou alors juste accompagné d'un seul musicien, moi, ça a toujours attiré ma curiosité.Cette sorte de prise de risque, de genre de spectacle généralement... La suite