Accueil Chronique de concert MAXIMILIAN HECKER
Samedi 28 novembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

MAXIMILIAN HECKER

MAXIMILIAN HECKER en concert

Café de la Danse, Paris 19 mai 2009

Critique écrite le par



De gros malentendus pour ce concert de Maximilian Hecker...

Je l'avais déjà vu quelques années de ça au festival de Dour, où il y avait déjà eu maldonne : le concert très posé, intense et doux de l'artiste allemand contrastait avec un public de fin de festival aviné, paillard et décadent.

mais qu'importe, il fallait revoir le sieur dans de meilleures conditions : ce fut donc le café de la danse rien que pour lui (et 2 premières parties)

1er gros malentendu : étant arrivé en milieu de la 2e première partie, je n'ai pas reconnu M. Hecker à son entrée en scène (lequel portait un masque en latex pendant le premier titre). Pourtant son jeu au piano sonnait clairement comme du M. Hecker, mais la voix m'a semblé radicalement différente de ce que je connaissais (j'ai ensuite pu constater qu'il chante beaucoup moins aigu qu'avant).

2e gros malentendu : à la fin de cette première chanson, le public essentiellement féminin, loin de l'hystérie, applaudit très timidement et avec parcimonie, me renforçant dans ma conviction que j'assiste bien à une première partie. Le problème est que ce public ne va jamais sortir de sa torpeur. De mon côté, j'applaudis poliment tout en me concentrant sur la lecture laborieuse de mes mails sur un portable pas décidé à fonctionner. D'autant plus que la salle s'est un peu vidée à la fin du précédent concert.

3e gros malentendu : au bout de 40mn, je reconnais la mélodie familière de "cold wind blowing" : oups ! c'est donc bien Maximilian Hecker ce jeune barbu blond qui nous sert une pop plutôt insipide depuis le début. Et là, ce morceau beaucoup plus électrique ne réveille pas plus le public. Il faut dire que les musiciens ont été happés par l'apathie générale : les interprétations sont très correctes, professionnelles mais sans vie.

Les interventions de Maximilian Hecker n'arrangent pas l'ensemble : le personnage est très sympa, mais son style d'humour un peu ironique et froid ne secoue pas l'ambiance d'un public zombifié, qui répond du bout des lèvres quand il l'interroge sur la chanson qu'il veut entendre. Tout le monde est visiblement mal à l'aise.

4e et dernier malentendu : comme dans tout concert qui se respecte, Maximilian Hecker annonce une dernière chanson et fait semblant de partir. Et là, la quasi-moitié de la salle se lève et s'en va. 30 secondes plus tard, c'est le rappel (2 titres) pour ceux qui sont restés (on ne reverra pas les autres...), et on peut quitter la salle dans un calme triste et silencieux dont rêveraient des bibliothécaires de collège.

Bilan : Les raisons de cet échec ?
- un dernier album peu intéressant ? (après écoute récente, il apparait effectivement assez soporifique malgré de bons moments)
- un public parisien trop difficile ? (ils ont fait honneur à leur réputation ce soir !! )
- un jeu de scène à retravailler ? (c'est clair qu'il y a du boulot !)
Pour terminer, j'invite donc Maximilian Hecker à s'appliquer sur ce dernier point, ou à composer un album plus "rentre-dedans", afin de récupérer un public plus impliqué (et plus nombreux).



Photo by Getty Images

https://www.maximilian-hecker.com
https://www.myspace.com/maximilianhecker

Maximilian Hecker : les dernières chroniques concerts

Cat Power + Women And Children + Maximilian Hecker en concert

Cat Power + Women And Children + Maximilian Hecker par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 23/05/2003
Au programme ce soir à La Coopé, une très belle affiche réunissant la star indé tant attendue Cat Power et deux belles premières parties, Women And Children et Maximilian Hecker.... La suite

Lloyd Cole + Maximilian Hecker en concert

Lloyd Cole + Maximilian Hecker par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 04/05/2002
Maximilian Hecker Le jeune berlinois Maximilian Hecker a fait resurgir en moi les fantômes de la pop mélancolique de qualité. Tout seul sur scène avec une guitare et un clavier,... La suite

Café de la Danse, Paris : les dernières chroniques concerts

Jean-Louis Murat en concert

Jean-Louis Murat par Kid
Café de la Danse, Paris, le 10/12/2018
Il y a peut-être une chose que l'on peut reprocher à Murat, qui se tient là derrière les portes, non pas de Naples, mais du Café de la Danse : sa bonne humeur. On a souvent comparé... La suite

Fantastic Negrito en concert

Fantastic Negrito par Samuel C
Café de la Danse - Paris, le 04/11/2018
Alors qu'un mois de novembre fort en commémorations débute, voir débouler Fantastic Negrito au Café de la Danse livrer un show époustouflant file le baume au cœur qui manquait... La suite

MIEN en concert

MIEN par Samuel C
Le Café de la Danse - Paris, le 24/09/2018
Dans un Café de la Danse à l'éclairage judicieusement tamisé, une invitation à une expérience spatio-temporelle était proposée par MIEN, un groupe composé de membres de The Black... La suite

Mark Lanegan Band en concert

Mark Lanegan Band par Samuel C
Café de la Danse - Paris, le 25/11/2017
Deux légendes vivantes qui ont définitivement marqué les grandes décennies noisy et (post) grunge ont foulé les planches du Café de la Danse en moins d'une semaine. Thurston... La suite